Je t’ai parlé du Shikakaï, je t’ai parlé du Sidr, aujourd’hui côté poudres végétales, je te parle du Manjishta ! Je crois qu’il est inutile de te préciser mon addiction aux poudres (pas celles pour le nez les gars, merci) autant te dire, tu vas en bouffer les prochains mois dans la mesure où je ne peux m’empêcher de tout tester.

Tout comme le Sidr, le Manjishta est un soin ayurvédique. Cependant, il n’est pas extrait à partir de feuilles, mais des racines du Rubia Cordifolia. A tes souhaits.

En application sur la peau, elle aide à réparer et tonifier. Anti-âge et astringente, elle réduit les rides en activant la microcirculation. Elle élimine les impuretés : comédons, boutons, et autres tâches en tout genre. Elle serait également apaisante face aux inflammations cutanées, telles ques les brûlures et les abcès.

Comment on l’utilise?

Comme toute poudre végétale qui se respecte, tu vas la mélanger à de l’eau, ou à ton hydrolat préféré, jusqu’à obtenir une pâte si trop liquide, ni trop épaisse. Il est possible également d’incorporer des huiles essentielles ou végétales.
Sur une peau propre, tu l’appliques de la même manière qu’un masque traditionnel, en évitant le contour des yeux.

Soit tu attends, et tu rinces avant que ça ne durcisse, soit, tu te munis d’un spray rempli d’eau, ou d’un hydrolat, et tu vaporises de temps à autres pour réhumidifier la chose, dès que tu sens que ça devient trop sec. Pour ma part, je peux rester plus d’une heure avec mon masque sur la face de cette manière, bienfaits garantis !

Sista’avis :

J’ai découvert cette petite merveille fin Janvier, et je l’ai adopté dès la première application, la propulsant directement au rang de « Poudre Chouchoute ». Ma peau en est ressortie nette, le teint unifié et mes cicatrices atténuées.
Au fil des semaines et des utilisations, même combat, ma peau allait de mieux en mieux.

Sista’conseil :

Mise en garde tout de même avec le Manjishta. Cette poudre a des actifs colorants, donc si tu l’utilises pure, tu risques de te retrouver avec la trombine toute rose. Rassure-toi, ça s’estompe au bout de quelques heures, mais maintenant que tu le sais, tu vas éviter hein.
Il est donc recommandé de la mélanger à une autre poudre, tel que le Sidr, ou une argile, verte, jaune, blanche, comme tu veux ; pour ma part, j’opte pour le Rhassoul, la synergie est assez intéressante.
Pour les dosages, pas de difficultés particulières, optes pour un peu plus de poudre X que de ManjishtaHier, j’ai testé le moit’-moit’, ben j’en suis ressortie rose didonc.


Où la trouver
?

En magasin bio, ou en cliquant par ici >


Sinon, tu peux toujours aller faire un tour en Inde si tu as le temps.

 

Masque Manjistha

L'auteur :

Mémé - La tambouilleuse Cosméto

Adepte des soins au naturel, Mémé n'est autre que la petite soeur de Nana (dans la vie, la vraie hein). Toujours en recherche de nouvelles recettes cosmétiques, elle partagera avec vous ses trouvailles et expériences dans la rubrique "Nana se pomponne" !

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet