Chacune a son propre rapport au règles. En ce qui me concerne, j’en ai longtemps eu une représentation assez neutre, n’ayant pas de symptômes particuliers à ce moment du mois.

Puis, au fil du temps, et notamment de ma formation en sexologie, j’ai appris à les chérir, j’ai réfléchi au mode de protection qui me convenait le mieux en fonction de mon tempérament et de mes valeurs, et surtout à prendre soin de moi dans ces moments-là.

Aujourd’hui, je suis contente lors de leur venue car dans mon expérience personnelle, cela signifie que tout va bien au niveau de mon féminin. Je les accueille, donc , et j’en profite pour ralentir et me faire du bien ! Voici ci-après quelques pistes pour que ces quelques jours du mois deviennent peut-être un peu plus agréables pour vous également :

Ralentir le rythme sans culpabiliser

Lorsqu’on a ses règles, c’est un fait, on est plus fatiguée que d’habitude. Cela est dû à la perte de sang plus ou moins abondante selon chacune, mais également aux éventuels symptômes secondaires pouvant apparaître lors de cette période : douleurs, sommeil perturbé, maux de tête, difficultés digestives, émotions particulières …

Puisque nous ne sommes pas au meilleur de notre forme, pourquoi ne pas profiter de ces quelques jours pour se tourner vers soi-même et se chouchouter ? Les menstruations sont un véritable moment d’intériorité que l’on peut mettre à profit pour prendre soin de soi. Je vous renvoie d’ailleurs à mon article « S’adapter à sa nature cyclique ».

Dans cette optique, et si vous pouvez prévoir à peu près leur date d’arrivée (des applis existent pour cela ; elles sont utiles si votre cycle est régulier, mais on peut aussi faire à l’ancienne en comptant simplement les jours !), je vous invite à ne pas surcharger votre emploi du temps : reportez ce qui peut l’être, prévoyez davantage de temps de pause, et ne faîtes que ce qui est absolument prioritaire !

De même, la période des lunes est la période du mois durant laquelle on est les moins créatives, fatigue et hormones obligent. Ne cherchez donc pas à initier de grands projets (professionnels comme personnels) à ce moment-là ! Ne faîtes que ce qui vous prend le moins d’énergie, et acceptez le fait de ne pas être aussi efficace que d’habitude dans votre vie, rien de plus normal ! En un mot (enfin, cinq!) : reposez-vous et préservez-vous !

Rituels de lunes

Un rituel n’a rien de magique, ce n’est ni plus ni moins qu’un ensemble de gestes et d’actions visant à vous faire du bien, à tous les niveaux (corps, cœur, esprit).

Une fois que vous êtes rentrée à la maison, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Prenez un bon bain ! Ce n’est pas très écolo, certes, mais l’eau chaude aura le mérite de vous détendre.

  • Faîtes de votre bouillotte votre meilleure amie ! Vous l’avez compris, mettre du chaud sur son bas-ventre détend et diminue les douleurs. Vous pouvez également la poser sur vos reins.

  • Si vous êtes adepte du yoga, n’hésitez pas à effectuer quelques postures douces (évitez simplement celles tête en bas!), notamment celles qui ouvrent au niveau du petit bassin et détendent les viscères. La respiration abdominale peut également vous aider dans la gestion de la douleur.

  • De manière plus générale, créez votre petit temple de la douceur : yoga, médiation, respiration, pleine conscience, auto-hypnose, sophrologie… tout ce qui contribue à vous détendre et que vous aimez faire pour ralentir !

  • Si vous avez la chance d’habiter près d’un bois ou d’un parc, n’hésitez plus et sortez ! La marche, de par la sécrétion rapide d’endorphine, est un sérieux allié contre les crampes menstruelles.

  • Demandez à être chouchoutée ! Les câlins favorisent la sécrétion d’ocytocine, ce qui peut indirectement vous aider à gérer les crampes.

Lâcher prise et émotions

Les règles constituent également le moment idéal pour vous libérer de ce dont vous ne voulez plus (événements douloureux, émotions difficiles, prises de consciences …).

Je vous invite donc durant ce temps de retour sur soi à vous demander ce que vous auriez envie de lâcher. Une fois que vous avez votre réponse, vous n’avez plus qu’à libérer votre flux en conscience (Par le biais de la méthode du flux instinctif, ou en portant une serviette ou une culotte menstruelle, par exemple. Et si vous ne supportez pas de sentir le sang couler, vous pouvez toujours vider votre cup ou essorer votre éponge, en conscience dans le lavabo !).

Je vous invite également à vous munir de ce que j’appelle un carnet de lunes, afin d’écrire toutes vos impressions, émotions, prises de conscience durant cette période, ainsi que tous les éléments physiologiques nécessaires au suivi de vos cycles : aspect et abondance des règles, intensité de la douleur, nombre de jours, émotions, sensations, alimentation, éventuels symptômes annexes, etc. (cela marche aussi avec une appli, à vous de voir).

Vous pouvez également faire cela tout le mois en notant vos éventuels SPM, vos moments d’ovulation, etc. Le livre « Lune Rouge » de Miranda Gray peut vous aider dans ce processus.

Voyez, ce moment peut être un vrai moment pour vous, durant lequel vous vous régénérez, prête à vivre un nouveau cycle. Car oui, les règles marquent le début d’un nouveau cycle menstruel, où tout est possible !

Et vous alors, que mettez-vous en place pour vous faire du bien dans cette période du mois ?

Images :

https://www.standard.co.uk/lifestyle/london-life/move-over-hygge-lagom-is-the-swedish-lifestyle-trend-set-to-take-over-2017-a3431871.html

https://yoga.ooreka.fr/fiche/voir/322442/baddha-konsana-position-du-papillon

https://insta-stalker.com/tag/livreduhygge/

Book review – Lune rouge (les forces du cycle féminin) de Miranda Gray

https://www.clemzillu.com/illustrations

https://magaliefoutrier.tumblr.com/post/167935538562/pour-r%C3%A9sumer-mon-week-end

 

 

L'auteur :

Marjorie Cambier - Sexothérapeute & Psychologue clinicienne

Sexothérapeute et psychologue clinicienne, j'accompagne les femmes présentant des troubles sexuels, à s'en délivrer, à développer leur féminité et à (re)trouver une sexualité épanouissante et satisfaisante pour elles. Je suis également spécialisée dans le domaine du traumatisme psychique et ai auparavant exercé plusieurs années dans une cellule d'urgence.

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet