Produits Bio, ingrédients Naturels ou d’origines Naturelles, il est parfois difficile de s’y retrouver entre tous ces termes. Ce que tu dois savoir en premier lieu, c’est qu’un produit Naturel n’est pas forcément Bio ; un produit Bio en revanche, est forcément Naturel !
Je t’embrouille et t’as déjà le cerveau en miette ?

Lis plutôt :

Un cosmétique Bio est un produit qui comporte un label sur son emballage. Il en existe plusieurs, qui répondent chacun à une charte très stricte éditée par un organisme certificateur, comme Ecocert par exemple.
ecocert

La charte va imposer les quantités d’ingrédients chimiques à ne pas dépasser (oui oui il y en a !), et les quantités d’ingrédients naturels ou d’origine naturelles minimum à respecter.

Elle va également interdire l’utilisation de certains ingrédients, soit parce qu’ils mettent longtemps à se désagréger, soit parce qu’ils sont très mauvais pour la santé de la peau :

  • les huiles minérales, qui sont des dérivées de l’industrie pétrolières, obtenues par distillations de la houille, du pétrole et des certains shistes (les paraffines par exemple)
  • les ingrédients synthétiques, non présents dans la nature, ils sont issus de la chimie lourde
  • les matières étoxilées (les conservateurs par exemple)
  • les silicones (ah ! les fameux silicones !) qui ne servent qu’à texturiser la matière des produits pour avoir un effet plus glissant sur la peau, mais qui a tendance à l’étouffer. Pour la faire courte, ce sont des matières plastiques.
  • les parfums synthétiques

Pour reconnaître un produit Bio rien de plus simple, un label doit être apposé sur l’emballage.

Parmi les plus connus :

cosmebio-logo

 Cosmebio, le plus connu en France

BDIH-FR

BDIH, qui certifie la cosmétique naturelle en Allemagne
(Logona, Lavera par exemple)

natrueLabel allemand également
(Weleda par exemple)

Donc, si tu vois l’un de ces labels sur tes produits, c’est que la marque adhère à la charte, et s’engage donc sur les formulations.

Les produits labélisés Cosmebio qui adhère à la charte Eucocert, par exemple, doivent avoir au moins 95% d’ingrédients naturels OU d’origines naturelles, au moins 95% des ingrédients végétaux doivent être extraits de l’agriculture biologique. Enfin, (seulement ?) 10% de l’ensemble des ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique.

L’ingrédient naturel est le produit pur qui n’a subit aucune transformation, ou alors une transformation physique (tamisage, distillation, etc.), extrait de végétaux, de minéraux ou d’eau.

L’ingrédient d’origine naturelle quant à lui, est transformé chimiquement pour être plus facile à travailler ; on parlera d’une « chimie verte« , respectueuse de l’environnement, certes, mais il sera donc dénaturé et perdra de ses vertus. Du coup, il se pourrait bien que le produit Bio que tu viens d’acheter ne soit pas 100% naturel si la formulation comporte essentiellement des ingrédients « d’origines naturelles ».

Note également que l’eau, qui est l’ingrédient utilisé en plus grosse quantité dans les produits est considéré comme naturel. Sachant qu’un produit peut facilement comporter 60% d’eau, il est facile Emile, d’arriver aux exigences de la charte. Les eaux florales quant à elles, obtenues à partir de la distillation d’huiles essentielles à la vapeur, contiennent un taux mini d’huile essentielles (0,5% à peu près), ce qui suffit à les comptabilisé en tant qu’ingrédient Bio (même si 99,5% est de l’eau).

Les végétaux qui poussent spontanément dans la nature sont également considérés comme Bio ; la pessimiste que je suis se demandera alors : et si par malheur ils poussent à côté d’une autoroute ?

Mais qu’on se le dise, le produit Bio reste de loin la base d’une cosmétique naturelle. T’es toujours là ?

Selon les chartes la quantité d’ingrédients naturels exigées n’est pas la même. A voir donc, quel label répond le mieux à tes exigences.

Le Bio, le Naturel, tu auras sans doute remarqué que bons nombre de marques des cosmétiques conventionnelles misent sur ces arguments. Pitié, ne tombe pas dans ce piège !

Certaines mentions sont misent en avant sur les emballages telles que « naturel », « à l’extrait végétal de »… Souvent quand tu regardes la compo, tu t’aperçois que ces mises en avant ne représentent que quelques pourcentages de la formulation. Coucou Yves Rocher, tu vas bien ?

Les parabènes, très médiatisés, ont été les premiers ingrédients néfastes à avoir été retiré des cosmétiques, du coup, tu as dû voir fleurir les « sans parabènes » deçi-delà, sur bon nombre d’emballages. Est-ce que tu t’es déjà demandé par quel autre conservateur les parabènes étaient remplacés ? Souvent, par le Methylisothiazolinone, Phenoxyethanol, ou Triclosan, et ça… Ca tu vires, ça c’est cancérigène.

Si tu es en recherche de NATUREL, et que tu misais jusqu’ici sur les produits Bio, il est possible que tu sois en train de te décomposer derrière ton écran. Qu’à cela ne tienne, je ne vais pas te laisser dans cet état, alors le seul conseil que je peux te donner est de te fier à toi-même. Pour se faire, deux solutions :


Retourner l’emballage de tes produits et décortiquer la liste INCI

 Cette liste, International Nomenclature of Cosmetic Ingredients, imposée aux fabricants et écrite en latin (voir en anglais dans certains pays), répertorie TOUS les ingrédients présents dans les formulations, du plus présent au moins présent. Les ingrédients chimiques des produits Bio seront donc, à la fin de la liste. Note que les ingrédients dosés à moins de 1% ne sont pas classés ; tu pourras donc trouver un truc chimique utilisé à 0,9% toute à la fin, après un ingrédient plus clean qui n’est qu’à 0,1%. Marketing, Bonjour ! De plus, il te faudra parfois faire des fouilles archéologiques pour la trouver et te munir d’une loupe ! T’as quelque chose à caché José ?

Les ingrédients naturels que tu vas retrouver le plus souvent sont :

les huiles végétales, et essentielles : OIL (attention à MINERAL OIL hein)
les beurre végétaux : BUTTER
les extraits de plantes : machin-machin -EXTRACT
les eaux florales / hydrolats : WATER ou DISTILATE
les cires : WAX
l’aloe vera : ALOE BABADENSIS

Un produit naturel n’est pas forcément labélisé ou certifié Bio, en effet, certains fabricants peuvent juger inutile ou superflue de « payer » pour avoir le droit d’aposer une petite pastilles sur leur emballage. Il faut fouiller !

Pour aller plus loin et t’aider dans la traque au dégoutant, je t’invite à te rendre sur le moteur de recherche INCI du site La Vérité sur les Cosmétique, qui en un clic, va te dire si le nom barbare que tu as saisie craint du boudin ou pas.

 Faire tes cosmétique toi-même

Aujourd’hui, faire ses cosmétiques est à la portée de tous. Ca prend un peu de temps, il faut aimer tambouiller, mais au moins, tu sais ce qu’il y aura dedans puisque tu les auras réalisé toi-même à l’aide des matières premières. Aroma Zone est devenu l’incontournable dans le domaine certes, mais pense également aux petits producteurs locaux, si tu cherches un peu, tu dénicheras de la pépite ! Pense à opter pour des ingrédients les plus bruts possibles et non raffinés (si tu croises un beurre de Karité qui sent bon, c’est louche !).

En plus d’être valorisante, cette activité te permettra de tester, et personnaliser en fonction de TES besoins. Internet regorge de sites où tu trouveras recettes, trucs et astuces pour confectionner tes produits, lance-toi !

Pour aller plus loin:

     banner_ebook_05


L'auteur :

Mémé - La tambouilleuse Cosméto

Adepte des soins au naturel, Mémé n'est autre que la petite soeur de Nana (dans la vie, la vraie hein). Toujours en recherche de nouvelles recettes cosmétiques, elle partagera avec vous ses trouvailles et expériences dans la rubrique "Nana se pomponne" !

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet