Vous êtes jeune maman. Votre accouchement s’est plus ou moins bien passé, cela dépend ; il s’agit dans tous les cas d’un bouleversement énorme, tant physiquement qu’émotionnellement ou psychologiquement. C’est un événement formidable dans la vie d’une femme, mais très fatigant !
Jeunes parents, vous vous adaptez progressivement à cette nouvelle vie à trois (ou plus!). Ce beau bébé, l’apprentissage des premiers gestes pour s’en occuper, les nuits fragmentées, les tétées, c’est merveilleux, mais c’est épuisant !
Comment retrouver une sexualité épanouie après l’accouchement, et en tant que jeunes parents ?

post grossesse 2

Ces changements massifs, dans la vie comme dans le corps, ont une influence des plus importantes sur la sexualité : en effet, l’épisiotomie et sa cicatrice (d’ailleurs, à ce sujet, des études scientifiques ont montré que ce geste chirurgical tenait plus dans la plupart des cas du confort des médecins que de la véritable utilité gynécologique, et qu’il était même plus délétère pour le périnée et la sexualité qu’une déchirure naturelle recousue proprement … A méditer !) peuvent provoquer des douleurs lors de la pénétration, parfois longtemps après l’accouchement.
La distension du périnée et l’élargissement vaginal peuvent être à l’origine d’une baisse des sensations, du plaisir et donc de la survenue de l’orgasme.
La fatigue et le stress liés à ce nouveau positionnement de parents peuvent induire une baisse de libido, et des difficultés d’excitation.

La sexualité est donc fortement perturbée après une grossesse, dans les premiers mois suivant l’accouchement, pour les deux parents d’ailleurs ! La description ci-dessus peut vous paraître terrible, mais sachez que rien n’est immuable ! Voici donc quelques conseils pour vous adapter à cette nouvelle vie et retrouver une sexualité épanouie :

post grossesse 3

Conseil # 1 :

D’une part, ce premier conseil s’adresse à vous, Mesdames : si vous avez eu une épisiotomie, massez votre cicatrice avec des crèmes adaptées, afin déjà de vous habituer à son contact (si vous l’acceptez telle qu’elle est, cette cicatrice, et comme faisant dorénavant partie de votre corps de femme, alors il sera plus simple pour vous de l’exposer à votre conjoint!), mais également pour la rendre plus souple, plus douce, moins douloureuse, et afin d’éviter les adhérences. Votre gynécologue peut vous prescrire des crèmes adaptées, et certains services hospitaliers proposent même des prises en charge spécifiques pour les cicatrices récalcitrantes. Ce conseil vaut également si votre bébé est né par césarienne, pour la cicatrice en question.

Conseil # 2 :
D’autre part, et cela s’adresse encore à vous Mesdames : oui c’est compliqué de s’organiser, oui vous êtes épuisées, non vous n’avez absolument pas le temps ; il n’empêche qu’il est indispensable de faire votre kiné pelvienne (que vous ayez accouché par voie naturelle ou non, d’ailleurs : eh oui, la distension périnéale est dû à l’accouchement, certes, mais également aux 9 mois de grossesse qui précèdent !) !! Un périnée tonique et en bonne santé est le gage d’une sexualité épanouie ! Ne vous contentez d’ailleurs pas des 10 séances généralement prescrites par votre gynécologue ; prolongez, ou achetez-vous des boules de geisha spécialement conçues pour la rééducation périnéale (voir mon article « comment prendre soin de votre périnée » ICI). Ainsi, non seulement vous vous offrirez une sexualité épanouie, mais en plus vous préviendrez les prolapsus et incontinences diverses et variées. Vous verrez, votre corps vous le rendra au centuple !

post grossesse 4

Conseil # 3 :
Troisième conseil pour vous, Mesdames : prenez du temps pour vous ! Une grossesse et un accouchement, cela fatigue, les premiers temps de vie à trois également, vous avez besoin et surtout vous avez le droit de récupérer !!
Les instituts et autres spa regorgent d’offres pour prendre soin de votre corps : il existe en effet de nombreux types de massages en fonction de ce dont vous avez besoin : massage bien-être pour simplement vous détendre et réunifier votre corps, massage amincissant en complément d’une hygiène alimentaire pour venir à bout des quelques kilos en trop emmagasinés durant votre grossesse, drainage lymphatique pour éliminer les toxines … Enfin, le sport, oui, mais pas à outrance. Respectez vos besoins, respectez vos limites, et surtout ne recommencez le sport qu’après votre rééducation périnéale, et lorsque vous avez le feu vert de votre médecin.
Votre corps a changé, vous avez besoin de temps pour l’accepter et pour le retonifier. Prenez ce temps pour vous, il en va de votre estime de soi mais également de votre sexualité : en effet, plus vous prendrez soin de vous, plus vous aimerez ce nouveau corps, et plus vous serez à même de l’assumer et l’érotiser pour reprendre une vie sexuelle.

post grossesse 5

Conseil # 4 :
Enfin, ce quatrième conseil s’adresse également à Messieurs : réservez-vous des moments à deux. Oui, une fois de temps en temps, je suis sûre que c’est possible, et vous n’en serez pas de mauvais parents pour autant ! Alors on sort de la culpabilité, et on prend un peu de temps pour le couple, pour se redécouvrir. Il peut simplement s’agir d’une simple soirée tous deux avachis sur le canapé, fatigue oblige, dans les bras l’un de l’autre. Se retrouver, c’est aussi ça ! Il est important que vous preniez le temps pour cela et que vous appreniez à confier votre enfant. Vous n’êtes pas que des parents 😉

Puis, progressivement, reprenez la sexualité, en l’adaptant, à la fatigue, au corps, aux besoins et envies du moment. La communication est alors essentielle : par exemple, si vous allaitez, Mesdames, peut-être que vos seins sont douloureux ou que vous ne souhaitez pas être caressée à cet endroit-là pour l’instant. Signifiez-le !
Peut-être pouvez-vous au départ reprendre une sexualité sans pénétration (surtout si la cicatrice d’épisiotomie est douloureuse), en axant sur les caresses, les câlins, la tendresse. Voyez comment le corps répond ; cela peut prendre un peu de temps, patience, écoutez-vous, ne vous mettez pas de pression ! Ne vous étonnez pas si votre désir est un peu capricieux au départ, faîtes-vous confiance.
Puis, privilégiez la douceur, la lenteur, afin de vous adapter aux nouvelles sensations. Votre corps a changé, vous allez progressivement l’expérimenter ! Peut-être que vos positions autrefois favorites ne vous conviennent plus aujourd’hui, pour l’instant ; changez-en, cherchez, tâtonnez ! Acceptez ce corps qui a changé, et permettez-lui (et vous !) d’éprouver du plaisir malgré tout.

Retrouver une sexualité épanouie après un accouchement, pour l’un comme pour l’autre, cela prend du temps, et nécessite un certain aménagement. Mais ce n’est pas impossible, loin de là ! Si vous vous écoutez, que vous écoutez votre corps, que vous communiquez, que vous dégagez du temps pour cela et surtout que vous vous autorisez à avoir une sexualité, les choses se mettront en place tranquillement. Soyez confiants !!

post grossesse 6

Images :

http://www.didon.com.tn/index.php/2016/03/10/ne-dites-ni-faites-jamais-ca-devant-votre-mari-apres-la-naissance-de-bebe/

http://www.monbebecheri.com/photo-nouveau-ne-seance-retro/

http://drolesdemums.com/ma-vie-de-mum/premier-jour-la-maison-avec-bebe-panique-bord

http://www.mon-premier-blog.fr/blog/les-premiers-jours-avec-bebe/

http://www.stereopoly.com/live/profil?Joanne=DARK&id=1389942

L'auteur :

Marjorie Cambier - Sexothérapeute & Psychologue clinicienne

Sexothérapeute et psychologue clinicienne, j'accompagne les femmes présentant des troubles sexuels, à s'en délivrer, à développer leur féminité et à (re)trouver une sexualité épanouissante et satisfaisante pour elles. Je suis également spécialisée dans le domaine du traumatisme psychique et ai auparavant exercé plusieurs années dans une cellule d'urgence.

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet