Aujourd’hui les Nanas, je souhaiterais vous parler d’une partie de votre corps que vous sollicitez tous les jours et qui vous sert dans de nombreuses activités de la vie quotidienne ; j’ai nommé le périnée ! On en entend souvent parler après l’accouchement lorsqu’on évoque la rééducation périnéale, mais on va voir ci-dessous qu’il est important d’en prendre soin tout au long de la vie, et pas uniquement à ce moment-là.

 

Mais tout d’abord, de quoi s’agit-il ?

Le périnée est « un ensemble de muscles et de ligaments formant une sorte de hamac qui soutient les organes du petit bassin (vassin, vagin, rectum) » (Petit Larousse de la sexualité, Sylvain Mimoun). Il se situe du pubis jusqu’à la base de la colonne vertébrale, et régule l’ouverture et la fermeture des 3 orifices : urètre, vagin et anus.

On le sollicite dans de nombreux contextes : tous les jours sans même s’en rendre compte puisqu’il soutient nos organes, mais également lorsqu’on retient une envie d’aller aux toilettes, lorsqu’on fait du sport, lors de la grossesse et de l’accouchement, lors des activités sexuelles, etc.

 

Perinee-h

Périnée et sexualité :

Le rôle du périnée dans la sexualité est incontestable : en effet, un périnée tonique est plus musclé et plus vascularisé, donc contribue à l’excitation, au plaisir, et indirectement à l’orgasme, les partenaires éprouvant davantage de sensations. S’amuser à le contracter durant les rapports sexuels favorise également la montée du plaisir chez les deux partenaires lors de la pénétration.

A contrario, un périnée trop mou va induire un manque de sensations chez le couple lors des rapports ; la femme ne ressentant pas ou peu la présence de son partenaire, et ce dernier ayant de son côté l’impression que le vagin de sa conjointe est trop large.

A l’inverse, un périnée hypertonique peut contribuer à des douleurs lors des rapports, la pénétration devenant de facto plus difficile.

Un périnée tonique contribue donc grandement à une sexualité satisfaisante ! Mais il est important de trouver un équilibre entre souplesse et tonicité.

 

périnée 3
Comment connaître la santé de votre périnée ?

C’est très simple : insérez un doigt dans votre vagin, et contractez les muscles.
Plus vous sentez la contraction, plus votre périnée est tonique ; moins vous la sentez, plus il est distendu. Il est même possible qu’en ayant l’impression de contracter, vous ne sentiez rien du tout ! Ce n’est pas grave ; l’essentiel est de s’en rendre compte et de mettre en place des exercices adaptés pour le remuscler !

Il existe d’autres moyens de savoir si votre périnée est trop détendu, comme par exemple si vous avez des fuites urinaires lorsque vous riez, éternuez ou portez une charge un peu lourde, si vous avez du mal à vous retenir d’aller aux toilettes, si vous êtes sujette à l’incontinence (urinaire ou anale) … Cette liste n’est pas exhaustive.

Qu’est ce qui peut abîmer votre périnée ?

Plusieurs éléments et comportements peuvent contribuer à abîmer votre périnée : le fait de « pousser » lorsque vous allez aux toilettes (pour uriner plus rapidement ou lors d’une constipation par exemple) peut à la longue le rendre plus paresseux, moins tonique.

La grossesse sollicite également énormément le plancher pelvien. Le bébé qui grandit de plus en plus (ainsi que les organes progressivement poussés) appuie dessus durant 9 mois, puis le traverse lors de l’accouchement. L’idée reçue selon laquelle le périnée est davantage préservé en cas de césarienne est fausse, puisque c’est surtout la grossesse en elle-même qui le distend. L’épisiotomie (petite incision permettant d’agrandir l’ouverture vaginale afin de donner un peu plus de place au bébé pour venir au monde) quant à elle le coupe littéralement.

Enfin, un périnée qui s’est distendu au fil des années sans qu’on y accorde d’importance (plusieurs accouchements, prise de poids, etc.) peut être à l’origine de fuites urinaires, d’incontinence, et le plus important, de descentes d’organes (prolapsus).
Il est donc fondamental d’en prendre soin !!

 

périnée 4

Comment prendre soin de votre périnée ?

Déjà, il faut bien comprendre que vous n’avez pas besoin d’être enceinte pour commencer à penser à votre plancher pelvien. Comme nous venons de le voir, le périnée ne se distend pas uniquement lors de la grossesse, et le muscler vous apportera de grandes satisfactions, notamment au niveau sexuel.

La première étape est d’en prendre pleinement conscience. Un grand nombre de femme connaît le terme de périnée mais ignore sa localisation précise. Pour savoir où il se situe, observez quelle partie exacte du corps vous contractez lorsque vous retenez une envie d’aller aux toilettes, ou lorsque vous « poussez » par exemple. Lorsque vous pensez l’avoir en tête, essayez de la contracter en conscience, sans contracter en même temps les fessiers et les abdominaux. Bravo, vous avez trouvé votre périnée !

 

Voici maintenant quelques astuces pour le muscler tranquillement :

D’une part, vous pouvez vous procurer des boules de geisha. Il s’agit de 2 boules de taille variable retenues entre elle par un fil, et comportant à l’extrémité un cordon permettant de les retirer. Elles sont en général recouvertes de silicone, et s’insèrent complètement à l’intérieur du vagin en laissant le cordon dépasser à l’extérieur.
Du fait de leur poids, plus ou moins important, le périnée va essayer de retenir les boules en se contractant. La répétition des contractions va permettre un développement de la musculature ainsi qu’un raffermissement.
Ce raffermissement va alors engendrer un afflux de sang lors des exercices, mais également permettre une meilleure vascularisation des muscles vaginaux, pour plus de sensations, ainsi qu’une meilleure lubrification.
Vous pouvez les portez un peu tous les jours, à raison de 10 à 30 mn par séance, tout en continuant à vaquer à vos occupations.
L’utilisation de boules de geisha peut également compléter une rééducation périnéale suite à l’accouchement.

 

périnée 2

Il en est de même concernant l’œuf de Jade, ou œuf de Yoni. Il en existe de différente taille. Plus votre périnée est relâché, plus votre vagin est large, et donc plus l’œuf choisi devra être grand. Il existe des œufs avec et sans fil. Il est conseillé d’en choisir un avec fil si vous êtes nouvelle utilisatrice, bien qu’il soit relativement facile d’extraire l’œuf en poussant.
Tout comme les boules de geisha, son insertion dans le vagin permet de muscler le périnée et donc d’accroître petit à petit les sensations lors des rapports sexuels. On peut également s’en servir lors de certains types de méditations, mais cette utilisation est alors beaucoup plus spirituelle, et bien moins axée sur la musculation périnéale.

 

périnée 7

 

 

D’autre part, vous pouvez vous amuser à contracter les muscles du périnée en conscience, régulièrement.
1 : Inspirez lentement ;
2 : Contractez quelques secondes votre périnée ;
3 : Expirez lentement.
Vous pouvez au fur et à mesure augmenter la durée des contractions, ainsi que leur nombre lors d’une séance. Faîtes des séries de 10, puis de 15 par exemple. L’avantage de cet exercice est qu’il peut être effectué n’importe où, quoi que vous fassiez : en attendant le bus, en faisant vos courses, etc.
Ces contractions peuvent également être effectuées durant les rapports sexuels : c’est d’ailleurs un bon moyen de savoir si votre périnée est tonique ou non (si votre partenaire ressent la différence, alors c’est le cas!), et cela vous procurera à tous les deux du plaisir, donc pourquoi se priver ?

 

Enfin, si vous venez d’accoucher ou si vous souffrez d’incontinence, la rééducation périnéale est de mise, et je vous conseillerais de compléter les séances de kinésithérapie par des exercices à la maison ! De nombreux exercices ont d’ailleurs été spécialement conçus pour remuscler le périnée. Le site suivant vous donne toutes les indications pour les effectuer : http://www.reeducation-perinee.org/exercices.html.

 

Voici donc un bref aperçu du travail que l’on peut effectuer sur son périnée, notamment en dehors du post partum. Nous avons donc vu que ces exercices avaient de nombreux avantages : prévention du prolapsus et des incontinences diverses, mais également épanouissement sexuel.
Il est donc important de faire attention à son périnée tout le long de sa vie, et pas uniquement après un accouchement !

 

 

http://www.hellocoton.fr/comment-utiliser-les-boules-de-geisha-pour-reeduquer-son-perinee-8721922

http://meriamr.centerblog.net/rub-images-couples-noir-et-blanc–12.html?ii=1
http://www.sos-grossesse.fr/saignement-femme-enceinte/
http://pioumamala.free.fr/

http://leblog.lafleurdesang.com/oeuf-de-jade-oeuf-de-yoni/

http://santecool.net/wp-content/uploads/2015/07/Perinee-h.jpg

L'auteur :

Marjorie Cambier - Sexothérapeute & Psychologue clinicienne

Sexothérapeute et psychologue clinicienne, j'accompagne les femmes présentant des troubles sexuels, à s'en délivrer, à développer leur féminité et à (re)trouver une sexualité épanouissante et satisfaisante pour elles. Je suis également spécialisée dans le domaine du traumatisme psychique et ai auparavant exercé plusieurs années dans une cellule d'urgence.

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet