Mon Mémo Nutriments des végétaux




La méthode FODMAPs permettrait de réduire de 75 % les troubles de l’intestin irritable et montre qu’il y a bien certains composants de notre alimentation que nous avons, pour certains d’entre nous, du mal à digérer. Le gluten en fait partie et souvent on pense qu’une éviction du gluten va améliorer ces phénomènes douloureux, hors ils persistent !

Quand les maux de ventre nous gonflent …

De très nombreuses personnes souffrent d’inconfort intestinal, de maux de ventre, de ballonnements, de digestion difficile. Jusqu’à il y a peu de temps, leur médecin n’y voyait aucune raison physiologique et on a qualifié ces symptômes de « syndrome de l’intestin irritable », de « colopathie fonctionnelle » … Certains attribuaient cela au stress, laissant parfois les patients désemparés, agacés, perplexes. Il peut aggraver ou déclencher les symptômes digestifs mais tout ne vient pas de la tête !

Des recherches australiennes, mises en lumière par le Dr Sue Shepherd à l’origine d’un régime qui réduit l’apport des sucres faiblement absorbés et fermentescibles (que l’on trouve le plus souvent dans les fruits et les légumes) montrent que le régime sans FODMAPs permettrait de réduire significativement  les troubles de l’intestin irritable. Les FODMAP ne causent pas le syndrome de l’intestin irritable (SII), mais leur consommation limitée pourrait fournir à certaines personnes l’occasion de gérer leurs symptômes.

De nombreuses personnes se croient intolérantes au gluten car elles ballonnent (ou digèrent mal) suite à un repas avec pain, pâtes, quiche… Certes, le gluten peut être responsable, mais les coupables peuvent tout aussi bien être les FODMAPs !

Ces composés indigestes naturellement présents dans de nombreuses céréales et dans certains légumes secs, légumes ou fruits frais, mais aussi dans le lait et tous ses produits dérivés, ou encore dans certaines confiseries et bonbons entièrement façonnés par l’homme et renfermant des édulcorants dont le nom se termine en « -ol ». 

 FODMAPs kezako ?

L’acronyme  FODMAPs signifie : Fermentable Oligo, Di and Mono-saccharides and Polyols autrement dit, en Français : « oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols fermentescibles par la flore intestinale ».

Seul, il est très difficile d’identifier quels aliments sont tolérés et lesquels sont problématiques. Du coup il est parfois très difficile de s’y retrouver. C’est pourquoi je vous conseille l’aide d’un naturopathe pour mettre en place un programme adapté et sur mesure sans risque de carences. Le risque d’être seul est que bien souvent trop d’aliments sont supprimés, sans obtenir de réels bénéfices ou aggravant le risque d’engendrer des carences en nutriments.

Selon leur type, les FODMAPs ne sont pas du tout ou seulement partiellement digérés et absorbés au niveau de l’intestin grêle. Une certaine quantité transite donc jusqu’au côlon. Là, les sucres entraîneraient une distension du gros intestin via un effet osmotique (appel d’eau qui augmente le volume des selles) et la production de gaz (fermentation des sucres par la flore intestinale). Cette distension jouerait un rôle prépondérant dans les douleurs intestinales ou l’accélération du transit. Les gaz produits sont également à l’origine des flatulences.

L‘approche des FODMAP a l’avantage de ne pas éliminer un groupe entier d’aliments : on évite ainsi les carences qui peuvent découler des multiples évictions d’aliments que certaines personnes, dont la digestion est très perturbée, sont amenées à pratiquer.

Il est important de bien comprendre qu’il s’agit bien d’une réduction des quantités consommées de FODMAPs et non d’une suppression complète. Le régime doit aussi être mis en place et bien expliqué. Un naturopathe, mais aussi une diététicienne peut vous aider à mettre en place de type d’alimentation afin de ne pas se déséquilibrer.

D’autant que tous les sucres ne sont pas nécessairement impliqués ensemble mais que l’effet de ceux qui le sont est cumulatif. Par ailleurs, normalement, des tests de l’hydrogène expiré devraient permettre de repérer quels sont les sucres individuellement impliqués.

Attention les FODMAPs sont de bons aliments !

Il ne s’agit pas de retirer de votre alimentation ces aliments qui sont excellents pour la santé. Petit bémol pour les laits animaux et en particulier le lait de vache, qu’il est préférable de retirer de votre alimentation, tous les autres méritent une belle attention dans votre alimentation quotidienne ! Nous parlons ici surtout des personnes qui souffrent de colons irritables.

C’est pourquoi il est important de vous faire accompagner par un professionnel : naturopathe, nutritionniste, afin de mettre en place un protocole sur mesure selon votre cas.

Sources  et en savoir plus :

L'auteur :

Stéphanie Mezerai - Naturopathe & Praticienne en ventouses

Mon intérêt pour les plantes et "le" naturel a toujours été présent dans ma vie surtout à la naissance de mes enfants. C'est donc tout naturellement que je me suis tournée au fil des années, vers cette formation de naturopathe et d'iridologue, qui est venue consolider mes connaissances personnelles en la matière. Ma première profession étant auxiliaire de puériculture formée en soutien à l'allaitement, cela me permet une approche différente auprès des jeunes mères et aux femmes enceintes. Egalement thérapeute en ventouses (Hijama) Naturopathe-iridologue, je consulte sur Montauban (82)

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet