Nourrir et hydrater, que ce soit ta peau ou tes cheveux, sont des notions différentes. Quand tu nourris, tu donnes à manger, quand tu hydrates, tu donnes à boire.
Comment savoir si ta peau ou tes cheveux ont faim ou soif ? Là est la question.

Dans le langage courant, on a tendance à dire que son cheveu est sec, quand il manque d’hydratation, (là pas de problème) et qu’il est… sec, quand il manque de nutriments. Erreur et confusion. Quand un cheveu manque de nutrition, il est mal nourri, point. Alors ok, je te l’accorde, il « paraît » sec, alors que finalement il ne l’est pas forcément (tu es toujours là ?).

Faire cette différence est importante puisque les soins ne seront pas les mêmes.


– Le cheveu déshydraté –

Tu vas le sentir sec, terne, pas super doux voir rêche, indomptable, électrique, bref gros dawa’.

En général, ton cheveu aura méga soif si tu abuses des appareils à dompter : sèche-cheveux, lisseur, fer à bouclettes. Bref tu captes. Et je ne te félicite pas !

Pour y remédier, tu vas devoir appliquer des soins riches en eau. Inutile de te mettre la tête sous le robinet toutes les cinq minutes, cela ne fonctionne pas, ça serait trop facile. Contrairement au soin nourrissant qui se fait en profondeur, celui-ci restera en superficie, et englobera l’extérieur de ton cheveu. C’est pour cela qu’il faut « sceller l’hydratation », retenir l’eau quoi.

Pour se faire, je te conseille le gel d’aloe vera ou de lin, que tu pourras te fendre d’appliquer de manière quotidienne. Vas-y mollo au début sinon tu risquerais de te retrouver avec des cheveux cartonnés.

Tu peux également te faire des masques à l’aide des ingrédients suivants :

 

agents hydratants

Masque 100 hydratant

 

– Le cheveu mal nourri –

Tu y verras des fourches, il sera fragile et cassant.

Ici, il va s’agir des cheveux ayant eu la malheureuse expérience de croiser des colorations chimiques à répétition, des décolorations bien évidemment, des lissages à la brésilienne, des permanentes, des décapages, ajoutés aux facteurs de pollution et de malbouffe, bref tu vois le genre.
Et si tu es passée outre toutes ces choses mais que tu as un cheveu bouclé, frisé ou crépu, pas de bol, tu produis naturellement moins de sébum, donc, c’est pour ta pomme quand même!

Pour redonner du tonus à ce pauvre cheveu en crise de famine, tu vas devoir lui apporter un soin plus profond à l’aide de corps gras. Pour se faire, les bains d’huiles sont recommandés, mais sache qu’il existe des ingrédients présents dans ta cuisine susceptibles de remplir le boulot :

agents nourrisants

Masque nourrisant à l'avocat

Si tout comme moi au début, tu n’as pas un œil aguerri, et que tu restes toujours aussi paumée, incapable de savoir si finalement, tes cheveux ont plus besoin de manger, ou de boire, je te conseille de tester un soin hydratant, et la semaine suivante un soin nourrissant, observer leur aspect, et voir ce qu’ils ont préféré.

Attention tout de même, il est possible que tes cheveux aient besoin des deux, mais tu verras qu’il y a quand même une petite dominante. Note que le miel possède les deux propriétés, il est hydratant et nourrissant !


Pour plus de recettes, d’astuces et de conseils, rejoignez Sista’ sur sa page Facebook!

L'auteur :

Mémé - La tambouilleuse Cosméto

Adepte des soins au naturel, Mémé n'est autre que la petite soeur de Nana (dans la vie, la vraie hein). Toujours en recherche de nouvelles recettes cosmétiques, elle partagera avec vous ses trouvailles et expériences dans la rubrique "Nana se pomponne" !

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet