Le printemps est le synonyme du réveil de la nature… Mais bizarrement cela ne correspond pas chez vous à un regain de vitalité ! Beaucoup se sentent fatigués, physiquement ou mentalement. Vous vous sentez barbouillés, le teint terne, les traits tirés, l’haleine chargée ; Le sommeil est agité, vous avez du mal à sortir du lit et vos yeux sont gonflés, une légère migraine se fait sentir… Ce sont les signes d’un organisme chargé de toxines. Vous avez enchaîné les repas festifs, les petites nuits. Le froid vous a fragilisé et vous incite à avoir une alimentation plus riche…Si vous n’êtes pas enceinte ou allaitante et que vous ne souffrez pas de maladie, c’est le moment de faire une petite cure de printemps grâce à la naturopathie !

 

En naturopathie, les cures de printemps sont des pratiques ancestrales simples et efficaces pour nettoyer le sang, purifier le corps, éliminer les toxines et toxiques, renforcer notre organisme pour faire face au déluge d’agressions de tout ordre. Le drainage « remet les pendules à l’heure » de notre organisme surchargé et stressé. Nous pouvons résumer ses bénéfices en 3 mots : désintoxication-épuration-régénération. Donc une cure de printemps vise d’abord la détoxication et l’élimination des déchets et des toxines qui encombrent.

 

 

Naturopathie et cure de printemps : l’alimentation

  • J’élimine alcool, café, charcuterie et sucreries, céréales raffinées (riz, pain et pâtes blanches).
  • Je consomme des céréales complètes ou ½ complètes et des céréales sans gluten (quinoa, sarrasin, millet, amarante…)
  • Je supprime les laitages de vache.
  • Je mange un aliment cru à chaque repas (crudités, graines germées, carpaccio, fruits de mer, tartares, smoothies, jus…).
  • Je fais un festin de fruits et légumes frais et de saison, crus, cuits, en jus, soupe, compote, smoothies….prenez les bio et ne les épluchez pas.

 

Au printemps, On recommande une cuisson à la vapeur, des aliments peu salés. Seront mis à l’honneur tous les aliments favorables au foie et à la rate.

 

Quelles plantes sauvages nous offre la nature en cette saison ?

printempsDes pissenlits, des orties, l’ail des ours, plantes qu’il convient de mettre très régulièrement sur notre table.
L’ortie, le pissenlit se prêtent à toutes sortes de préparations culinaires dont certaines sont véritablement gastronomiques. L’ail des ours haché sera de toutes les salades et crudités.
On privilégiera également les graines germées avec les crudités en début de repas, il s’agit là d’une véritable bombe de vitamines et oligoéléments.

Le goût doux à légèrement acide prédominera pendant la saison printanière de manière à soutenir l’énergie de la rate car si le foie devient trop puissant du fait de sa place dans les cinq mouvements connus de la médecine chinoise, cela peut entraîner un contrôle excessif du foie sur la rate, alors la rate faiblit dans ses capacités digestives.

Il convient d’éviter l’excès de nourriture pour échapper aux risques de stagnation d’énergie du foie ou de surmenage de la rate. Car foie et rate sont les organes sensibles en cette saison.
Donc allègement en viandes, graisses, alcool, chocolat, sucres….

On choisira les légumes montants comme le poireau, les légumes lactofermentés comme la choucroute, qui peut aussi se consommer crue en salade, les navets salés, les haricots du fût, les champignons, les radis, la rhubarbe, le cresson, l’asperge, les céréales tels que le kamut, l’épeautre, l’avoine, des racines telles que le curcuma, le gingembre une boisson telle que le thé vert devraient être servis régulièrement au printemps.

 

Bouger, s’aérer !

      • Je m’aère dès que possible, je m’oxygène, je profite des quelques rayons du soleil pour aller dans les parcs voir la nature qui redémarre, les bourgeons et les petites fleurs qui poussent, les oiseaux qui chantent.
      • J’intègre dans mon planning ½ h de marche à pieds par jour et je monte les étages à pieds ou je fais du vélo, de la natation ou je transpire dans une salle de sport.
      • Je vais au hammam régulièrement.

 

Naturopathie, cultiver un sommeil de qualité

      • Faites des exercices plus régulièrement : La dépense physique quotidienne favorise le sommeil, un des pilier fondamental de la naturopathie !
      • Habituez-vous à faire des pauses et gardez-vous un moment de relaxation le soir : Comme il n’est pas possible de se concentrer plus d’une heure et demi sur un travail, s’accorder des pauses dans la journée et le soir permet de se déconnecter, lutter contre le stress et mieux dormir en conséquence.
      • Définissez et respectez votre rythme biologique : Déterminer si on est du matin ou du soir et calculer pendant les vacances son nombre d’heures de sommeil nécessaire s’avère essentiel pour rester en forme. Ensuite, vous n’avez qu’à respecter votre rythme et vous réveiller chaque fois à heure fixe.
      • Réagissez aux signes du sommeil : Ignorer ses signes de somnolence (bâillements, paupières lourdes, déconcentration…) peut vous amener à louper un moment approprié pour se coucher. Le suivant n’arrivera que 90 minutes plus tard…
      • Dormez dans une chambre destinée à dormir : La pièce idéale pour se reposer est celle où on ne retrouve pas sa console de jeu, sa télé, son ordinateur, ou encore son téléphone qui peuvent perturber votre sommeil. De plus, la chambre dans laquelle vous dormez doit être fraîche (entre 17 et 20 °C) et oxygénée. Pour cela, il est conseillé de l’aérer quotidiennement ou utiliser un purificateur d’air si vous habitez dans un environnement pollué.
      • Réveillez-vous grâce à la lumière : Au lieu d’être alarmé brutalement chaque matin par un réveil classique, choisissez un simulateur d’aube et de crépuscule qui imite le soleil et commencez la journée au naturel.

 

Écoutez votre corps, il vous parle !

Écouter les messages de son corps consiste à être attentif à son corps physique, ses pensées, ses émotions, ses ressentis, ses besoins. Nous possédons tous la capacité d’auto guérison ; pour comprendre les messages du corps, il faut d’abord prendre le temps de se poser et d’observer notre mal. Prenez le temps d’écouter votre corps et de vous poser.

J’incarne l’énergie du printemps, j’accompagne en conscience le renouvellement avec des pensées positives, je tourne le dos à l’hiver. Je m’offre une séance de réflexologie plantaire avec un thérapeute professionnel pour réactiver et harmoniser les différentes fonctions de l’organisme.

Exercices d’auto massage spécial printemps  : Poser les mains les mains à plat sous la dernière côte, du côté droit du corps, à l’emplacement du foie. Imaginer un courant d’énergie sortant des mains et pénétrant en direction du foie, visualiser le foie captant l’énergie curative de vos mains afin de se régénérer. Cet exercice permet de réguler l’énergie foie.

 

Conclusion naturopathique

Vous pouvez être accompagné par un naturopathe qui vous proposera peut être une cure de détoxination afin d’évacuer les toxines accumulées pendant l’hiver, si votre corps vous le permet et selon votre tempérament. Un naturopathe certifié veillera toujours à ce que cette cure soit bien adaptée à la constitution et à la vitalité de chaque personne qui souhaite se lancer dans cette aventure printanière.

crédits photos : © Can Stock Photo / totalpics – © Can Stock Photo / JackF

L'auteur :

Stéphanie Mezerai - Praticienne en naturopathie

Praticienne et Formatrice en naturopathie. Stéphanie est une passionnée d'écriture et auteure de plusieurs ouvrages. Elle a aussi plusieurs cordes à son arc : la cohérence cardiaque et la gestion du stress. Créatrice du programme "Happy Ménopause©" et "Détox Zéro Sucre©", elle consulte sur Montauban (82)

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet