L’intensité lumineuse d’une journée ensoleillée d’été à midi va de 50 000 à 100 000 Lux. En hiver, cette luminosité baisse considérablement, moins de 10 000 Lux par jour.  Sans parler du temps  prolongé que nous passons dans nos maisons, nos bureaux.  Le manque de lumière est souvent sous-estimé dans les pathologies de mal-être hivernal. Le manque d’entrain, la fatigue sont les premières conséquences du manque d’ensoleillement quotidien. Il existe pourtant des solutions simples et naturelles pour booster votre moral et  retrouver votre énergie. 

夫婦 元気 運動

Du côté de l’assiette

Saviez-vous que les micro-nutriments présents de votre assiette peuvent favoriser votre bien-être ? Colorez votre assiette pour un meilleur moral !

Les vitamines du groupe B

Ces vitamines améliorent votre résistance au mauvais temps ainsi que le fonctionnement de votre système nerveux. Elle combattent les déprimes, la fatigue. Vous les trouverez dans les germes de blé, les légumineuses, le foie…

Le magnésium 

Le saviez-vous ? Le stress quotidien chasse ce minéral en dehors des cellules et se trouve éliminé par les reins. Du coup, beaucoup de personnes manquent de magnésium. C’est un élément essentiel dans la fatigue, la déprime, la spasmophilie, la vulnérabilité au stress. Il favorise la synthèse des neuro-transmetteurs comme la dopamine (source de motivation et de plaisir) et la sérotonine (source de bien-être). Vous le trouverez dans les céréales complètes, les oléagineux (amande, noisette, noix), les eaux minérales.

Le zinc

Il est important lui aussi dans le stress, les troubles de l’humeur  mais aussi dans l’immunité et la résistance aux infections. Pour bien mémoriser, notre cerveau a un grand besoin de cet oligo-élément. Vous le trouverez dans les huîtres, les graines de sésame, le poulet, les légumineuses.

Côté hygiène de vie

Attention les grignotages sucrés pour se remonter le moral, ils fatiguent votre organisme et provoqueront des pics d’insuline avec pour conséquences stress, fatigue, irritabilité, hypoglycémie.

Pensez à avoir une activité sportive régulière qui va vous permettre de fabriquer plus d’endorphines (hormones du bien-être) et participer à resynchroniser l’horloge biologique, de préférence à l’extérieur pour profiter des rayons du soleil).

Pour les personnes les plus sensibles à la variation de lumière, il est possible de faire des séances de luminothérapie, technique très efficace pour les dépressions saisonnières. Elle permet à votre cerveau de retrouver ses repères.

Pour les personnes d’une grande sensibilité émotionnelle, vous pouvez faire contrôler votre taux de vitamine D. La carence de cette vitamine apporte fatigue, faiblesse de l’organisme, douleurs musculaires, troubles de l’humeur. Pensez à consommer 2 fois par semaine des sardines, du maquereau, des harengs, du saumon de qualité pour maintenir votre taux de vitamine D et exposer vous dès que vous le pouvez au soleil en allant faire une balade quotidienne.

L'auteur :

Christelle Dallérac - Naturopathe & Enseignante

Consultante pour Santé Magazine, formatrice en phytothérapie pour l'Institut Européen des Substances Végétales et auteur du guide pratique "Arrête de te battre, tu vas encore grossir". Très attachée à la mission de prévention santé , je cherche toutes les occasions pour sensibiliser le grand public à appréhender leur santé de façon plus global et plus naturel.

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet