Mon Mémo Nutriments des végétaux




 

Gaëtan de Vitaality.fr, nous avait promis son retour d’expérience d’une recette au jus de navet. C’est désormais chose faite! Ce jus de navet me permet d‘augmenter le pourcentage de légumes dans mes jus et diversifier les légumes utilisés. La préparation de ce jus de navet s’inscrit d’abord dans ma volonté d’augmenter le pourcentage de légumes dans mes jus de légumes et de fruits. En effet, les jus de légumes, doivent être, à mon sens, privilégiés par rapport aux jus de fruits.



bible des jus                          bouton je commande


  • D’abord parce que les jus de fruits, quoi qu’on en dise, restent des jus de fruits par les glucides qu’ils apportent (fructose)

 

  • Ensuite parce que vous allez trouver dans les jus de légumes des éléments que vous ne trouverez pas dans les jus de fruits (protéines et chlorophylle).

 

  • Enfin, j’ai voulu également préparer ce jus pour ajouter un légume à ma panoplie d’ingrédients que j’utilise pour mes jus. J’ai ajouté des pommes pour atténuer l’amertume du navet.

J’ai choisi des produits bios pour préparer ce jus de navet. J’ai utilisé des produits bios parce que les navets sont des légumes racines. Ils appartiennent à la famille des racines tubérisées (carotte, panais, betterave, radis…) destinés à assurer le stockage des réserves par la plante.

 

« Qui mange du navet gagne une année » dit le dicton populaire.

 

A ce titre, ils prennent appui directement dans la terre dans laquelle vont se propager une partie des pesticides. Et puisque j’étais au rayon bio de mon supermarché, et que l’occasion fait le larron, j’ai pris aussi des pommes bios. J’ai acheté 6 pommes et 5 navets pour un total de 8,77 €.

 

pommes bios jus de navet

Des navets et pommes bio pour ce jus de navet

 

Les bienfaits santé du jus de navet

 

  • Le navet, comme tous les crucifères (famille à laquelle il appartient avec le rutabaga, le brocoli, le chou-fleur, le chou, le radis, le cresson…), contient des glucosinolates, qui lorsqu’ils sont écrasés ou mastiqués se transforment en isothiocyanates intéressants, notamment dans la prévention de certains cancers (1) (2)

 

  • Les feuilles de navet sont riches en antioxydants (caroténoïdes) en particulier en lutéine et en zéaxanthine qui protège contre la dégénérescence maculaire et la cataracte (3).

 

  • Le navet est bien adapté pour faire les jus car il contient plus de 90% d’eau. Il est peu calorique, et riche en minéraux et oligo-éléments tels que le potassium (et donc à ce titre diurétique), le phosphore, le calcium, le sodium, le magnésium, le fer, le zinc, le cuivre, le manganèse et le sélénium. Côté vitamines, il est bien pourvu en vitamines B3, B9 et C.

Les bienfaits santé de la pomme

 

La pomme contient un antioxydant, la quercétine, qui combat les radicaux libres, elle est donc intéressanet dans la prévention du cancer(4) et diminue le risque d’accidents vasculaires cérébraux (5).

Attention, l’épluchage réduit la teneur en quercétine d’une pomme (qui passe d’environ 4mg/100g à 1,5mg/100g. Il est donc préférable de préparer ses jus avec des pommes bio et sans les éplucher.

Les ustensiles nécessaires

  • Un extracteur à jus
  • Une passoire
  • Un couteau
  • Une carafe d’eau pour le jus.

Les ingrédients pour ma recette de jus de navet.

3 navets et 4 pommes pour ce jus de navet

  • 4 pommes

 

  • 3 navets

 

  • un petit morceau de gingembre (5g)

La préparation du jus de navet

 

Je nettoie les pommes et les navets dans de l’eau additionnée de vinaigre (proportions : une dose de vinaigre pour 10 doses d’eau).


Voici quelques photos des étapes de la préparation du jus.


Les navets et des pommes sont nettoyées à l'eau vinaigrée

Les navets et des pommes sont nettoyées à l’eau vinaigrée

Les légumes et fruits sont prêts à être passés à l’extracteur

Le jus de navet est en préparation

Les fibres des navets sur la droite

Je procède au filtrage du jus : Le jus de navet est terminé !


Ça y est le jus de navet est terminé. Je ressens à chaque fois une satisfaction intense quand je termine de préparer un jus, presque une jubilation de savoir que dans quelques instants, je vais pouvoir m’installer pour boire ce jus, et parfois, c’est le cas en l’occurrence, découvrir une nouvelle recette. Avant, je procède au nettoyage des différentes pièces de l’extracteur et de mon plan de travail pour pouvoir procéder à la dégustation en toute sérénité.

Vous êtes prêts pour la dégustation ? Passons justement à la dégustation.

Quel est le goût de ce jus de navet et de pomme ?

 

Avant même d’avoir goûté le jus, lorsqu’on le verse dans le verre, on est surpris par sa densité, son épaisseur. Cette densité provient de la pulpe de la pomme qui n’a pas été entièrement filtrée par le tamis de la passoire.

 

L’entrée en bouche mêle la texture de la pomme et le goût de… radis.

Pas étonnant puisque le navet et le radis appartiennent à la même famille, celle des racines tubérisées. Je regrette pour le goût d’avoir mis le morceau de gingembre car il apporte une forte note poivrée qui à mon sens, inhibe le goût du radis, heu pardon du navet 😉 Mais sur le plan nutritif, je ne le regrette pas compte tenu des bienfaits que le gingembre apporte.

 

Maintenant que donne la dégustation familiale ?

Mes enfants ont été les premiers à goûter. A ma question, comment trouvez-vous ce jus, la réponse a d’abord été gestuelle : poing fermé pouce levé 😉 et ensuite auditive : « bon mais piquant ». Pour ma femme : « gout de radis et piquant ». Mon conseil : préparez ce jus dans un premier temps sans gingembre pour apprécier le gout du navet seul.

Et vous, avez-vous déjà goûté le jus de navet ? Dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires ci-dessous.

Et n’hésitez pas à venir sur mon blog pour découvrir l’univers des jus et par exemple d’autre de jus.



Notes : (1)(Zhang Y. Cancer-preventive isothiocyanates: measurement of human exposure and mechanism of action. Mutat Res 2004 November 2;555(1-2):173-90. ; Conaway CC, Yang YM, Chung FL. Isothiocyanates as cancer chemopreventive agents: their biological activities and metabolism in rodents and humans. Curr Drug Metab 2002 June;3(3):233-55. ) (2) Brennan P, Hsu CC, et al. Effect of cruciferous vegetables on lung cancer in patients stratified by genetic status: a mendelian randomisation approach. Lancet 2005 October 29;366(9496):1558-60. ; Pan SY, Ugnat AM, et al. A case-control study of diet and the risk of ovarian cancer. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 2004 September;13(9):1521-7. ). (3) Ribaya-Mercado JD, Blumberg JB. Lutein and zeaxanthin and their potential roles in disease prevention. J Am Coll Nutr 2004 December;23(6 Suppl):567S-87S. ; Bone RA, Landrum JT, et al. Analysis of the macular pigment by HPLC: retinal distribution and age study. Invest Ophthalmol Vis Sci 1988 June;29(6):843-9. ; Moeller SM, Jacques PF, Blumberg JB. The potential role of dietary xanthophylls in cataract and age-related macular degeneration. J Am Coll Nutr 2000 October;19(5 Suppl):522S-7S. (4) Stavric B. Quercetin in our diet : from potent mutagen to probable anticarcinogen. Clin Biochem 27, 1994 ; 45-48. (5) Knekt P, Kumpulainen J, et al. Flavonoid intake and risk of chronic diseases. Am J Clin Nutr. 2002 Sep;76(3):560-8. Texte intégral : http://www.ajcn.org)

L'auteur :

Gaëtan - Créateur de Vitaality.fr

Passionné par les jus qu'il a découvert dans le cadre d'un changement radical d'alimentation, Gaëtan anime désormais Vitaality, un blog consacré aux jus de légumes et de fruits.

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet