Ah le henné ! Alors lui je l’ai croisé la première fois lors d’une escapades chez Monop’ il y a quelques années. J’avais envie de me colorer les cheveux sans trop changer ma couleur naturelle, juste histoire de leur donner un coup de pep’s, et quelques reflets ; et quand j’ai vu ce truc, qui payait pas de mine au milieu des autres colorations capillaires, pour 2,5 euros, j’ai testé. J’ai testé sans trop savoir ce qu’était le henné à l’époque. J’ai testé, approuvé et depuis, je l’ai adopté !
Evidemment, en m’intéressant aux cosmétiques naturelles, je suis retombée dessus et je n’étais pas peu fière de réaliser qu’en l’adoptant à l’époque, j’avais déjà fait un pas vers le naturel sans le savoir !

Le henné Kéçéçé ?
Le henné « naturel » provient d’une plante qui pousse dans les pays chauds, le Lawsonia. Une fois séchée, broyée et liée à l’eau, elle va libérer des pigments appelés Lawsone.

Il en existe 3 types. Du cuivré vers le rouge en passant par l’orangé, la plante reste la même, mais la couleur sera différente en fonction de sa provenance, et de la concentration de Lawsone :

  • le hénné d’Egypte : cuivré lumineux
  • le henné du Rajasthan : cuivré intense
  • le henné du Yémen : acajou profond / rouge

Ce pigment, une fois libéré viendra se fixer à la kératine du cheveu apportant par la même occasion un soin à part entière. En effet, il renforcera ton cheveu, le protègera tel un bouclier contre les agressions du quotidien.

Alors je te vois venir : le henné neutre, le henné noir, le henné blond, qui sont-ce ? Le henné neutre est issu d’une toute autre plante : le Cassia. Il n’a pas de pouvoir colorant mais servira à gainer, lisser et fortifier le cheveu. Tu pourras ainsi bénéficier de tous les bienfaits du henné sans que cela n’ait une incidence sur la couleur de ta tignasse.
Le henné noirs, les blonds, les châtains and co, quant à eux, résultent d’un mélange de henné « naturel » et/ ou Neutre et d’autres poudres végétales (brou de noix, curcuma, katam, café, que sais-je).

Le henné a mauvaise réputation hélas ; j’ai commencé à baliser quand j’ai vu fleurir quelques articles Flop sur ce procédé de coloration : ca brûle le cheveu, le casse, l’abime et empêche les soins d’agir. Je n’ai jamais noté une dégradation de mon cheveu, bien au contraire ! Puis après quelques recherches, j’ai compris : vieux de 9000 ans, ce produit était très prisé chez les Egyptiens et les Romain, mais rare. Du coup, des personnes peu scrupuleuses se sont mises à créer des hennés, avec des mélanges de sels métalliques, très nocifs, réagissants avec d’autres produits chimiques. Donc forcément sur une tignasse colorée chimiquement, permanenté ou lisser à la brésilienne… Je te fais pas de dessin. Malheureusement, les hennés mauvaises qualités sont encore présents sur le marché ; certaines marques ajoutent encore des sels mettaliques (plombs), histoire d’augmenter l’intensité des couleurs. Il ne faut donc pas choisir n’importe quoi, n’importe où.

Le henné est une coloration semi-permanante ; en effet, elle va s’estomper plus facilement qu’une coloration chimique mais jamais complètement. Tu auras toujours quelques reflets d’ici-delà. Si la couleur obtenue ne te convient pas, tu pourras toujours tenter de le faire dégorger à base de lait de coco, d’argile ou de miel.

Il ne change pas la couleur naturel du cheveu, puisqu’il viendra s’ajouter à ta couleur naturel. Ainsi, tu comprendras qu’il est impossible d’éclaircir tes cheveux avec du henné Naturel. Cependant, avec les henné blonds, c’est possible 🙂

Si :
tu es blonde, il est possible que tu deviennes orange, c’est pour cela que les henné blonds existent ! Ils sont coupés avec d’autres poudres végétales et t’apporteront de jolis reflets dorés ou cendrés, selon ce que tu choisies.
tu as déjà une coloration chimique, le cheveu permanenté, ou méché, tu peux toujours utiliser du henné, à conditions qu’il ne contienne pas de sels métalliques !
tu as les cheveux blancs, là encore, tu peux l’utiliser, mais il faudra 2 applications successives étant donné qu’un cheveu blanc est par définition plus épais, donc la couleur prendra plus difficilement. ; couvre ; cheveux blancs plus épais sont prendre difficile donc 2 application successives
tu as un polichinelle dans le tiroir ou que tu allaites, le henné est parfait si tu veux te colorer les cheveux, bien meilleur qu’une coloration chimique !

poudre-de-henné-1024x662

Comment qu’on s’en sert ?

Le mélange :
En diluant la poudre à de l’eau tiède (pas bouillante hein). Tu touilles, tu touilles, à l’aide d’un ustensile en bois ou en plastique (pas de métal) jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et lisse. Si tu as les cheveux courts, prévoies 100 gr de poudre, s’ils t’arrivent aux épaules, 200 gr, et pour les cheveux longs, 300gr voir + .
Certaines laissent poser la pâte pendant une heure, histoire que les pigments se libèrent ; de mon côté, je ne note aucune différence entre cette méthode et le fait de l’appliquer instantanément.

Sista + : le Lawsone, se libère en milieu acide. Ainsi, pour favoriser le développement de ce pigment, il est préférable d’acidifier la pâte colorante, à l’aide de jus de citron ou vinaigre de cidre. Tu peux donc remplacer une partie de l’eau par l’un de ces ingrédients !
Si tu te retrouves avec un exédent de pâte, il est possible de le congeler ! Il paraitrait que cela favorise également la libération des pigments ce qui rendrais la couleur encore plus intence ! Je n’ai pas testé, mais si tu as des retours à faire sur le sujet, je prends !

L’application :
Protège tes mains à l’aide de gants et applique un corps gras sur le pourtour de ton front et de ta nuque (huile, beurre etc…) si tu ne veux pas te retrouver orange. Si ça arrive, fais un gommage, ça devrait s’estomper ! Appliques en couches généreuses sur cheveux propres, soit secs, ou très essorés (je préfère, ça glisse mieux). Tu enroules tout ça sous cellophane et t’attends minium 2 heures. Plus tu attends, plus la couleur sera riche, profonde et intense. Tu peux même le laisser toute une nuit si ça te fait plaisir, tu ne risques rien, parole de Hennette.

Le rinçage :
Tu rechausses tes gants, et là, soit t’y va au pommeau de douche, et tu vides ton ballon d’eau, soit tu remplies une bassine d’eau dans laquelle du va tremper ta tête, histoire d’enlever le tas de boue que tu as sur la tête pour finir au jet d’eau. Pas de shampoing nécessaire par la suite, sache qu’il te faudra attendre 4 jours avant de voir le résultat final de la couleur, c’est l’oxydation. Ce que tu peux faire à la rigueur c’est un shampoing à la poudre de Sidr, qui viendra fixer la couleur.

Pour la fréquence, je te conseillerai d’écouter tes cheveux. Personnellement, il peut se passer des mois entiers sans que j’en fasse. A voir si tu commences à avoir des racines, moins de reflets, bref, je dirais une fois par mois c’est pas mal.

Les avantages :
Outre le fait que ce soit une coloration végétale, économique et écologique, le henné est un véritable soin à part entière : il renforce, gaine, lisse, rend le cheveu plus fort, plus épais, plus volumineux, plus brillant, le protège des agressions extérieurs, et régule les problèmes de cuir chevelu ( démangaisons, cuir chevelu gras, pellicules) du coup, pour toutes ces raisons, il va être en bonne santé et poussera plus vite !

Les inconvénients :
Souffrant d’une mauvaise réputation, le henné est assez méconnu et ceux de bonne qualité sont assez difficiles à trouver. L’application peut être vecu comme un véritable parcours du combattant et son temps de pose est assez long, faut pas être pressé quoi. La couleur finale obtenue n’est pas précise, cela peut varier en fonction de la couleur naturel du cheveux de base, de la nature du cheveu, du temps de pose.
Ah et j’oubliais : ça sent l’épinard !!!!!!!!!

Où trouver du henné de bonne qualité ?
Pour tout ce qui est henné et autres poudres végétales (Kalpi Tone, Sidr, Shikakaï and co), je te conseille fortement la boutique en ligne:  www.henneindigoetcompagnie.fr qui regorge également de bons nombres de conseils sur le sujet !

logo-1

L'auteur :

Mémé - La tambouilleuse Cosméto

Adepte des soins au naturel, Mémé n'est autre que la petite soeur de Nana (dans la vie, la vraie hein). Toujours en recherche de nouvelles recettes cosmétiques, elle partagera avec vous ses trouvailles et expériences dans la rubrique "Nana se pomponne" !

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet