Médecine traditionnelle reconnue par l’OMS et pratiquée principalement en Inde et dans une grande partie de l’Asie du Sud, l’ayurveda puise ses racines dans le Véda, un ensemble de textes sacrés vieux de plus de 4000 ans. Dans un pays où le moderne et la tradition se côtoient, l’ayurveda est officiellement promue par le gouvernement indien et le ministre du yoga Shripad Yesso Naik, nous montrant ainsi un bel exemple de co-existence entre la médecine dite « classique » ou allopathique, et les médecines traditionnelles.

 Petit tour d’horizon sur cette médecine multi-millénaire.

 

Les bases de l’ayurveda

 

La médecine ayurvedique comprend 8 Ashtangas ou disciplines distinctes:

  •  Kaya-chikits ou la médecine générale
  •  Shalya-chikitsa ou la chirurgie
  • Salakyam, le traitement des maladies de la tête et du cou
  • Bhuta vidya qui concerne plus particulièrement la psychiatrie et la possession démoniaque
  • Kaumarabhrtyam, la pédiatrie
  • Agadatantram, la toxicologie
  • Rasayanam, la science de la longévité et du rajeunissement
  • Vajikaranam, l’utilisation des aphrodisiaques pour la sexualité et la fertilité.

 

 

Selon les principes de l’ayurveda, l’homme est constitué de nombreux « composants » différents, à savoir :

 

  •  Les cinq grands éléments ou Mahabhutas: Akasha, Vayu, Agni, Jala et Prithivi pour l’éther, l’air, le feu, l’eau et la terre.
  • De sept dhatus ou tissus: Rasa le plasma, Rakta le tissu sanguin, Mamsa les muscles, Meda les tissus adipeux, Asthi le système osseux, cartilagineux, les cheveux et les ongles, Majja, le système nerveux et la moelle osseuse et Shukra les tissus reproducteurs.
  • De trois énergies primordiales, issues de l’association des cinq éléments, les fameux doshas: Pitta ( feu + eau ), l’énergie de transformation, Vata (éther + air), l’énergie du mouvement et kapha (eau + terre), l’énergie de cohésion.
  • Et de seize Shrotas ou canaux internes, qui participent notamment à la circulation des Doshas.

 

La maladie selon l’ayurveda

 

Selon les principes de l’ayurveda, l’origine de toute maladie est liée à un déséquilibre des différents doshas chez un individu. Il faut savoir que ces énergie sont présentes différemment selon les individus, formant un équilibre qui sera totalement personnel qui déterminera ses forces et ses faiblesses, mais aussi ses tendances pathologiques.

la relaxation

Suivant la répartition des doshas, on peut observer différentes constitutions ou Prakrutis, qui nécessitent une hygiène de vie et une alimentation spécifique afin de rester en bonne santé. Le rôle du vaidya, le médecin pratiquant l’ayurveda sera de déterminer le Prakruti de son patient, mais surtout d’identifier les doshas déséquilibrés ainsi que les causes de ce déséquilibre. Pour rétablir ce déséquilibre, le vaidya pourra alors recommander certains aliments ou plantes spécifiques, mais également des changements dans l’hygiène de vie du malade.

Retrouvez également  Mémé  dans sa rubrique Atelier Cosméto, elle vous parle des principaux soins de beauté ayurvédiques.

 

 Photo tirée du site http://www.sreechithraayurhome.com/fundamentals-of-ayurveda/

 

L'auteur :

Hermann Beaugrand - Naturopathe & Iridologue

Naturopathe-iridologue, conférencier installé en Ardèche, Hermann a à cœur de partager de manière simple et à la portée de tous les différents outils pour permettre à chacun de prendre en main sa santé naturellement. Il propose une approche très douce et respectueuse de chaque individualité. Également végétarien, il publie régulièrement sur son site des recettes sans gluten, sans produit laitier. Travaillant en collaboration avec une psychothérapeute, il accompagne aussi les personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire.

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet