Stop au gaspillage !! « Zéro Déchet », c’est le livre témoignage de Béa Johnson, une française installée aux Etats-Unis avec sa famille. Elle s’est lancée dans une singulière aventure, celle de réduire considérablement ses déchets du quotidien. Aujourd’hui, les déchets annuels des Johnson tiennent dans… un bocal d’un litre !

naturo béa jonhsonBéa Johnson

Habitués à remplir une poubelle de 240 litres chaque semaine, les Johnson, une famille de quatre personnes n’en produit plus qu’un litre par an.

Voici  les 5 conseils efficaces de Béa Johnson à mettre en application immédiatement pour une vie 0 % déchet :  

1 – Refuser (ce dont nous n’avons pas besoin)

Le premier objectif est de réduire sa consommation pour réduire ses déchets. En effet, nous n’aurons pas à jeter ce que nous ne consommons pas. L’objectif « zéro déchet » n’est pas de recycler plus, mais de faire barrage aux éléments qui envahissent nos maisons.

« La moindre petite chose qu’on accepte, ou qu’on prend, fait augmenter la demande. En d’autres termes, accepter de manière compulsive (par opposition au fait de refuser) revient à tolérer et à renforcer des pratiques génératrices de gâchis. (…) Lorsque l’on accepte passivement un prospectus publicitaire, un arbre est abattu quelque part dans le monde. »explique Béa Johnson dans son livre*(voir lien plus bas). 

Nous avons déjà le choix de refuser 4 éléments de la vie de tous les jours pour entamer notre démarche « zéro déchet » :

  • Les articles en plastique à usage unique
  • Les cadeaux gratuits
  • Les imprimés publicitaires
  • Les pratiques non durables

2 – Réduire (ce dont nous avons besoin et ne pouvons pas refuser)

Préférer la qualité à la quantité, l’expérience aux biens matériels. Ainsi, vous allez remettre en question toutes vos habitudes d’achat et de consommation pour aller à l’essentiel et vers un mode de vie simplifié. Voici trois astuces pour réduire efficacement sa consommation :

•  Évaluez votre consommation passée : 

Faire le vide donne naissance à de nouvelles habitudes d’achats : déterminez l’utilité de chacun de vos biens et débarrassez-vous de ce qui n’est pas nécessaire. Faire le vide permet de partager avec les autres : votre essoreuse à salade est-elle si indispensable ? Elle peut peut-être rendre vos voisins heureux ? On troque. Enfin, faire le vide permet de mieux gérer votre démarche zéro déchet : avoir moins, c’est avoir moins de raisons de s’inquiéter, moins de choses à nettoyer, à stocker, à réparer ou à jeter plus tard.

• Restreignez votre consommation actuelle et future : 

Commencez par ne pas vous ruer sur les produits emballés dans votre supermarché. Le même produit existe-t-il en vrac ? Ne prenez pas nécessairement votre voiture, vous pouvez sans doute faire ce trajet à pied ou en vélo. Avez-vous vraiment besoin d’imprimer ce document ?

• Évitez les activités qui soutiennent ou amènent de la consommation 

Nous sommes tous victimes des coups publicitaires des grands industriels et il faut bien se l’avouer, nous sommes faibles et craquons parfois sous l’impulsion de nos désirs créés de toutes pièces par le merchandising. Et si nous arrêtions de regarder la télé ? D’aller faire du shopping ? « Se contenter de ce que l’on a est la plus grande richesse » disait le penseur bouddhiste David Loy.

3- Réutiliser (ce que nous consommons et ne pouvons ni refuser, ni réduire) 

Réutiliser permet d’utiliser plusieurs fois le même objet en lui donnant (ou non) une autre utilité. Un sac plastique peut servir à transporter des chaussures boueuses ou encore de sac poubelle. Ainsi, « vous évitez la consommation inutile, vous atténuez l’épuisement des ressources et vous allongez la durée de vie des biens déjà acquis.« 

4- Recycler (ce que vous ne pouvez ni refuser, ni réduire, ni réutiliser) 

naturo déchet4

Après avoir refusé ce dont nous n’avons pas besoin, réduit ce dont nous avons besoin et réutilisé ce que nous consommons, il reste finalement peu de choses à recycler. Quand vous voulez recycler quelque chose, vous devez :

  • Faire le tri sélectif en choisissant des endroits pratiques chez vous pour le recyclage
  • Envisager de vous rendre dans un centre de tri ou trouver des sites de collecte pour les matériaux (ampoules, piles, peintures, huile de moteur…) qui ne sont pas aussi facilement recyclables comme le verre ou le plastique.

5 – Composter (le reste)

Le compostage est le recyclage des matières organiques. Quand vous décidez de vous lancer dans le compostage de vos déchets, pensez :

  • au coût
  • au lieu
  • à l’esthétique
  • à votre consommation alimentaire
  • au produit fini et à son utilisation
  • à votre implication
  • aux ravageurs et autres bêtes qui permettent la décomposition de la matière
  • aux excréments de vos animaux de compagnie et aux composteurs qui pourraient les digérer.

Du coup, on fait des économies !

Revenir à la simplicité et l’authenticité en achetant seulement ce dont on a besoin pour vivre. Commençons par exemple par nous débarrasser du petit électro-ménager inutile au quotidien.

Béa Johnson, elle, a réalisé 40% d’économie en un an ! Elle a réussi à réduire les déchets de 4 personnes à moins de 1 litre par an ; un défi extraordinaire quand on sait qu’un Français en jette plus de 350 en moyenne à lui tout seul.

Les méthodes de Béa : organiser un vide-grenier et réorganiser ses armoires, shopper utile en remplaçant le gaufrier, le toasteur et l’appareil à croque-monsieur par un seul appareil multi-fonction, opter pour les bons cadeaux lors de l’anniversaire de Jules (ne préférera-t-il pas cette expérience unique qu’est le saut en parachute, plutôt qu’une énième chemise/cravate ?!)… Car le « zéro-déchet », c’est apprendre à vivre des choses plutôt que d’en accumuler chez soi.
On gagne du temps  : Béa Johnson a su se simplifier la vie. Dans sa maison modeste et son petit jardin, tout a été pensé pour faire du vide… Ainsi adieu les factures papier qui trônaient pendant plus d’une semaine dans l’entrée, on passe au digital. Et puis tant qu’on y est, on assume de jeter (ENFIN) cet horrible vase offert par belle-maman, et bye-bye la corvée de dépoussiérage. Allez hop ! Du coup, on adore le rangement.Au final, on gagne du temps et on s’octroie du temps pour sa petite famille. A nous la Dolce Vita en famille tous les week-ends ! Autre acte quasi militant : on proscrit tout produit chimique de sa maison. L’alternative ? On réalise à l’instar de Béa Johnson, ses propres produits et de fait, on respecte mieux l’environnement.
Ce n’est pas moins d’une centaine de recettes que notre auteure offre au lecteur pour qu’il puisse fabriquer son propre savon, ses yaourts ou ses chiffons de nettoyage… Elle propose même des alternatives naturelles aux médicaments.
Pour les plus coquettes, elle confie ses secrets pour un maquillage home-made, tout y passe : mascara, crayon, Khôl poudre… la totale !

3 bonnes raisons de suivre l’exemple de Béa

  • On vit plus sainement
  • On respecte davantage l’environnement
  • On apprend à » dé-consommer »

Trois, deux, un… Nouveau départ !

Procurez vous cet ouvrage en cliquant sur l’image

 

Le site de Béa Johnson Zero Waste Home;

Reportage sur Béa Johnson et sa famille

http://defizerodechet.com/

http://verszerodechet.wordpress.com/author/verszerodechet/

L'auteur :

Stéphanie Mezerai - Naturopathe & Gestion du Stress

Mon intérêt pour les plantes et "le" naturel a toujours été présent dans ma vie surtout à la naissance de mes enfants. C'est donc tout naturellement que je me suis tournée au fil des années, vers cette formation de naturopathe et d'iridologue, qui est venue consolider mes connaissances personnelles en la matière. Ma première profession étant auxiliaire de puériculture formée en soutien à l'allaitement, cela me permet une approche différente auprès des jeunes mères et aux femmes enceintes. Naturopathe, Intervenante en cohérence cardiaque et Gestion du Stress Je consulte sur Montauban (82)

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet