Le ginkgo biloba est le seul arbre existant de la famille des ginkgoacées. Egalement connu sous le nom « d’arbre aux quarante écus et d’arbre aux mille écus« , il peut atteindre 50 mètres de haut et vivre jusqu’à mille ans. Considéré comme une espèce panchronique, il fait parti de la plus ancienne famille d’arbres connue, puisqu’elle serait apparue il y a plus de 270 millions d’années. En Chine et au Japon, dont-il est originaire, le ginkgo biloba est considéré comme un arbre sacré.

Ginkgo biloba & vertus thérapeutiques

 

Le ginkgo biloba est à présent cultivé dans de nombreux pays. Les noyaux des fruits du ginkgo, uniquement produits pas les arbres femelles, sont utilisés depuis fort longtemps en médecine traditionnelle chinoise.

ginkgo

 

Dans les années 1950, des chercheurs allemands ont commencé à étudier les effets thérapeutiques de ses feuilles et ont isolé plusieurs substances actives. Le ginkgo est aujourd’hui cultivé et ses feuilles servent à la préparation d’extraits standardisés qu’on retrouve en utilisation interne mais aussi en gel ou spray pour les applications locales.

 

Indications et vertus

Les extraits de feuille de ginkgo sont utilisés dans le traitement de la démence sénile et de divers troubles liés à des problèmes de circulation sanguine tels que :

 

jambes_lourdes

 

  • Vertiges et acouphènes (bourdonnements d’oreille).
  • Amélioration la mémoire après 50 ans
  • Certains maux de tête
  • Troubles prémenstruel
  • Troubles érectiles

 

La sélection de la Rédac’ pour des gambettes légères

 

ginkorfrais

 

Mises en garde et précautions d’usage

 

  • De par son action fluidifiante sur le sang, le gingko est contre-indiqué lors d’une grossesse ou en période d’allaitement.
  • En cas d’intervention chirurgicale, il est recommandé de cesser le traitement au moins 48 heures avant.
  • Il est déconseillé d’associer le ginkgo à certains médicaments : anticoagulants, antiépileptiques, antidiabétiques et diurétiques.
  • L’apparition d’effets secondaires liés à la prise de ginkgo reste extrêmement rare, toutefois, les troubles digestifs, les maux de tête et les allergies cutanées font partie des réactions possibles.
  • Prenez toujours conseil auprès de votre praticien de santé, avant d’envisager un traitement phytothérapeutique quel qu’il soit .

 

Ces conseils ne remplacent pas l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien. Si les symptômes persistent ou s’aggravent, il convient de consulter rapidement son médecin traitant.

Sources :

Eurekasante

Ginkor

L'auteur :

Chris Martin-Passalacqua Créatrice de NanaTuropathe

Naturopathe, enseignante, auteure de plusieurs ouvrages ainsi que de programmes de formation en ligne. Chris partage depuis 2015 sa vision de la naturopathie : 100% pragmatique et 0% mysticisme via son Blog Nana-Turopathe afin de rendre le "Mieux être" accessible à toutes ! (Et tous!)

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet