Mon Mémo Nutriments des végétaux




C’est la période, elle est déjà là ou va très vite arriver chez vous ! La gastro entérite bénigne mais pénible peut toutefois être plus grave chez le jeune enfant et la personne âgée et ou fragile.  » Gastro, les solutions naturelles » un article de Stéphanie Mezerai, Naturopathe à Montauban.

La gastro kezako ?

Une gastro-entérite est une infection inflammatoire caractérisée par l’émission brutale et fréquente de selles liquides et abondantes (diarrhée). En général, les gastro-entérites sont dues à des bactéries, telles que les colibacilles ou les salmonelles, ou (dans la grande majorité des cas, en particulier la gastro-entérite infantile ou GEI) à un virus tel que le rotavirus.

La diarrhée s’accompagne souvent de vomissements et de poussées de fièvre, mais les symptômes varient en fonction des individus. En effet, certains se contentent de vomir, d’autres n’ont aucun symptôme, et certains n’ont que la diarrhée. Si elle est trop importante, elle peut mener à une déshydratation de l’organisme.

Bien souvent, ce sont les toxines produites par les bactéries qui provoquent une réaction de l’organisme qui va chercher à les évacuer… Dans la majorité des cas, elle ne dure pas plus de 2 à 3 jours. Dans le langage courant, on parle aussi de « grippe intestinale ».

Finalement on devrait dire  « merci » à notre corps performant de faire sortir de notre organisme une dangereuse toxine : le vomissement, tout comme la diarrhée, visent à éliminer une toxine de notre corps. C’est grâce au système nerveux qui envoie les informations et qui déclenche une réaction visant à nous maintenir en vie !

Vous comprendrez maintenant mieux pourquoi prendre des anti-vomitifs et anti-diarrhéiques ne constituent pas, de ce point de vue là,  une solution satisfaisante … même si c’est le premier réflexe qu’on a !

Prevenir la gastro

naturo gastro1

Le naturopathe recherche tout d’abord la prévention, dans ce cas c’est une hygiène de vie et alimentaire bien suivie qui permet d’éviter ou de limiter l’accès pathologique.
Une grande place dans cette hygiène alimentaire pleine de bon sens, sera laissé aux fibres, aux respects des rythmes : quelle alimentation le matin, le midi, le soir, les mélanges alimentaires à éviter …

L’épidémie de gastro-entérite survient en général dans la période après-fête, dans le courant du mois de janvier ou février. Ce n’est pas un hasard, car la gastro-entérite est un phénomène d’élimination brutal des surcharges de l’organisme.

Alors si vous n’avez pas suivi les conseils « détox » , il est toujours temps de vous y mettre pour éviter à votre corps une élimination massive des déchets qu’il n’aura pas pu éliminer jusque là.

Voici d’autres conseils pour prévenir les signes et le cas échéant, retrouver un équilibre de santé au plus vite.

  • Se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon. Surtout avant de manger, de préparer les repas, après être allé aux toilettes. Ce sont des mesures d’hygiène basiques, mais qui peuvent vous éviter d’être contaminé à de nombreuses reprises. Si vous êtes dehors, vous pouvez mettre un gel hydroalcoolique Bio.
  • Bien laver les fruits et les légumes avant de les consommer.
  • Ne pas boire ou manger après quelqu’un qui serait en crise de gastro-entérite.
  • Ne pas partager les serviettes de bain, éloigner les brosses à dents les unes des autres.
  • Éviter au maximum les contacts direct avec les personnes porteuses de virus.
  • Diffuser dans l’atmosphère de l’huile essentielle de tea-tree ou arbre à thé, pour son action assainissante et anti-virale et anti-bactérienne.
  • Prendre des gouttes d’Extrait de pépins de pamplemousse : l’extrait de pépins de pamplemousse est l’antibiotique naturel idéal. Il n’affaiblit pas le système immunitaire comme les antibiotiques de synthèse, bien au contraire il le soutient et le protège. Doux et puissant à la fois, il ne détruit pas les bactéries utiles à l’organisme et n’affecte pas la flore intestinale. Matin, midi et soir, 10 à 15 gouttes dans un verre d’eau constituent le meilleur des remparts contre la gastro-entérite.

C’est trop tard, la gastro est là…

naturo gastro2

Si malgré toutes ces précautions les symptômes apparaissent, quelques conseils sont à suivre pour passer ces quelques jours dans les meilleures conditions. Lors de la déclaration de « guerre » de votre organisme, c’est du repos qu’il va falloir trouver car ces évacuations sont fatiguantes aussi bien pour le système nerveux, que pour le corps : perte minérale, notamment des sucs digestifs (habituellement recyclés), mais aussi pertes hydriques.

Bien boire est important, une eau pure si possible. Le jeûne est tout indiqué pendant cette période. Mettez votre organisme au repos, il a déjà fort à faire.

Si vous mangez :

  • Une monodiète de riz peut vous être très bénéfique.
  • Stoppez les produits laitiers.
  • Évitez les jus d’agrumes et les fruits frais, sauf la banane.
  • Mangez le moins gras possible.
  • Limitez la consommation de viandes, plats épicés, produits sucrés.

Une habitude populaire est de donner à boire du soda pour soulager de la gastro. Ce n’est sans doute pas le meilleur des choix. Cette boisson augmente l’acidité de l’estomac, qui est déjà en inflammation, et irrite les intestins qui n’ont pas besoin de ça, surtout en période de crise.

Bien sûr, pendant la période critique, le jeûne est de mise (généralement pendant 24 h). Buvez de l’eau régulièrement mais en toutes petites quantités.

  • Quand la sensation de faim revient, ce qui est bon signe, alimentez-vous avec précaution car les intestins restent très fragiles.
  • Evitez les graisses, les produits laitiers, les excitants, les fibres (légumes verts, céréales complètes).
  • Consommez plutôt des aliments qui n’agressent pas la muqueuse intestinale : du riz blanc, de l’amidon de riz

Surtout reposez-vous, dormez et récupérez ! Lorsque vous tombez malade, c’est que votre terrain c’est à dire votre organisme est fragilisé. Votre force vitale est diminuée.

Pour éviter que les virus ne contaminent les autres membres de la famille, prenez soin, en plus des mesures d’hygiène de base, de nettoyer les poignées de porte, les combinés de téléphone et tous les objets qui ont été en contact avec la personne malade.

Gastro, solutions naturelles pour soulager

Le charbon activé, un puissant absorbeur de toxines

Son grand pouvoir adsorbant lui permet de capturer les toxines grâce à sa porosité.

Attention cependant : pour bénéficier au maximum des vertus du charbon activé, vous devez acheter du « charbon activé en poudre ». Le charbon sous forme de gélule est beaucoup moins efficace.

alexdu10Posologie : 1 cuillère à soupe dans un verre d’eau 3 fois par jour en cas d’intoxication alimentaire et dès les premiers symptômes. 

Bien rincer votre bouche et vos dents pour nettoyer les dépots de charbon. La coloration en noir des selles est tout à fait normale pendant toute la durée de la prise de charbon.

Précautions d’emploi: Le charbon activé ayant un fort pouvoir d’adsorption, prendre les médicaments à distance (2 à 3 heures) de la prise de charbon. Attention pour celles qui prennent la pilule contraceptive à bien veiller à ce délai. Bien s’hydrater pour éviter la constipation.

Les huiles essentielles à la rescousse !

L’huile essentielle d’origan compact :  sous forme de capsules comme celles de Pranarom (en pharma et parapharmacie) : oléocaps n°2 qui contient toutes les huiles essentielles nécessaires en cas de gastro-entérite : origan compact, origan de Grèce, basilic exotique (contre les spasmes), menthe poivrée (contre les nausées), sarriette des montagnes, cannelle de Ceylan (2 puissants anti-infectieux). Cette forme de complexe vous préserve du mauvais usage de ces huiles essentielles qui, pour certaines, peuvent s’avérer très dangereuses à haute dose.

alexdu10Posologie : 2 capsules, 3 fois par jour pendant 5 jours.

Des nausées  : prenez 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée avec un peu de miel ou directement sous la langue. Cela va atténuer les nausées tout en rafraîchissant votre haleine.

Des vomissements : mettez 1 goutte d’huile essentielle de Menthe poivrée et 1 goutte d’huile essentielle de basilic sur un comprimé neutre ou une boulette de mie de pain que vous avalerez plusieurs fois par jour jusqu’à disparition des symptômes.

Mal de tête : mettez une trace d’huile essentielle de menthe poivrée sur les tempes plusieurs fois par jour.

La diarrhée : on a souvent le mauvais réflexe de prendre un anti-diarrhéique. Ce dernier empêchera votre organisme d’éliminer le germe responsable. Laissez votre corps évacuer ! Vous pouvez utiliser les huiles essentielles qui, elles, vont « tuer » le germe responsable et du coup stopper la diarrhée. Voici les huiles que vous pouvez utiliser en synergie :

alexdu10Mélangez 1 goutte d’huile essentielle de cannelle écorce + 3 gouttes d’huile essentielle de niaouli + 1 goutte d’huile essentielle d’origan + 2 gouttes d’huile essentielle de citron.Absorber 2 gouttes de ce mélange sur une demie cuillère à café de miel 5 fois par jour pendant 3 jours. 

Douleurs abdominales : 2 gouttes d’huile essentielle de basilic tropical avec un peu d’huile végétale. Massez le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre, plusieurs fois par jour.

Faites diffuser de l’huile essentielle de ravintsara dans toutes les pièces plusieurs fois par jour. Aérez votre logement.

important-icone-8164-48Rappelez-vous enfin que les huiles essentielles ne conviennent généralement ni aux femmes enceintes, ni aux enfants. Et c’est particulièrement vrai pour l’origan, qui ne doit jamais être donné aux femmes enceintes ou allaitantes. A lire ou relire.

Du côté des plantes

La nature nous offre une belle palette de plantes. Cela peut être intéressant pour s’hydrater et compenser les pertes en eau, mais malheureusement leurs goûts surtout en période gastro peuvent rebuter. A essayer si vous supportez.

Donc je retiendrai surtout le thym en infusion : Laissez simplement 5 g de feuilles, fleurs et branches de thym infuser 5 minutes dans de l’eau très chaude alexdu10 3 tasses /jour.

La camomille romaine, réputée pour ses vertus apaisantes, la camomille aide aussi à calmer les intestins attaqués par de vilains virus : elle diminue les vomissements et les spasmes intestinaux.  La tisane de camomille se vend sous forme de sachet dans tous les magasins. alexdu105 g par tasse d’eau bouillante ; laissez infuser 10 minutes.

Il en existe d’autres bien sur comme le romarin contre les vomissements,la reine-des-près contre les vomissements et la diarrhée, l’angélique, elle, est anti-spasmodique etc….

La gastro est terminée ?

Une fois les symptômes atténués, recommencez à vous alimenter progressivement, en privilégiant toujours le riz, ou les fruits et légumes crus. Après un épisode de gastro-entérite, la flore intestinale est affaiblie. Il est bon de prévoir une cure de probiotiques pour l’aider à se reconstituer.Pensez à réensemencer votre flore intestinale à l’aide d’un symbiotique (pré + probiotique) tel que Lactospectrum (labo Le Stum) ou Probio Forte et consommez des légumes lacto-fermentés, des préparations au soja lacto fermenté, des jus de carotte lacto fermentés…

Gastro, solutions naturelles pour les enfants ?

naturo MERE ENFANTMalheureusement les enfants échappent rarement à l’épidémie et pourtant ….

Comment se fait-il que ce ne soit pas tous les enfants de la garderie ou de la maison qui attrapent le microbe alors qu’il est pourtant bien présent ? C’est une question de terrain ou encore de défense naturelle. L’enfant qui prend constamment ou régulièrement des antibiotiques aura un intestin fragilisé et il sera plus sensible aux désordres intestinaux car l’antibiotique détruit une partie de la flore commensale de l’intestin et cette flore bactérienne est nécessaire à l’équilibre immunitaire.L’enfant généralement constipé n’aura pas non plus un intestin équilibré de même que l’enfant régulièrement nourri avec des aliments raffinés, sucrés et dévitalisés.

Dans tous ces cas, la sensibilité à un microbe extérieur n’en sera qu’accrue. La meilleure prévention pour éviter les gastro consistera donc à :

  • Vous assurer que votre enfant a une bonne santé intestinale. Les fibres alimentaires que l’on retrouve dans les fruits, les légumes, les céréales entières et les légumineuses l’aideront dans ce sens,
  • De même que les ferments lactiques que l’on retrouve dans le yogourt nature (le sucre étant une source de déséquilibre pour l’intestin). Un supplément de probiotiques (acidophilus, bifidus, etc.) disponible dans les boutiques d’aliments naturels seront essentiels pour les enfants qui auront pris un antibiotique ou pour l’enfant constipé ou maladif (diarrhée, fièvre, etc.). Ces bactéries peuvent être données régulièrement sans aucun problème.
  • De plus, dès que vous savez qu’il y a des diarrhées ou des gastro dans votre entourage ou dans celui de vos enfants, utilisez le charbon activé en prévention.  Il est économique et efficace pour neutraliser bien des microbes. Il nettoie le système digestif et neutralise les ballonnements. Le charbon végétal activé a des propriétés absorbantes et désinfectantes, produit par excellence pour le système digestif. Le principe est le même mais il faut diminuer les doses par rapport à celles citées ci dessus et faire très attention aux risques de déshydratation chez les bébés qui peuvent survenir très vite avec les diarrhées dues à la gastro-entérite. Pour l’enfant, on ouvrira une capsule que l’on mélangera à de la compote. La compote sera noire mais le goût ne changera pas. Il sera donné une fois par jour en prévention et trois fois par jour si la diarrhée s’est déjà manifestée. Notez que les selles seront naturellement plus noires.

Si la gastro est là , idem que pour les adultes :

  • On supprime les produits laitiers , les fruits , les légumes > idem que pour les adultes
  • Faire  boire au maximum .  L’important c’est de réhydrater le plus possible , avec des boissons légèrement sucrées ou salées et afin de prévenir cette déshydratation , donnez à boire à l’enfant à toutes les heures ou aux demi-heures si les quantités sont minimes.
  • Gardez bébé au chaud , repos ++ avec une petite bouillotte sur le ventre c’est réconfortant !
  • Pensez enfin aussi à réensemenser la flore intestinale de votre enfant avec un probiotique pour rééquilibrer sa flore intestinale malmenée. .
  • Favorisez les purées de carottes, les pommes râpées, l’eau de caroube, le riz, les biscottes de riz et la banane. Et surtout , faites confiance en la capacité de guérison de votre enfant, le corps sait comment réagir … il faut simplement lui donner les bons outils !

L’important dans les cas de déséquilibres intestinaux est de ne jamais reprendre l’alimentation trop rapidement, la priorité étant l’hydratation.L’enfant reprendra rapidement le poids perdu pendant sa convalescence. Trois jours sans vomissement ni diarrhée seront l’indice de la reprise de l’alimentation habituelle. Évitez quand même les aliments gras et les viandes au début de la reprise.

Conclusion naturopathique

Si  les symptômes persistent au-delà de 48h, consultez rapidement un médecin surtout  pour les personnes fragiles (nourrisson, personnes âgées …).

Une consultation naturopathique peut vous permettre de mettre en place une stratégie pour passer au travers de cette gastro qui pointe le bout de son nez. smiley super1

La recommandation lecture de Nana T.


L'auteur :

Stéphanie Mezerai - Naturopathe & Praticienne en ventouses

Mon intérêt pour les plantes et "le" naturel a toujours été présent dans ma vie surtout à la naissance de mes enfants. C'est donc tout naturellement que je me suis tournée au fil des années, vers cette formation de naturopathe et d'iridologue, qui est venue consolider mes connaissances personnelles en la matière. Ma première profession étant auxiliaire de puériculture formée en soutien à l'allaitement, cela me permet une approche différente auprès des jeunes mères et aux femmes enceintes. Egalement thérapeute en ventouses (Hijama) Naturopathe-iridologue, je consulte sur Montauban (82)

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet