Mon Mémo Nutriments des végétaux




En septembre dernier, Nana T. est partie à la rencontre de Marjorie Cambier sexothérapeute à Paris, afin d’en savoir plus sur cette thérapie pas toujours bien connue et parfois même mal comprise. Nous aurons très prochainement  le plaisir de retrouver Marjorie dans une nouvelle rubrique dédiée au sujet, qu’elle animera sur Nana-Turopathe.com.

 

Marjorie, en quoi consiste exactement le métier de sexothérapeute ?

Mon métier s’adresse aux hommes et aux femmes de tout âge. Il consiste à prendre en charge tous les troubles et difficultés liés à la sexualité de manière générale. Il s’agit alors d’en déterminer les causes, d’en favoriser la compréhension chez le/la patient(e), et de lui permettre, par le biais de rencontres régulières, soit de travailler autour de ce qui contribue à provoquer une souffrance chez lui/elle, soit de viser à la disparition du trouble (trouble fonctionnel notamment). Concrètement, il peut s’agir de consultations en face à face, mais également d’exercices ou travail à faire à la maison (exploration des zones érogènes, etc.) et dont on reparle lors de la séance suivante.

L’objectif est de faire en sorte que chaque patient se sente le mieux possible dans son corps sexué, et que sa sexualité soit satisfaisante et épanouissante pour lui.La sexothérapie, ke sako ? Rencontre avec Marjorie Cambier, sexothérapeute

 Par ailleurs, concernant la prise en charge conjugale, la sexothérapie consiste à gérer les troubles sexuels existant au sein du couple. Il s’agit alors de favoriser le dialogue entre les partenaires, permettre à chacun d’énoncer ses désirs, trouver des accords entre les rythmes et les pratiques de l’un et de l’autre… Parfois, les difficultés sexuelles traduisent un malaise beaucoup plus profond (conflits, difficultés de communication) ; l’aspect psychologique prend alors toute son importance.

 Enfin, de manière générale, la transmission d’informations autour de la sexualité (anatomie, physiologie, pratiques sexuelles) ainsi que la prévention (contraception, MST…) font partie intégrante du métier de sexothérapeute. Il est en effet étonnant de constater que beaucoup de gens connaissent finalement très peu leur corps et ne savent pas toujours comment se protéger de manière totalement adéquate…

Quel rôle la sexualité joue t-elle dans notre équilibre ?

 La sexualité joue un rôle fondamental dans notre équilibre ! Elle fait partie intégrante de la vie chez tout à chacun et contribue à notre bien-être physique et psychologique. Il est donc essentiel de lui laisser une place.

 Au niveau psychologique, elle induit un bien-être quotidien et sur le long terme, en régulant les émotions et le stress. Elle est essentielle au sein du couple, puisqu’elle contribue à l’attachement et au sentiment amoureux, en favorisant une plus grande intimité entre les partenaires. Elle constitue enfin un autre type de communication, basée sur le contact corporel, le toucher, les caresses.

 Au niveau physiologique, elle détend et induit une diminution du stress grâce à la sécrétion d’endorphines, et permet un meilleur sommeil. Des études ont même montré qu’une sexualité épanouie et régulière (de l’ordre de quelques rapports par semaine) permettait une augmentation de l’espérance de vie d’une dizaine d’années !

 En somme, la sexualité est l’expression d’une part plus instinctive de l’être humain, et a autant de légitimité que n’importe quelle autre partie de nous-même (intellectuelle, sociale, etc.) !

La sexothérapie, ke sako ? Rencontre avec Marjorie Cambier, sexothérapeute

Quelle différence il y a t-il entre sexothérapeute et sexologue ?

 Les sexologues sont avant tout médecins (gynécologues, urologues, psychiatres …), alors que les sexothérapeutes se situent plus dans les professions paramédicales (psychologue, psychothérapeutes). Mais globalement, mises à part les prescriptions médicales, nos métiers sont les mêmes (à ceci près qu’en tant que sexothérapeute donc non médecins, nous n’examinons pas physiquement nos patients !).

 Dans quels cas intervenez vous ?

Dans ma pratique, je reçois essentiellement des femmes, entre 20 et 50 ans, présentant des difficultés sexuelles (anorgasmie, troubles du désir…), et généralement orientées par leur gynécologue.

 Je les accompagne dans la gestion progressive de leurs troubles, jusqu’à leur disparition complète ou du moins une très nette amélioration. Cela passe évidemment par une compréhension des causes de leurs difficultés (l’aspect psychologique y est souvent très présent), par une meilleure connaissance de leur corps de femme, par l‘apprivoisement de leurs zones érogènes, etc., sous forme d’entretiens cliniques et d’exercices à faire chez soi.

Sexotherapie

 Par ailleurs, ma spécialisation dans le domaine du traumatisme psychique me permet d’intervenir auprès de personnes ayant subi des événements traumatiques directement liés à leur sexualité (inceste, agression sexuelle, attouchements, accouchement difficile, IVG …).

En outre, « l’éducation » et la prévention sont également au premier plan. Je donne beaucoup d’informations en matière d’anatomie, de pratiques sexuelles, de contraception …

Enfin, il m’arrive de recevoir des couples, dans le cadre de difficultés de communication et de conflits, qui ont une incidence sur la sexualité conjugale.

Vous venez de mettre au point un nouveau programme dénommé  » EssentiElle  » à qui s’adresse t il ?

 Le programme EssentiElle est une prise en charge inédite destinée aux femmes, et intégrant à la fois une dimension psychologique et une dimension sexo-corporelle.

Il se présente sous forme d’alternance entre des modules de questions et exercices à faire à la maison, et des consultations en face à face en cabinet.

Il dure 6 mois et comprend 4 modules axés sur les aspects psychologiques de la sexualité (croyances, éducation, histoire de la sexualité du patient, trauma éventuel…), 4 modules sexo-corporels purs (exploration de son corps, de ses zones érogènes, etc.), ainsi qu’un module sur l‘imaginaire érotique et les fantasmes.

 Il s’adresse aux femmes souffrant de troubles sexuels, et leur permet de mieux connaître leur corps et de travailler autour de leur féminité, afin de découvrir la sexualité qui leur convient à elles, et donc de (re) trouver une vie de couple heureuse et harmonieuse.La sexothérapie, ke sako ? Rencontre avec Marjorie Cambier, sexothérapeute

 Je suis actuellement en train de lancer une variante de ce programme, le programme EssentiElle Sexo-Corporel.

Il s’agit d’une prise en charge fonctionnant sur le même principe, mais strictement sexo-corporelle, et d’une durée de 3 mois.

Il s’adresse cette fois-ci aux femmes présentant des troubles sexuels mais ayant déjà travaillé autour de leur sexualité (psychothérapie, coaching, etc.), et souhaitant aujourd’hui bénéficier d’une prise en charge strictement sexothérapeutique. La finalité de ce programme reste la même que celle du premier.

Nous remercions vivement Marjorie pour sa collaboration et du temps consacré à l’élaboration de cet article.

Retrouvez toute l’actualité de Marjorie Cambier sur son site

L'auteur :

Chris Martin - Naturopathe & Créatrice du site

Naturopathe spécialisée dans l'accompagnement des femmes atteintes d'endométriose. Chris souhaite partager au travers de Nana-Turopathe.com une naturopathie pragmatique, sans mysticisme et non extremiste. Des conseils clairs et concrets au quotidien, applicables par tous, et ce dans la bonne humeur !

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet