Jeudi 21 janvier 2021, c’est la journée internationale des câlins. Le mouvement « Hug Day » a été créé dans les années 90 aux Etats-Unis a une époque où il était facile de se faire un câlin.

J’imaginais pas dire cela un jour, mais faire un câlin va devenir une denrée rare avec la covid et les mesures sanitaires en place. Alors redoublez de câlins auprès de vos proches car ils ont de nombreuses vertus !

Si vous le pouvez avec des proches si il n’y a pas de risques de contamination, plus que jamais, faites des câlins à vos proches ! Ils ont en plus de nombreuses vertus qui sont utiles pour renforcer le système immunitaire mais aussi lutter contre le stress ! Voici en détail les bienfaits des câlins.

 

Câlinothérapie, Kesako ?

Pour commencer, un câlin, c’est lorsque l’on prend quelqu’un dans ses bras afin de lui apporter du réconfort, une présence grâce au toucher. C’est le principal moyen qu’utilise un être humain quand il veut prouver son affection à l’autre. Par conséquent, la câlinothérapie, comme son nom l’indique, est la thérapie par les câlins.

Une nouvelle recherche de l’Université de Californie suggère qu’elle a un effet civilisant similaire sur les hommes, ce qui les rend plus affectueux et plus actifs pour créer des relations et des liens sociaux. Et elle a considérablement augmenté la libido et les performances sexuelles des participants au test.

 

 

Câlinothérapie : Ses bienfaits

Bienfait n°1 : Les câlins stimulent notre cerveau

Les câlineries déclenchent diverses réactions sur plusieurs de nos hormones et par conséquent sur nos émotions. Les scientifiques ont noté que l’ocytocine (hormone du bonheur), la dopamine et la sérotonine (hormones du plaisir et des sensations) étaient plus actives lors d’un contact physique affectif. L’ocytocine est une molécule qui détermine notre capacité à créer des liens, à aimer, mais aussi à nous calmer et nous détendre. La dopamine et la sérotonine sont responsables du sentiment de bien-être et permettent d’atténuer la douleur ainsi que la tristesse. Toutes ces molécules jouent le rôle de tranquillisant naturel et permettent, de ce fait, la diminution du stress que les enfants pourraient éprouver face à une situation délicate.

 

Les câlins stimulent la production de dopamine
Tout ce que nous faisons joue un rôle dans la préservation et la production du flux de dopamine. Des niveaux faibles de dopamine sont corrélés aux maladies neuro-dégénératives, à la maladie de Parkinson et aux troubles de l’humeur tels que la dépression. La dopamine est responsable du sentiment de bien-être, et est également responsable de la motivation ! Les câlins stimulent le cerveau qui libère alors de la dopamine, l’hormone du plaisir. Les capteurs de dopamine sont particulièrement sensibles à de nombreux médicaments stimulants, comme la cocaïne et la méthamphétamine. Ils sont également associés à la recherche de sensations.

 

Les câlins stimulent la production de sérotonine
Les étreintes provoquent la libération d’endorphines et de sérotonine dans le sang, ce qui engendre du plaisir, atténue la douleur et la tristesse, diminue les risques d’avoir des problèmes cardiaques, contribue à lutter contre l’excès de poids et prolonge la vie. Même les câlins des animaux de compagnie ont un effet apaisant qui réduit les niveaux de stress. L’étreinte prolongée élève les niveaux de sérotonine, améliore l’humeur et crée le bonheur.

 

Les câlins équilibrent le système nerveux parasympathique
Les câlins équilibrent le système nerveux. La peau contient un réseau de minuscules centres de pression en forme d’œufs appelés corpuscules de Pacini qui peuvent détecter le toucher et qui sont en contact avec le cerveau grâce au nerf parasympathique. La réponse galvanique de la peau de quelqu’un recevant et donnant un câlin montre une modification de la conductivité de la peau, et suggère plus d’équilibre dans le système nerveux parasympathique.

 

Les câlins stimulent la production d’ocytocine
L’ocytocine est un neurotransmetteur qui agit sur le système limbique, le centre émotionnel du cerveau, favorisant les sentiments de contentement, réduisant l’anxiété et le stress, et même rendant les mammifères monogames. Cette petite hormone est libérée pendant l’accouchement fait que les mères oublient toutes les douleurs atroces qu’elles ont endurées lors de la mise au monde et ont envie d’aimer et de passer du temps avec leurs enfants. Lorsque nous embrassons quelqu’un, l’ocytocine est libérée dans notre corps par notre glande pituitaire, abaissant à la fois notre fréquence cardiaque et nos niveaux de cortisol. Le cortisol est l’hormone responsable du stress, de l’hypertension et des maladies cardiaques.

 

Bienfait n°2 : Les câlins renforcent le système immunitaire

C’est incroyable, mais pourtant vrai ! Les étreintes aideraient l’organisme humain à se défendre contre les infections et les virus via les anticorps. C’est une étude réalisée par des chercheurs américains de l’Université Carnegie-Mellon, à Pittsburgh aux États-Unis, qui a révélé ces informations. Les caresses et autres massages détendent et apaisent vos enfants. Les “décharges” émotionnelles agissent directement sur la production de globules blancs et fortifient ainsi la santé.

 

Les câlins stimulent le thymus
Les câlins renforcent le système immunitaire. La pression douce sur le sternum et la charge émotionnelle qui en résulte active le chakra du Plexus solaire. Cela stimule le thymus, qui régule et équilibre la production de globules blancs, ce qui permet de rester en bonne santé.

 

Bienfait n°3 : Les câlins améliorent l’estime de soi

Les câlins stimule l’estime de soi, surtout chez les enfants. Le contact tactile est très important chez les nourrissons. Un bébé reconnaît ses parents tout d’abord par contact. À partir du moment où nous naissons, le contact de notre famille nous montre que nous sommes aimés et spéciaux. L’association confiance et sensibilité tactile de nos premières années est encore présente dans notre système nerveux d’adulte. Les câlins que nous avons reçus de notre mère et de notre père tout en grandissant restent imprimés au niveau cellulaire, et les câlins nous rappellent cela à un niveau somatique. Les câlins, par conséquent, nous relient à notre capacité d’amour de soi.

 

 

Câlinothérapie : Les animaux aussi !


Saviez-vous que vos animaux peuvent aussi vous procurer tous ces bénéfices ? En caressant et en câlinant votre animal, votre corps libère aussi de l’ ocytocine et toutes les autres hormones citées au-dessus. Une belle façon de recevoir sa « dose » de câlins !

Si vous avez à la maison un matou sous la main à câliner, profitez de ses ronronnements pour vous détendre. Les ronronnements ont un effet positif sur l’humain en raison de leur fréquence considérée comme base (comprise entre 25 et 50 Hertz). En cela, ils agissent directement sur nos émotions. Si vous possédez un chat, faites le test. Caressez-le jusqu’à provoquer des ronronnements et concentrez vous sur ce son au pouvoir thérapeutique. Une sensation de sérénité et d’apaisement vous envahit !

 

Les câlins, ces super-héros

Et quel bon remède que celui du câlin pour surmonter cette mauvaise passe… Pour résumer :

  • Si les câlins sont si bons, c’est qu’ils ont le pouvoir de libérer une hormone, l’ocytocine, qui cumule deux super-pouvoirs : celui de créer un sentiment de bien-être naturel et celui de réduire notre niveau de stress.
  • 7 minutes par jour, c’est la dose de câlins nécessaire pour être SUPER heureux. Mais pourquoi se limiter ? Plus ça dure mieux c’est !!
  • Se faire des câlins permet de combattre les infections. Autrement dit, les personnes recevant davantage de câlins sont moins susceptibles de passer leur hiver entre les sirops pour la toux et les mouchoirs. Cette journée mondiale du câlin mise en avant en plein hiver tombe au bon moment de l’année !

 

***

Téléchargez dès maintenant notre catalogue de formations

pour être averti en avant-première de nos formations et bénéficier d’un tarif préférentiel !

***

L'auteur :

Stéphanie Mezerai - Praticienne en naturopathie

Praticienne et Formatrice en naturopathie. Stéphanie est une passionnée d'écriture et auteure de plusieurs ouvrages. Elle a aussi plusieurs cordes à son arc : la cohérence cardiaque et la gestion du stress. Créatrice du programme "HAPPY MENOPAUSE©", "NATURO'FEM"©, "NATURO'KIDS"© "NATURO'THYRO"©, elle consulte sur Montauban (82)

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet