Sélectionner une page


La sève de bouleau fraîche, aussi appelée « eau de bouleau » se récolte en début de printemps lors de la montée de la sève. 
Dépurative et diurétique, cette eau végétale regorge de nombreuses vertus, notamment quand elle est « fraîche » et non transformée, c’est celle-ci que nous évoquerons dans cet article.

 

 

 

D’où provient la sève de bouleau ?

 

La sève de bouleau est obtenue par une entaille dans l’écorce de l’arbre en tout début de printemps, entre mi-mars et mi-avril, lors de la montée de sève. Ce qui en fait un produit 100 % naturel.
Constituée à plus de 99% d’eau, la sève de bouleau est un liquide légèrement opaque, totalement inodore, qui peut contenir de 0,5 à 2% de sucre.

 

 

La sève de bouleau ne doit pas être confondue avec le « jus de bouleau », qui lui est obtenu par décoction des feuilles séchées de l’arbre, et dont la composition nutritionnelle est différente et bien moins bénéfique.

 

Les nombreuses vertus de la sève de bouleau

 

Detoxifiante et dépurative, la sève de bouleau est appréciée pour ses fonctions diurétiques et drainantes, notamment au niveau des émonctoires reins et foie. Cela en fait une cure de printemps idéale pour éliminer les toxines accumulées durant l’hiver et nettoyer l’organisme.

Selon certaines sources, la sève de bouleau contribuerait également à favoriser l’élimination de l’acide urique et du cholestérol. On lui prête aussi une action tonifiante et fortifiante grâce à sa richesse en sels minéraux, oligo-éléments et vitamines.

 

 

Composition nutritionnelle de la sève de bouleau :

 

  • 17 acides aminés : glutamine et acide glutamique, citrulline, acide chlorogénique, valine, isoleucine
  • Vitamines : A, E, D3, B1, B2, B6, B3, B9, C
  • Protéines
  • Hétérosides : bétuloside, monotropitoside
  • Acides phénoliques
  • Sucres : glucose, fructose, galactose, saccharose, xylitol
  • Acides de fruits : acide malique, acide succinique, acide citrique, acide phosphorique
  • Minéraux et oligo-éléments : calcium, sodium, potassium, magnésium, silicium, sélénium, chrome, cuivre, fer, manganèse…
  • Flavonoïdes
  • Antioxydants
  • Triterpènes dont bétuline
  • Mucilages

 

La sève de bouleau est donc diurétique mais également reminéralisante, ce qui évite toute sensation de fatigue liée au phénomène de détoxication.

Anti-inflammatoire, la sève de bouleau est aussi appréciée des sportifs, personnes âgées ou souffrants de douleurs articulaires. Elle soulagerait même les crises de goutte et serait un allié minceur de choix.

 

La sève de bouleau par voie externe

 

Il est également possible d’utiliser la sève de bouleau par voie cutanée : acné, pellicules, cicatrices, eczéma et psoriasis.

Elle sera appliquée comme une lotion, localement à l’aide d’une compresse, ou en friction sur le cuir chevelu.
Utilisée en tant que tonique pour le visage, la sève de bouleau apportera de l’éclat au teint.

Il est toutefois possible de faire une cure de sève de bouleau à tout moment de l’année grâce à la sève stabilisée, en cas de fatigue ou après des excès.

 

 

Comment faire une cure de sève de bouleau ?

 

De préférence le matin à jeun, à raison de 250 ml. Il est préférable d’attendre au moins 10 minutes avant de prendre son petit-déjeuner, afin de maximiser ses bienfaits. À éviter le soir, à cause de ses effets diurétiques.

 

 

La sève de bouleau une fois ouverte peut être conservée 10 jours au réfrigérateur.

L’idéal est de faire cette cure avec de la sève fraîche donc en début de printemps. Il existe néanmoins de la « sève de bouleau stabilisée » permettant de faire des cures à tout moment de l’année.

Comme pour toute cure, et afin d’en optimiser les bienfaits, il sera préférable d’adopter en parallèle une alimentation saine.

Durée de la cure : de 10 jours à 3 semaines.

 

 

Bon à savoir :

 

Il existe deux types de sève de bouleau : la sève fraîche et la sève stabilisée.

 

  • La sève fraîche est une sève qui ne subit aucune transformation et se conserve une dizaine de jours au réfrigérateur.

 

  • La sève stabilisée, contient elle, du jus de citron, des plantes et de l’alcool végétal pour éviter la fermentation. Elle peut être consommée pendant une plus longue période sans avoir besoin de la conserver au réfrigérateur.

 

Il est possible d’acheter de la sève de bouleau en magasin bio ou de se la procurer directement auprès d’un producteur récoltant et encourager ainsi l’agriculture locale.

 

 

Contre-indications et désagréments possibles

 

Une cure de sève de bouleau présente très peu de contre indications, à noter tout de même :

 

  • En cas de pathologies graves, notamment concernant les reins, il est conseillé de demander conseil à votre médecin.

 

  • Les personnes allergiques à l’aspirine.

 

  • La cure de sève de bouleau est également  déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 12 ans.

 

Pour les allergiques aux bouleaux, il n’existe pas de contre-indication formelle. En effet, une personne allergique au bouleau est en fait allergique au pollen produit par ce type d’arbres. Comme la sève de bouleau est issue de l’arbre et non de ses graminées, vous ne ferez donc pas nécessairement une réaction allergique à la sève de bouleau.

 

Comme toute cure dépurative, la sève de bouleau peut provoquer chez certaines personnes une « crise d’élimination » se manifestant par des selles plus abondantes, des urines plus fréquentes et aux odeurs plus prononcées, ainsi que l’apparition de petits boutons.

Rien de bien grave, bien au contraire cela prouve que vous detoxinez et rassurez-vous cela passe très vite.

En conclusion, la sève de bouleau fraîche est un super-aliment parfait et de saison !

 

sources :

www.darwin-nutrition.com

www.seve-de-bouleau.com

L'auteur :

Naturopathe et auteure de plusieurs ouvrages, Chris partage depuis 2014 sa vision de la naturopathie : 100% pragmatique et 0% mysticisme via son Blog Nana-Turopathe afin de rendre le "Mieux-être" accessible à tous.

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet