Je t’avais déjà parlé de la poudre végétale au Shikakaï pour se laver les tifs, aujourd’hui je m’arrête sur le Sidr provenant du Jujubier. Cette poudre ayurvédique est obtenue à partir des feuilles séchées puis broyées.

Elle des propriétés nettoyantes et astringentes pour les cheveux, mais également pour la peau ! Oui Madame !

En application capillaire, elle aide à stopper la chute des cheveux, combat les pellicules et les démangeaisons.

Contrairement au Shikakaï qui aurait tendance faire dégorger la couleur, le Sidr lui aide à la fixer.

Il s’utilise exactement de la même manière que la poudre de Shikakaï, que ce soit en shampoing, ou en masque. Si tu as loupé la procédure, je t’invite à cliquer ici.

Sist’avis : A comparer, mes cheveux préfèrent de loin le Shikakaï. Le Sidr a tendance à les rendre poisseux. Pour d’autres, ça sera l’inverse, il faut tester. Toutefois, je continue de l’utiliser juste après avoir refait ma couleur au henné étant donné qu’elle ne fait pas dégorger la couleur. Certes, ça sent les épinuch’, mais point de vue démêlage, c’est nickel chrome !

Et toi, Shikakaï ou Sidr ?

Pour plus de recettes, d’astuces et de conseils, rejoignez Sista’ sur sa page Facebook!

Recommandation lecture de Nana T. pour une beauté plus « Slow »



L'auteur :

Mémé - La tambouilleuse Cosméto

Adepte des soins au naturel, Mémé n'est autre que la petite soeur de Nana (dans la vie, la vraie hein). Toujours en recherche de nouvelles recettes cosmétiques, elle partagera avec vous ses trouvailles et expériences dans la rubrique "Nana se pomponne" !

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet