Mon Mémo Nutriments des végétaux




On assiste depuis quelques années à l’avènement du « bio », comme un véritable retour au naturel (bien manger, bien prendre soin de soi, préserver son corps etc.), et qui se manifeste également dans le cadre du féminin.

Ce retour a de nombreux avantages ; il permet en l’occurrence de se rapprocher de son corps, d’en prendre soin de manière plus naturelle et plus instinctive, d’être plus à son écoute, ce qui invariablement, a des répercutions sur la sexualité, et la manière dont on la vit.

Attrait pour le naturel en gynécologie

De plus en plus de femmes s’éloignent de la médecine allopathique pour se tourner vers des procédés plus naturels. En effet, pour traiter certains symptômes liés par exemple au SPM, ou encore à la ménopause, elles peuvent avoir recours à la naturopathie ou à l’aromathérapie (huiles essentielles, phytothérapie, etc.). Ces disciplines ne sont pas là pour remplacer la médecine classique, mais existent en complément, et contribuent à prendre soin de soi avec ce que la nature a à offrir.

Par ailleurs, un nombre croissant de femmes essaient de vivre leur accouchement de la manière la plus naturelle possible : refus de la péridurale et de l’épisiotomie, accouchement à la maison pour certaines, etc. Ces femmes souhaitent en effet bénéficier des avancées médicales (en s’entourant d’une équipe compétente, en accouchant de la manière la plus sécure possible), tout en préservant le côté naturel de cet événement de vie.

Attrait pour la contraception naturelle

Les résultats plus qu’alarmants des études sur les moyens de contraception hormonale ont amené de nombreuses femmes à arrêter la leur, pour se diriger vers des procédés plus naturels, et parmi eux, la fameuse méthode symptothermie, alors aussi efficace qu’une contraception classique (si bien assimilée et effectuée correctement), a littéralement le vent en poupe.

De nombreuses femmes en parlent, s’y mettent, et apprennent à vivre en harmonie avec un corps qu’elles écoutent et dont elles décryptent les messages, tout cela plus instinctivement.

Ce qui était alors considéré dans les années 60 comme une formidable libération de la femme et de sa sexualité (ce qui était complètement vrai, la pilule ayant constitué une véritable révolution dans la vie de ces dernières!), est aujourd’hui vu comme potentiellement dangereux pour elle, donc à éviter.

Illustration Pénélope Bagieu

Attrait pour le naturel dans la gestion des menstruations

Les différentes études sur les substances contenues dans les produits de protection non biologiques (tampons et serviettes industriels) ont amené de nombreuses femmes à s’en éloigner pour aller vers des matières et procédés qui prennent davantage soin de leur santé. Les protections périodiques biologiques lavables, les éponges menstruelles, la cup, ainsi que la méthode du flux instinctif sont de plus en plus prisées par la gente féminine. Une fois de plus, la femme se rapproche de son corps, en prend soin, en écoute attentivement les manifestations, en adoptant des modes de protection respectueux à la fois d’elle-même et de l’environnement.

Ces études scientifiques et ce retour vers le naturel, alors très présents dans les conversations privées et dans la sphère médiatique, contribuent également indirectement, à progressivement faire diminuer le tabou et à libérer la parole autour des règles.

Photo Petit Poh

Attrait pour tout ce qui concerne le féminin

Féminin sacré, stage pour plonger au cœur des archétypes de la femme sauvage, cercles de femmes, tentes rouges … sont autant de manifestations de l’intérêt porté au féminin aujourd’hui, dans une optique naturelle, instinctive et sacrée. Les femmes, par le biais de ces réunions, redécouvrent la sororité, la confidence entre paires, l’enseignement par leurs aînées, autant de valeurs largement plébiscitées autrefois, et qui retrouvent aujourd’hui une certaine notoriété.

Et tout ça, ça apporte quoi ?

Les femmes sont de plus en plus proches de leur corps, en prennent de plus en plus soin, en revenant à des méthodes plus naturelles. Elles développent donc un instinct qui leur en rapproche encore plus.

Cela a un impact non négligeable sur leur conscience du corps, leur image du corps et invariablement sur leur sexualité ! Plus proches d’elles-mêmes corporellement, elles sont plus à même d’en entendre les différents signaux, de les différencier, d’y répondre de manière adéquate, et de s’y adapter, y compris en matière de sexualité !

Plus vous vous sentez proche de votre corps, plus vous interprétez de manière fine les signaux qu’il vous envoie, et plus vous pouvez vous ajuster. Vous êtes donc plus à même de décrypter ce qui relève du désir, du plaisir, développer vos sensations, etc.

Enfin, évidemment, chacune est libre de faire ce qu’elle veut, et de prendre soin de son corps comme elle l’entend ! Une fois de plus, il ne s’agit pas de renier totalement tout ce que la science et la médecine ont apporté, mais de relativiser, et de faire ce qui est bon pour vous et répond à vos propres besoins !

Sources Images :

http://www.ellovia.com/gamme-ellovia-C13.html
https://www.theblondemother.fr/la-contraception-naturelle-cest-quoi/
https://simonae.fr/sante-bien-etre/menstruations/les-regles-dans-nos-dessous-quelles-protections-hygieniques-adopter/
https://positivr.fr/5-alternatives-ecolos-protection-intime-menstruations/
http://divine-nature.fr/activite-2
Image mise en avant ; illustration par Holly

L'auteur :

Marjorie Cambier - Sexothérapeute & Psychologue clinicienne

Sexothérapeute et psychologue clinicienne, j'accompagne les femmes présentant des troubles sexuels, à s'en délivrer, à développer leur féminité et à (re)trouver une sexualité épanouissante et satisfaisante pour elles. Je suis également spécialisée dans le domaine du traumatisme psychique et ai auparavant exercé plusieurs années dans une cellule d'urgence.

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet