En cadeau pour toi : mon Kit gratuit " Je prends soin de mon assiette sans me prendre la tête ! "




La moxibustion est une méthode de soin utilisée en Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) et fait référence à l’élément Feu dans la Théorie des 5 éléments. On utilise le moxibustion à savoir la chaleur sur une zone spécifique du corps pour rééquilibrer un dysfonctionnement énergétique. Si cette technique est encore peu connue chez nous, le principe de soin par la chaleur n’a pourtant rien de nouveau. Nous connaissons tous les bouillottes, les cataplasmes, les infra-rouges...
Mais, plutôt que d’appliquer la chaleur sur une zone large du corps, la moxibustion la concentre sur un point d’acupuncture précis, correspondant à une fonction ou organe du corps. Les moxas ont des propriétés chauffantes et asséchantes.

Les réactions physiologiques à la chaleur des moxas entraînent une augmentation de l’immunité générale de l’organisme. Il n’y a pas d’effets secondaires toxiques. C’est une des techniques qui soigne l’intérieur par l’extérieur. A part la fonction de soin des maladies, la moxibustion a également pour fonctions de prévention.

Qu’est ce qu’un moxa ?

Les moxas sont des petits cônes ou bâtonnets en forme de cigare constitué principalement de plante en général on utilise l’armoise. L’armoise est une plante herbacée vivace de la famille des composées. Il existe de nombreuses espèces recensées, les plus connues étant l’estragon, l’absinthe,et le génépi. L’armoise qui nous intéresse est «Artemisia Vulgaris» ou herbe de la Saint Jean. ​

Les principales fonctions médicinales de l’armoise sont : faire circuler les 12 méridiens du corps entier; augmenter la force Yang du corps; éliminer l’air Froid hors du corps; réchauffer l’utérus; arrêter l’hémorragie etc…

Différents types de pratiques :

  • Le moxa direct : Il est nommé ainsi, car ce moxa en forme de cône est directement posé sur la peau par le praticien acupuncteur. Le moxa va se consumer doucement et produire de la fumée et de la chaleur, elle pénètre dans la peau au niveau du point d’acupuncture où il a été placé. Lorsque la chaleur est ressentie par le patient, l’acupuncteur l’enlève et recommence l’opération. L’endroit du point va devenir rougeâtre, mais ce n’est pas une brûlure, l’acupuncteur doit être très vigilant et ne pas brûler la peau ce qui provoquera une phlyctène (boule ou vésicule sous-cutanée). Je ne pratique pas cette méthode.

  • Le moxa indirect : On utilise un bâtonnet ou un moxa en forme de cigare d’environ 20 cm et le praticien le tient dans sa main et l’approche plusieurs fois vers la peau et le retire dès qu’il y a une sensation de chaleur. Le traitement va équilibrer les forces du Yin et du yang.
  • Le moxa sur support : Le moxa est posé sur une tranche de gingembre, d’ail ou sur un petit amas de sel et est allumé au niveau du point d’acupuncture (ombilic par exemple). Cette forme de traitement par la chaleur permet de traiter différentes affections selon les plantes ou substances alimentaires utilisés. Une tranche de gingembre a la propriété de soigner d’autres maladies ou problèmes d’équilibre énergétique.

Quel est le but thérapeutique ?

L’Organisation mondiale de la santé a désigné plusieurs affections prises en charge avec des résultats convaincants par des soins en Acupuncture et en moxibustion. En Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) les effets thérapeutiques les plus communs de la moxibustion sont de réchauffer lorsqu’il y a un syndrome d’Excès de Froid, de tonifier lorsqu’il y a un Vide de Yang ou, de façon générale, d’activer et de faire circuler le Qi et le Sang dans les Méridiens.

La moxibustion est utile pour lutter contre de nombreuses maladies et permet notamment :

  • Les maladies liées au système nerveux : névralgies, convulsions, vertiges insomnie, névroses diverses
  • Les maladies liées au système moteur et musculaire : arthrite, rhumatisme, troubles cervicaux, lombalgie, lésion fracture…
  • Les maladies cardio-vasculaires : névrose cardiologique, artériosclérose, hypertension, hypotension, essoufflement…
  • Les maladies respiratoires : bronchite, asthme, rhume et prévention des maladies liés au système pulmonaire.
  • Les maladies gastro-intestinales : gastrite, dyspepsie, diarrhée, constipation, hépatite, hémorroïdes…
  • Les troubles métaboliques : diabète, goutte, anémie…, surpoids
  • Les troubles gynécologiques : mammaires, leucorrhées, douleurs liées à la menstruation, infertilité ou les troubles sexuels comme l’impuissance ou l’éjaculation précoce.
  • Les troubles du au traitement chimiothérapique du cancer
  • Les troubles chez l’enfant…
La moxibustion a tendance à mobiliser rapidement le QI et est donc très utile en prévention pour : pour renforcer la santé pour fortifier l’énergie originelle = Yuan Qi pour éviter les affections aiguës des voies respiratoires supérieures, grippe (Gan Mao en MTC)

Comment ça se passe ?

La moxibustion sera plutôt pratiquée en hiver (pas en été), plutôt le matin ou le midi mais on évite le soir, vous risqueriez de ne pas dormir.Vous êtes installée confortablement de manière à mettre les points (Tsubos) à traiter. La position allongée ou assise stable est requise. La technique consiste à placer le moxa allumé (rouge) à 2 ou 3 cm du point pendant 5 à 10 minutes ou plus selon le ressenti de la personne avec qui nous restons en permanente communication. Ce soin n’est ABSOLUMENT pas douloureux, et il n’y a pas de risque de brûlures puisqu’on entre pas en contact direct avec la peau. En général, l’effet de mieux être est immédiat, nous passons alors à un autre point.

Des contre indications ?

La moxibustion peut être contre-indiquée suivant les troubles rencontrés et l’état de santé général : – Température, fièvre, infections, inflammations, toutes les maladies en hyper :

  • Chez les personnes rouges, congestionnées, pléthoriques (mangent beaucoup et peu d’exercices).
  • Sujets à peau fragile, y aller doucement sur les peaux fines
  • Diabétiques
  • Précautions en cas de grossesse ou règles.
Je vous conseille vraiment de consulter un praticien formé à cette technique.

En savoir plus et sources

source image crédit : © Can Stock Photo – Amaviael / © Can Stock Photo – zprecech /

L'auteur :

Stéphanie Mezerai - Naturopathe & Gestion du Stress

Mon intérêt pour les plantes et "le" naturel a toujours été présent dans ma vie surtout à la naissance de mes enfants. C'est donc tout naturellement que je me suis tournée au fil des années, vers cette formation de naturopathe et d'iridologue, qui est venue consolider mes connaissances personnelles en la matière. Ma première profession étant auxiliaire de puériculture formée en soutien à l'allaitement, cela me permet une approche différente auprès des jeunes mères et aux femmes enceintes. Naturopathe, Intervenante en cohérence cardiaque et Gestion du Stress Je consulte sur Montauban (82)

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet