Les fausses couches on en parle ? Beaucoup de femmes subissent des fausses couches, parfois à répétition, certaines passeront le cap, d’autres le vivront très mal. Cela est parfois tabou, certaines femmes n’en parleront jamais, tandis que d’autres oseront, sans être réellement entendues.Il semblerait qu’il n’y ait pas de « vraies causes » vous glissera le médecin « c’est ainsi , cela arrive ! ». Pourtant, certaines le vivront comme un réel traumatisme, pire, quand le cauchemar se répète.Dans cet article, ma consœur Angélique, praticienne en naturopathie spécialisée en périnatalité,vous conseille afin de mieux comprendre ce phénomène.

Parce que rien n’est une fatalité, vous êtes actrice de votre santé, et vous pouvez agir afin d’améliorer cette dernière et optimiser vos changes de mener à terme une grossesse. Angélique vous accompagne dans ce projet.

 

Les fausses couches dites précoces

Elles se déroulent avant 15 semaines d’aménorrhées, et sont les plus fréquentes. Les causes sont diverses et nombreuses, très souvent ce sont :

  • Des malformations chromosomiques,
  • Des soucis au niveau de l’utérus, malformations, fibromes ou cicatrices (à l’intérieur de ce dernier qui vont empêcher la nidation).
  • Il y a aussi les allo-immunisations, c’est-à-dire que la future maman présente des anticorps circulants qui vont s’attaquer à l’œuf.

Ensuite il vient les maladies des mamans on peut citer :

  • Le diabète
  • Les dérèglements thyroïdiens
  • Les maladies cardio-vasculaires
  • Les dérèglements hormonaux

 

Les causes de fausses couches « dites » tardives

Celles-ci arrivent passer la 15ème semaine de grossesse. Il s’agit de l’arrêt de la grossesse avec expulsion d’un bébé qui était vivant mais qui ne survivra pas, ou alors de l’arrêt du cœur du bébé dans le ventre de la mère.

  • Dans le premier cas, il peut s’agir d’une infection contractée par la maman, ce qui arrive souvent lorsque cette dernière est porteuse de vaginose bactérienne, il peut s’agir aussi d’une béance du col.
  • Dans le deuxième cas, ce sont souvent des anomalies chromosomiques.

 

Les causes des fausses couches à répétition

Après 3 fausses couches consécutives il est conseillé de faire un bilan prescrit par le gynécologue qui recherchera :

  • S’il n’y a pas de malformation utérine
  • Le caryotype des parents
  • Des dosages hormonaux
  • Un dosage d’anticorps pour vérifier s’il ne s’agit pas du syndrome des anti-phospholipides.

Le médecin peut bien sûr avec une échographie vérifier l’utérus mais aussi vous proposer une hystérographie.

Comment ça se passe après une fausse couche ?

Il existe deux possibilités :

  • L’œuf a été évacué complètement, il suffira alors juste de faire une échographie de contrôle.
  • L’œuf est évacué partiellement, alors 2 possibilités s’offrent à vous :

– Prendre un traitement médicamenteux qui provoquera des contractions utérines pour faciliter l’expulsion, puis un contrôle sous 24h.

– Subir une aspiration ou un curetage sous anesthésie générale. De courte durée cette intervention, ne nécessite pas d’hospitalisation. Cependant lors d’une fausse couche tardive, il est nécessaire d’être hospitalisée suite à des risques d’hémorragie. L’expulsion se fait sous péridural.
 

Que faire après une fausse couche ?

Il est recommandé de se reposer, car souvent vous aurez des douleurs pelviennes, le médecin dans ce cas vous préconisera des antidouleurs. Vous serez surement fatigué, et n’aurez pas le moral ce qui est normal car c’est une grande déception !

Et souvent, par maladresse, l’entourage médical ou familial n’est pas toujours à la hauteur. Dans votre esprit un bébé était déjà installé dans votre ventre, et cela est souvent nié ! C’est cette reconnaissance qui permet de faire la place au suivant. Il existe également très souvent un décalage entre vous et votre mari car ce dernier n’a pas vécu dans son corps la fausse couche, et n’a pas eu le temps de se projeter en tant que père.

N’hésitez pas à vous faire suivre par une psychologue afin de parler de tout votre ressenti, et surtout demander des explications à votre gynécologue afin de comprendre ce qui s’est passé. Malgré cela, une fausse couche occasionne toujours une souffrance morale et le besoin de faire un deuil. Mettre des mots sur cet événement est très important, afin de se détacher de cette expérience douloureuse.

Vous pourrez vous aider avec des Fleurs de Bach pour gérer vos émotions, par exemple.

 

Un nouveau bébé de suite ?

  • Du point de vue médical : Cela est bien possible car médicalement rien ne vous en empêche. En théorie votre cycle se remet en place le mois d’après on parle de retour de couches. En revanche, lorsque la fausse couche est plus tardive, le taux d’hormones est plus important et il faudra compter jusqu’à 7 à 8 semaines sans règles.

  • Du point de vue psychologique : Afin d’envisager une nouvelle grossesse, il est impératif de retrouver confiance en soi et admettre pouvoir la mener à son terme. D’autant plus que les femmes enceintes qui ont déjà fait une fausse couche ont parfois des débuts de grossesse difficiles par peur de la répétition. Là encore en parler pourra vous aider. Cela peut être avec un psychologue, mais aussi votre sage-femme.

 

Conseils en naturopathie après une fausse couche

Première étape : Se revitaliser 

En effet votre corps vient de subir un chamboulement physique et psychologique. Les hormones ont envahi ce dernier puis sont reparties, vous aviez commencé à avoir des changements puis tout s’est arrêté. Vous avez perdu du sang et donc des minéraux.

Pour cela je vous recommande d’opter pour une alimentation saine et équilibrée  :

  • Privilégier les légumineuses, les œufs, les jus de légumes crus, des smoothies ,afin de faire le plein en fer. Vous pouvez aussi prendre de la spiruline pour combler toutes les pertes.
  • Buvez plus d’eau peu minéralisé type mont roucou. Pour pouvez aussi filtrer l’eau du robinet a l’aide des bâtons de charbon.
  • Manger plus de légumes verts et de fruits afin de faciliter une bonne reprise du transit, des graines germées pour le faire le plein de vitamines,
  • Faites le plein d’omégas 3 : ces derniers auront un bon effet pour votre système cardio-vasculaire et sur votre moral.

 

Deuxième étape : se détoxifier 

Lorsque vous aurez eu votre retour de couches (retour des règles) vous pourrez envisager de nettoyer votre corps à l’aide de plantes et de techniques adaptées. Misez sur :

  • Un nettoyage du foie :quelques conseils par ici+ la bouillotte chaude.
  • Prenez soin de votre microbiote : un petit nettoyage de l’intestin, pourquoi pas une petite séance d’hydrothérapie pour relancer l’énergie dans votre ventre. Puis une cure de probiotiques pour « recoloniser » votre microbiote.
  • Drainer : pensez à bien boire dans cette étape.
  • Prenez soin de votre peau : avec le brossage a sec.
  • Un peu d’exercice : je vous recommande le yoga des hormones afin de relancer l’énergie dans tout votre corps.

 

Troisième étape : Se préparer 

Afin de booster vos hormones il existe de nombreuses plantes. Ici je vous recommande celles qui vont améliorer votre système cardio-vasculaire et booster votre système hormonal.

  • L’achillée Millefeuille : astringente elle améliore la micro-circulation.
  • Actée à grappes noires : tonique utérin, elle régularise le cycle.
  • L’angélique, antispasmodique elle calme le système nerveux.

 

Autres techniques qui peuvent vous aider :

 

  • L’application de cataplasmes de ricin est une excellente aide.
  • L’ostéopathie : peut aider à la fécondation et la nidation, en retirant les tensions qui pourraient perturber le fonctionnement des organes de reproduction. (Utérus, ovaires, trompes etc…) En ostéopathie le but est de retrouver une bonne harmonie entre le crâne et le sacrum, permettant ainsi de dynamiser et d’équilibrer le système neurovégétatif. De nombreux blocages ostéopathiques peuvent être à l’origine d’une infertilité fonctionnelle.
  • La réflexologie : Certains points en réflexologie ont pour effets de travailler plusieurs systèmes qui concernent la fertilité : le système hormonal, avec le point de l’hypophyse notamment, la zone du bassin afin de favoriser la circulation sanguine dans cette région et enfin les points des ovaires, de l’utérus et des trompes de Fallope

 

Pour finir je vous propose un programme en ligne afin d’aborder ces éléments plus en profondeur et booster votre fertilité, bien sur ce programme ne remplace pas votre suivi médical et n’est pas conçu pour les problèmes de fertilité mais pour aider votre corps à concevoir dans des conditions optimales !
Le programme de naturo-conception en ligne

https://www.naturoconception.com

L'auteur :

Angélique Oumaicha MOUFFLE-CASSEL | Naturopathe spécialisée en périnatalité

Installée en cabinet depuis 2011, je pratique la Naturopathie & Sophrologie. Spécialisée en périnatalité, j'accompagne des couples à la conception, des futures mamans durant leur grossesse et après l'accouchement ainsi que leurs bébés depuis maintenant 8 ans. Maman de 6 enfants, j'ai acquis de nombreuses techniques, outils , remèdes et surtout connaissances que je prend plaisir a partager. Et ce afin que chacun vive le plus naturellement possible chacune de ces merveilleuses étapes de la vie.

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet