Mon Mémo Nutriments des végétaux




Nous voici maintenant au cœur de l’automne. C’est l’époque où la nature commence à s’endormir,  tout se met doucement au repos. La nature est régie par une loi immuable de la vie : l’impermanence. Comme tout être vivant, nous n’échappons pas à cette règle. Ce qui veut dire que les changements de saisons influent sur notre organisme et notre mode de vie. Dans notre corps circulent des flux énergétiques qui sont sensibles à ces variations.

L’énergie vitale

Ces flux énergétiques circulent au travers de méridiens que vous pouvez vous représenter comme un vaste réseau routier. Ils alimentent nos organes et systèmes organiques de l’énergie vitale indispensable à la vie et au bon équilibre de notre état de santé. Cette circulation énergétique  se compose d’une énergie Yang et d’une énergie Yin, complémentaires et opposées. Elle est l’un des principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise qui la considère au même titre que notre circulation sanguine et lymphatique.

Meridiens - emergence-conscience

Il est intéressant d’observer, puisque nous subissons cette loi du changement, au fil des saisons, les besoins qu’ils génèrent en nous afin de conserver et collaborer toujours un peu plus consciemment à notre équilibre physique et psychique.

L’automne, une énergie apaisante

A l’automne, la chaleur des rayons du soleil s’amenuise doucement et nourrit beaucoup moins notre énergie Yang. Le Yang, en énergétique chinoise, est l’énergie du feu, notre énergie masculine, celle qui nous pousse dans l’action, le « faire ».

L'automne au jardin - emergence et conscience En cette saison, l’énergie Yang est, ce que l’on nomme en énergétique chinoise, descendante. Pour garder l’équilibre, qui est un facteur fondamental de vie, l’énergie Yin, à l’inverse commence à devenir montante. Elle est notre énergie profonde. Le Yin au contraire du Yang, nourrit notre énergie féminine, qui est source de l’énergie vitale et créatrice. Elle nous pousse, plus on tend vers l’hiver, à une plus grande intériorité, c’est à dire à revenir à notre « être » plutôt qu’à « faire ».

C’est donc la saison appropriée pour vous occuper de tout votre être autant sur le plan physique, psychique (particulièrement l’émotionnel), que spirituel, en gardant à l’esprit cette notion d’équilibre. C’est à dire que le mouvement que l’on donne à sa vie, nourrit par l’énergie Yang, même si plus doux doit rester présent.

Voyons comment se laisser aller dans ce mouvement, comme la nature sait bien le faire, en prenant plaisir et en gardant le sourire, qui représente ici le Yang (l’action). Ces deux opposées sont complémentaires et indissociables, ne l’oublions pas.

Pour le corps physique

Côté alimentation, c’est l’occasion de cultiver l’impermanence en adaptant nos menus à la saison. Attention en faisant vos courses, vous ne devez pas nourrir vos envies mais les besoins énergétiques de votre corps. Si vous consommez local et frais, aucun problème, l’étal du marché saura satisfaire ces besoins.

Les courges - emergence et consciencePréparer des menus colorés pour garder le sourire grâce aux couleurs de l’automne comme l’orange, le jaune orangé avec les courges, les rouges bruns pour les potimarrons avec lesquels on fait de délicieuses soupes agrémentées d’un soupçon d’épices comme le cumin par exemple. Une assiette colorée fait toujours plaisir à regarder. Les céréales et les oléagineux nous arrivent aussi tout frais récoltés du début de l’automne pour certains, comme les noisettes, les amandes et les noix plus tardives ! Ils sont une bonne source d’énergie pour démarrer la journée avec le sourire !

Pour votre santé, ne pas oublier également de continuer à pratiquer une activité physique, car vous permettez à vos cellules de mieux s’oxygéner, à tous vos liquides de bien circuler dans le corps et enfin vous conservez le sourire. Car après le sport, on se sent bien ! Pas besoin d’efforts intenses, mieux vaut la régularité d’une activité comme la marche, le vélo ou encore quelques mouvements de yoga dans la salle de bain chaque jour, que deux heures stressantes en salle, une fois par semaine.

Pour le corps émotionnel

La douceur de l’automne amène au calme, à apaiser les conflits, qui sont bien souvent source de mal-être intérieur et de maladies.  Ce sont les conflits que l’on vit avec les autres, mais aussi les conflits avec soi-même. Pour cela, les prises de conscience, l’acceptation de ce qui est, la compréhension de ce que vous attirez dans votre vie sont des étapes nécessaires pour vous aider à harmoniser cette partie de vous.

Vous devez,  si vous souhaitez conserver ou retrouver l’équilibre de votre corps émotionnel, commencer une démarche personnelle de transformation. Il n’est pas simple de gérer ses émotions mais rien n’empêche d’essayer ! Ce peut être simplement au départ observer votre manière de penser. Et décider par exemple de ne plus vous juger !

Aïe, aïe, aïe. Pas simple pour un début !!! Certes, mais l’avantage est que vous n’avez besoin de personne pour démarrer. Il vous faut :

  • Une dose d’envie,
  • Deux doses de volonté,
  • Une dose de perspicacité
  • Et une belle dose d’humour…

Vous vous apercevrez, de surcroît, que plus vous travaillerez l’indulgence envers vous, plus vous apprendrez à rire de vos propres jugements, plus il vous sera facile alors de sourire de l’attitude des autres au lieu de spontanément les juger. Mais comme tout commence par soi, vous ne pouvez pas faire l’impasse.

Mais pour nourrir de manière profonde et durable tout votre être, il est indispensable également de vous ouvrir à un nouveau mode de pensées. Cela s’appelle la spiritualité. Elle ne relève d’aucune doctrine, ni religion. Elle est le petit plus qui fait toute la différence. C’est elle qui vous permet d’évoluer et de conserver le sourire à l’intérieur de vous même quand dehors il fait gris.

Pour le corps spirituel

Les couleurs miel orangé, les marrons et les rouges de la nature offrent un spectacle apaisant à notre âme. Vous pouvez décider de prendre plus de temps pour vous afin de purifier votre énergie par des moments de méditation ou simplement de détente avec une lecture inspirante ou bien encore le jeu. Notre âme s’exprime à travers nos différents moyens d’expression.

Quand je parle de purifier l’énergie, j’entends vous débarrasser de tout un tas de scories mentales comme des pensées négatives, se dégager de l’emprise de l’énergie des autres qui parfois nous étouffe, ou que nous acceptons de subir par peur de ne plus être aimé(e) par exemple…

Le jeu est aussi un moyen concret de laisser émerger en nous la créativité, le plaisir, le rire et de maintenir une relation simple et nourricière avec les autres.

Il peut être aussi le lien avec notre enfant intérieur.

Pensez-vous à vous occuper de cet enfant qui est toujours en vous ? Et ce régulièrement ? Il est possible que pour certains, ils aient oublié qu’il ont été enfant un jour tellement ils sont devenus sérieux et rigides.

Ou bien encore, agissent-ils avec eux-mêmes comme leurs parents agissaient avec eux, enfants. Ce qui peut se manifester sous la forme de toujours vouloir faire, toujours dans l’action sans prendre le temps de se ressourcer. Toujours à se demander beaucoup, vouloir obtenir des résultats, s’imposer des exigences qui ne correspondent à pas à nos besoins du moment.

Alors, pensez à revenir près de cet enfant ou bien le découvrir, durant la période de douceur qu’offre l’automne dans son énergie, est idéal. Pour cela, je vous propose une courte séance de méditation.

Méditation guidée : Contact avec son enfant intérieur

Aménagez-vous un peu de temps chaque semaine pour conserver la régularité et bénéficier pleinement de l’exercice sur le temps. Choisissez un endroit bien confortable, mettez-vous une musique douce si vous en ressentez le besoin et tamisez le lieu d’une lumière discrète.

Jardin de meditation - emergence et conscience Puis :

  • Centrez-vous sur la région de votre cœur, pour cela, respirez simplement en portant attention à votre respiration durant quelques minutes (2 à 3 suffisent au début) puis dirigez votre attention sur la région de votre cœur (visualisez-le ou simplement nommez le) en pensant à rester centré(e) sur votre respiration.
  • Une fois cette connexion faite, Ressentez ce cœur qui est le vôtre,
  • Apaisez-le, parlez-lui, offrez-lui de la douceur et de la compassion
  • Sentez le calme qui s’installe en vous doucement, tranquillement…
  • Amenez une belle énergie dorée tout autour de votre cœur,
  • Imaginez ou visualisez cette énergie au cœur de votre poitrine et laissez le bien-être vous imprégner.
  • Puis petit à petit, laissez ce cœur s’ouvrir pour découvrir votre enfant intérieur, Laissez, là encore venir l’image ou les sensations, ne forcez rien.. .
  • Présentez-vous à cet enfant avec beaucoup de douceur et proposez-lui de dialoguer
  • Si vous sentez que cela est possible, que cet enfant est « d’accord » et que vous aussi avez envie de vous rapprocher de lui, accordez-lui alors le temps nécessaire pour qu’il se sente écouté, entendu.

Peut-être que ce sera la première fois pour lui…

  • Puis, souriez-lui, demandez-lui s’il aimerait s’amuser, à quoi il voudrait jouer.. Là encore , laisser venir les sensations ou bien les images, prêtez-vous au jeu.. Ressentez ce que cela fait naître en vous comme sensations agréables (chaleur, douceur, plaisir, sourire et peut-être même une sensation d’être plus en vie)..
  • Créez un lien d’affection avec cet enfant et promettez-lui de venir dialoguer régulièrement avec lui. Puis, doucement, laissez aller les images ou bien ramenez vos pensées vers vous, dans cet instant présent, calmement. Conservez le sourire et la sensation de bien-être qui se sera dégagée de cet exercice.

 

Vous voilà prêt pour passer l’automne avec sérénité et le sourire aux lèvres. Et même si votre mental vous donne de bonnes excuses pour ne pas trouver le temps de faire votre exercice, rien ne vous empêche lors de vos diverses activités de la journée, de penser quelques secondes à cet enfant, ou mettre un objet ou une photo sur votre bureau qui représente pour vous l’enfant que vous avez été. Je vous garantie que c’est un excellent support pour cultiver le sourire et la gaieté naturelle que nous avons tant perdue dans ce monde devenu trop sérieux !

L'auteur :

Nelly Sevin - Psychothérapeute

Psychothérapeute depuis 2003 orientée en lecture symbolique et biologique des malaises et maladies. Fondatrice et formatrice en RPC© (Réflexologie Plantaire Consciente). Conseillère en alimentation vivante et en santé globale. Animatrice de séminaires, conférences et ateliers depuis plus de 15 ans, je transmets aujourd’hui ce savoir et mon expérience avec mon époux, au travers d’accompagnements personnalisés et de formations professionnelles, à distance. Au travers de la formation comme de l’accompagnement thérapeutique, je reste près de vous grâce aux supports vidéos, audio, et de l’écriture. http://www.emergence-conscience.com/

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet