Le stress est une problématique qui touche tous les âges, et malheureusement nos ados ne sont pas épargnés ! Pressions au niveau des résultats scolaires et de l’orientation, difficultés relationnelles avec les adultes mais aussi avec des amis, journées à rallonge, acceptation de soi et des changements physiques et émotionnels liés à la puberté sont autant de facteurs qui peuvent mettre l’organisme à rude épreuve.

Alors comment aider son enfant qui n’en est plus vraiment un ? Comment le soutenir grâce à la naturopathie ? Voici quelques outils simples pour booster votre ado sans l’étouffer.

 

L’assiette pour lutter contre le stress chez les ados

stress ado

C’est une évidence, mais l’alimentation est le premier poste sur lequel agir quand il s’agit de lutter contre le stress. A l’adolescence, il n’est pas rare de connaître des épisodes de fringales ou au contraire de dégoûts alimentaires ; ne percevez pas cela comme une provocation ou une régression : les changements hormonaux et poussées de croissance ne sont pas sans effet sur l’appétit et les appétences (attirance pour certains goûts plutôt que d’autres). Le dialogue sera votre ami pour déterminer quels aliments sont tombés en disgrâce et devront peut-être pour un temps mis de côté.

En revanche, il vous appartient de mettre en garde et de communiquer quant à l’impact d’une alimentation trop riche en aliments pro oxydants et finalement peu nutritive. Sans diaboliser la junk food, bien souvent perçue comme un plaisir, il conviendra d’éviter le plus possible :

      • Les produits sucrés : bonbons, gâteaux apéritifs, soda, boissons énergisantes de type Redbull
      • Les repas de type fast food ou industriels
      • Les grignotages tout au long de la journée
      • La consommation d’alcool ou de produits stupéfiants, souvent utilisés pour gérer le stress (sans le dire aux adultes…)

 

Quelques propositions concrètes :

      • Pour ceux qui n’ont pas faim au petit déjeuner, proposez des granola bars maison à consommer à la pause. Mélange de flocons d’avoine, de noix et de fruits secs, elles ont une teneur réduite en sucre en comparaison avec les sucreries du commerce.

 

      • Variez les apports en protéines et valorisez les protéines végétales (haricots rouges, lentilles, pois chiches…).

 

      • Mettez le paquet sur les poissons gras et les oléagineux (amandes, noix, noisettes) ainsi que les huiles végétales première pression à froid (colza pour les assaisonnements à froid, et plutôt olive pour la cuisson). Elles ont un effet antistress et protègent les fonctions cérébrales.

 

      • Expliquez l’importance de l’hydratation et de la consommation d’une eau pure, à raison de minimum 1,5l par jour. En cas de stress et de déshydratation, il est possible de ressentir des désagréments comme maux de tête, vertiges et même baisse des capacités cognitives et intellectuelles.

 

De manière générale, une alimentation riche en fruits et légumes frais de saison sera mise à l’honneur. Ces indications restent générales, à adapter selon la personne. L’alimentation selon les âges est un vaste sujet qui mériterait d’être traité dans un ouvrage à part !

 

Écoute, sommeil et organisation : l’essentiel pour nos ados

stress ado

L’hygiène de vie est primordiale pour tenir le rythme scolaire au collège puis au lycée. Et pourtant il peut être difficile de se faire entendre ! Avoir un adolescent à la maison peut ressembler à expérimenter la rencontre d’une nouvelle personne. Le respect et l’écoute devront aller de pair pour appréhender sans minimiser des ressentis parfois très négatifs et intenses. Laisser l’espace nécessaire à une décompression tout en ménageant une ouverture vers le dialogue est une affaire délicate.

Quelques conseils :

      • Privilégiez un sommeil de qualité. Cela nécessite parfois quelques décisions impopulaires comme la suppression des écrans et en particulier des smartphones après une certaine heure. Dites-vous bien que si les adultes ont du mal à se raisonner quant à leur consommation d’écrans, il en va de même pour les adolescents. Leur laisser la pleine responsabilité de cet objet de tentation qu’est le téléphone est une charge trop lourde. Un adolescent entre 12 et 15 ans a encore besoin de 7 à 8 heures de sommeil par nuit en moyenne. La grasse matinée ne compense pas le déficit de sommeil de la semaine !

 

      • Ne mettez pas trop la pression à vos enfants, ils se la mettent tous seuls ! Préférez un accompagnement quotidien des devoirs, si nécessaire en ayant recours ponctuellement à un tiers, plutôt qu’un affrontement hebdomadaire ou à chaque retour de notes. Pensez à mentionner les éléments positifs dans chaque travail plutôt que systématiquement les erreurs.

 

      • Aidez à l’organisation sans être trop intrusif. Le but est d’offrir un soutien sans infantiliser. Vous pouvez proposer à votre adolescent de se réaliser un programme de révision en lui expliquant l’importance des pauses et de la gestion du temps.

 

      • Proposez des sorties en famille et une activité physique régulière. Les bienfaits d’une activité sportive ne sont plus à démontrer en terme de gestion du stress. Même une marche de trente minutes est bénéfique, et permet en plus de bien s’oxygéner. C’est le moment de sortir l’ours de sa tanière. Armez-vous de courage et d’une bonne dose d’humour, ça passe toujours mieux !

 

      • N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant ou un psychologue si vous constatez des manifestations durables ou très brutales et intenses. Adressez-vous au psychologue scolaire ou à une maison des ados pour commencer par exemple.

 

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/prises-en-charge-specialisees/article/les-maisons-des-adolescents

 

Cohérence cardiaque pour ados : on respire !

Elle est une très bonne entrée pour pratiquer la gestion du stress notamment avant une évaluation, une compétition ou un examen. Technique de respiration profonde, elle ne nécessite aucun prérequis et a des effets bénéfiques rapides pour peu qu’elle soit pratiquée avec régularité. Elle peut se pratiquer partout grâce à une application gratuite, respirelax+.  Vous pouvez consulter à ce sujet l’excellent article de Stéphanie Mezerai sur la cohérence cardiaque.

 

Supplémentation pour ados stressés : le magnésium en tête

En cas de stress accru, surtout s’il se manifeste par des crises de tremblements, de spasmophilie ou des crampes, il est indispensable d’assurer des apports suffisants en magnésium. Oligoélément extrêmement important, le magnésium manque souvent chez les adolescents en particulier les sportifs. Il doit être de bonne qualité, de préférence sous forme de bisglycinate ou de glycérophosphate et combiné à de la taurine et à un complexe de vitamines B. L’apport doit être de minimum 200 mg par jour pour le magnésium, et peut être doublé si nécessaire.

 

Fleurs de Bach : soutenir l’émotionnel chez les ados stressés

stress ado

Les élixirs floraux sont un grand classique pour ce qui est de la gestion des émotions. Elles existent sans alcool, sous forme de granules, avec des complexes en fonction de différentes problématiques émotionnelles

– Difficultés relationnelles

– Devoirs examens

– Timidité

– Pessimisme craintes

– Nuits agitées

– Agitation rébellion

 

Le classique Rescue à prendre en cas de stress intense peut aussi être un recours.

 

Conclusion : et l’amour dans tout ça ?

stress ado

C’est mon moment fleur bleue après tous ces bons conseils. Oui, ils nous rendent parfois fous. Oui, certains jours peuvent nous donner envie de baisser les bras. Mais il nous appartient aussi de voir dans ces adolescents les enfants que nous avons toujours aimé et les futurs adultes qui prendront leur envol. Dans cette étape cruciale, plus que jamais, et même si cela leur fait lever les yeux au ciel, n’oubliez pas de leur dire que vous les aimez et que vous croyez en eux.

Sources :

Dr Jean-Paul Curtay, Nutrithérapie tome 1 et 2, Testez éditions

L'auteur :

Élodie Bocher-Rajalu Praticienne en Naturopathie

Curieuse de nature, enseignante férue de théâtre, d’écriture et maman de deux enfants, je mets mon énergie au service de toutes mes passions. Pour moi, un accompagnement en naturopathie peut se faire sans culpabilité, en douceur et même dans la bonne humeur ! Je me suis spécialisée dans la prise en charge des parents épuisés et du burnout parental.

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet