Avec ce début d’épidémie de virus, coronavirus plus précisément le COVID-19 pour ne pas le nommer, il est important de se laver les mains. Seulement ce n’est pas toujours évident d’avoir à porter de soi eau et savon pour le faire. Les gels hydroalcooliques sont bien pratique pour remplacer ce lavage de mains. Les sources de contamination potentielles sont nombreuses : Transports en commun, les caddies de supermarché, toilettes publiques, poignée de porte, boutons d’ascenseurs, téléphones, télécommandes, clavier d’ordinateur,volants, etc. sont des nids à virus et bactéries.

On trouve dans le commerce ou en pharmacies des gels tout prêts facile à transporter, dans ses poches mais saviez-vous qu’il est très facile de fabriquer un gel antibactérien soi-même.

 

C’est quoi un gel antibactérien ?

Les gels antibactériens se composent principalement d’alcool, d’agent antiseptique et antimicrobien et d’un émollient pour éviter les irritations cutanées. Sans rinçage et à séchage rapide ils sont très pratiques d’utilisation.

Pourquoi fabriquer soi-même un gel hydroalcoolique quand on peut en trouver si facilement dans le commerce et pour un prix dérisoire ? L’intérêt principal est de pouvoir utiliser des ingrédients naturels, et aucun produits chimiques. En effet, certains gels vendus dans le commerce contiennent des perturbateurs endocriniens, comme le triclosan et le triclocarban.

 

Quels ingrédients pour fabriquer son gel « maison »

gel antibactérien

Du gel d’Aloe vera : Il constituera une base pour votre gel , servira d’agent hydratant . De plus l’aloe vera dispose a des propriétés antiseptiques ,  bactéricides, anti-inflammatoires et antifongiques.

De la Glycérine végétale qui servira d’ agent émollient et hydratant.

Des Huiles essentielles : pour que votre gel soit efficace, il faudra ajouter des huiles essentielles à large spectre d’action et des propriétés anti-infectieuses, antibactériennes, anti-virales et anti-fongiques. Parmi les plus actives :  Ravintsara, Tea Tree, Niaouli, Palmarosa, Manuka … Elles font partie des huiles essentielles les plus actives contre les virus et bactéries.

Solution à base d’alcool : certaines recettes de gel n’ajoutent pas d’alcool dans leur préparation. Cette solution reste acceptable si vous incorporez des huiles essentielles. . Mais n’utilisez pas de l’alcool en dessous de 60° car votre gel ne sera pas opérant contre tous les microbes. Il est préférable d’utiliser de l’alcool à 90° pour une efficacité maximale ou bien un dispersant à base d’alcool (ou Solubol), qui permet de solubiliser et disperser les huiles essentielles dans le gel.

***

Prochainement, une formation thématique en ligne.

Téléchargez dès maintenant notre catalogue de formations

pour être averti en avant-première de nos formations et bénéficier d’un tarif préférentiel !

***

 

Recette Gel antibactérien sans alcool

Première chose : on nettoie son plan de travail, son matériel et on se lave les mains avant de commencer.
Les ingrédients et matériels nécessaires :

  • 45 ml de gel d’Aloe vera bio
  • 1 cuillère à café de Glycérine végétale
  • 10 gouttes d’HE de Niaouli
  • 10 gouttes d’HE de Ravintsara
  • 8 gouttes d’HE de Manuka

Un petit flacon-pompe de 60 ml
1 petit bol en inox + un mini fouet en inox

Versez la glycérine végétale et le gel d’aloe vera dans le bol en inox. Mélangez le tout avec un mini fouet en inox. Ajoutez les huiles essentielles, puis mélangez et verser le mélange dans le flacon-pompe. Ajoutez une étiquette avec la date et les ingrédients. Vous garderez votre flacon à l’abri de la lumière et de la chaleur. Ce gel se conserve 6 mois. Vous trouverez les vertus des huiles essentielles de Niaouli et Ravintsara sur les articles ici et ici.
L’huile essentielle de Manuka est une puissante antibactérienne, antivirale, antifongique (20 fois plus que l’huile de Tea tree sur certaines bactéries et germes)

 

Comment utiliser votre gel antibactérien ?

hydro-alcoolique

Déposez une petite noisette de votre produit au creux d’une de vos mains. Puis frictionnez les l’une contre l’autre, pendant 15 à 30 secondes, sans oublier de passer entre les doigts. Ne rincez pas, c’est une solution sans rinçage. Vos mains doivent être  sèches avant application. Le gel ne doit pas entrer en contact avec une plaie ouverte.
Évitez le contact avec les yeux. Par exemple, n’utilisez pas de gel sur vos mains avant de placer vos lentilles de contact. Le gel antibactérien est une solution ponctuelle pour assainir et désinfecter nos mains.

PRÉCAUTIONS :  ne conviennent pas aux femmes enceintes ou allaitantes, ni eux enfants de moins de 10 ans.

Un gel antibactérien est une solution assainissante qui ont des propriétés bactéricides, virucides et fongicides, mais ils n’ont cependant aucun effet nettoyant. On détruit les germes, les virus en évitant toute contamination vers d’autres personnes, mais cela ne remplace pas le lavage des mains. Le lavage de mains lui sera tout de même requis dès que possible à l’eau au savon. Le gel antibactérien ne lave pas les mains.

 

Lavage des mains prioritaire ?

lavage des mains

OUI car un gel antibactérien maison ou acheté dans le commerce , désinfecte, oui, mais ne lave pas !
Le lavage des mains reste donc une priorité majeure, les gels eux seront utilisés uniquement en situation de secours et en attendant un bon lavage de mains !

GEL ANTIBACTERIEN NATUREL

Sources images :  l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en collaboration avec la Direction de la Santé au Grand-Duché de Luxembourg, dans le cadre de la promotion de la sécurité du patient. 

Pour aller plus loin, une bibliographie

aromatherapie baudoux je fabrique mes baumes créations huiles essentielles

L'auteur :

Stéphanie Mezerai - Praticienne en naturopathie

Praticienne et Formatrice en naturopathie. Stéphanie est une passionnée d'écriture et auteure de plusieurs ouvrages. Elle a aussi plusieurs cordes à son arc : la cohérence cardiaque et la gestion du stress. Créatrice du programme "Happy Ménopause©" et "Détox Zéro Sucre©", elle consulte sur Montauban (82)

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet