Saviez-vous que votre bouche n’est pas uniquement là pour faire des sourires enjôleurs et ravageurs aux personnes que vous aimez ? D’ailleurs, pour qu’ils gardent cette allure fraîche et convaincante, quelques règles d’hygiène de base sont à respecter.

Car au-delà de l’évidence esthétique, il n’en reste pas moins important de conserver cette cavité buccale dans le meilleur état possible pour aider votre corps à digérer et à assimiler. En effet, une dentition défaillante peut entraîner un défaut de mastication inconsciente avec des lenteurs digestives, mais aussi un problème d’assimilation des nutriments par défaut de réduction des aliments.

De plus, des départs de contagions bactériennes peuvent débuter dans la bouche, car ne l’oublions pas, les voies digestives représentent une seule cavité depuis les lèvres jusqu’à l’anus. Des bactéries sur les voies digestives aériennes pourront donc se propager jusque dans les voies basses.

Voici 5 règles basiques à (re)considérer pour garder l’haleine fraîche et surtout optimiser votre bien-être.

A – Votre meilleur allié : le dentiste

Et oui, beaucoup d’entre nous le déteste et ne supporte pas l’odeur de son cabinet. Mais le temps des marteaux-piqueurs et autres pinces arracheuses est révolu. Les dentistes sont maintenant munis d’appareils sophistiqués et pointus pour travailler et pour que leurs interventions soient peu traumatisantes. De la musique décontractante, au siège ergonomique en passant par les goûts mentholés ou citronnés des ustensiles, tout est fait pour que vous soyez mis à l’aise.

N’hésitez pas à communiquer votre appréhension à votre praticien si vous observez une certaine phobie, plutôt que d’angoisser, voir même d’éviter d’entretenir vos dents.

On recommande une visite annuelle, notamment pour les enfants et les ados, plus sujets aux caries. Evidemment, cette fréquence peut augmenter si vos habitudes de vie impactent plus rapidement l’intégrité de vos dents, notamment pour les fumeurs par exemple.

B – Préservez vos gencives 

Vous avez certainement déjà entendu parler de la gingivite ou de la parodontite. Ces inflammations entraînent des saignements et une sensibilité accrue des dents, dont les nerfs traversent les gencives. Ce phénomène signe probablement une acidité buccale. Encore une fois, la personne la plus à même de vous renseigner sur l’état de vos gencives reste le dentiste.

Une gencive saine est teintée d’un joli rose. L’inflammation peut avoir pour conséquence de creuser le collet de la dent, induisant de probables attaques dentaires, mais aussi un risque de déchaussement.

De plus, le dépôt de tartre se fixe à la sortie des canaux salivaires. La salive contient du calcium dans le but de minéraliser les dents. Cela étant, dans le cadre d’une bouche acide ou mal lavée, le calcium se dépose et se rigidifie. Cela induit des amas blanchâtres visibles à l’œil. Mais il peut aussi se déposer sur les racines de la dent dans la gencive. Il faut savoir que le tartre possède une certaine porosité, où les bactéries adorent venir se loger.

Pour limiter les saignements, vous pouvez faire des bains de bouche au bicarbonate ou à la sauge infusée. Contre les bactéries, versez une goutte de Tea tree sur votre brosse à dent avant le nettoyage et faites des bains de bouche d’huile de coco.  Si les symptômes persistent, n’hésitez pas à consulter.

C – Changez régulièrement votre brosse à dents

La durée de vie d’une brosse à dent se limite à 3 mois, si on ne s’y prend pas comme une brute. On démontre pourtant une moyenne de 2.5 brosses à dents par personne et par an. On est un peu loin du compte. Quand les poils commencent à partir sur les côtés, elle est inutilisable. On propose maintenant beaucoup de solutions écologiques pour le brossage avec des modèles recyclables ou des têtes interchangeables.

Si vous n’arrivez pas à vous modérer sur le brossage, qui doit être doux et régulier, optez plutôt pour des modèles électriques. Apposez la tête sur chacune des dents, et laissez faire le mouvement. De façon générale, privilégiez des brosses souples, car ce n’est pas l’acharnement du mouvement qui paie, mais sa chronicité. Deux brossages par jour sont suffisants avec une prépondérance sur celui du soir.

On le redit, soyez réguliers, mais modérés dans le mouvement. Inutile de vous blesser. Si vous sentez que cela pique au rinçage, il se peut que vous y alliez trop fort.

De plus, pendant les 3 mois d’utilisation de votre brosse, vous pouvez facilement en la laissant tremper quelques minutes dans un bain d’eau, associé à une goutte d’huile essentielle de Tea Tree ou de Niaouli.

D – Mangez du solide

Comme les chevaux me direz-vous ? Mais oui ! Nous vivons dans une ère d’alimentation molle, voire réduite en bouillie. Yaourts, pancakes, puddings de chia, Fast-food, tartinades…

Pour renforcer vos gencives et modérer la formation de la plaque dentaire, privilégiez les aliments durs, donc crus en les mastiquant bien. Encore une fois, cela sera bon pour votre digestion, notamment celles des glucides, qui commencent à se dégrader dans la bouche. Mais surtout, le fait de croquer des aliments durs permet une forme de détartrage doux. Il ne remplacera pas votre visite annuelle, mais permettra de garder des gencives en bonne santé et des dents fortes avec un dépôt de tartre minoré.

Pommes, carottes, céleris, voir même pain dur. Si vos dents sont déjà fragiles, ne tirez pas sur les fruits en croquant, mais coupez-les en morceaux.

E- Pensez aux vitamines C et D

La vitamine C possède non seulement une stimulation du système immunitaire, mais aussi et surtout participe à la synthèse du collagène des tissus mous, et notamment les gencives. La vitamine D, elle, a pour rôle de permettre l’absorption du calcium, constitutif de nos dents.

Avant de vous jeter sur les compléments alimentaires, repensez votre alimentation si vos dents sont fragiles ou en mauvais état. On rappelle que la vitamine C se trouvent dans les fruits et légumes crus, parfaits pour notre mâche précédemment évoquée.

En ce qui concerne la vitamine D, la source majoritaire reste le soleil, faisant plus défaut en Hiver. De fait, on peut en trouver dans le poisson et dans certaines algues pour les végétariens. N’hésitez donc pas à vous supplémenter si besoin. On trouve de plus en plus de compléments alimentaires à base de source végétale dans les magasins spécialisés ce qui permet à tout le monde de pouvoir en consommer.

Croquez la vie à pleines dents et prenez soin de vous.

Delphine

L'auteur :

Delphine Baratier Naturopathe

Mordue d’écriture et d’enseignement, passionnée par le corps et la nutrition, notamment orthomoléculaire, je suis convaincue que la Naturopathie est une réponse idéale à quiconque cherche des solutions pour adopter une hygiène de vie favorable, revitalisante et sans prise de tête. Je suis aussi une adepte convaincue et fervente pratiquante de psychologie positive et de pleine conscience. Je pense profondément que notre état de santé dépend de l’écoute de nos émotions, de l’épanouissement de nos pensées, et de la manière dont on regarde la vie.

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet