Mon Mémo Nutriments des végétaux




Aujourd’hui, Nana-Turopathe a le plaisir de dédier son article à une femme inspirante : Sonia Bellouti, auteur « des Tétons Flingueurs ». Sonia nous livre à travers son ouvrage, un message positif, bienveillant et non sans humour, à l’intention des femmes atteintes du même mal qu’elle : le cancer du sein. Elle nous fait le plaisir d’une interview pour vous, lectrices de Nana-Turopathe.

tetons flinguers sonia belloutii

Quarante « balais » c’est le super âge pour une femme, nouveau job en perspective, un nouveau chéri, un ado qui pousse bien, de la pure joie mais … c’était sans compter sur Monsieur Crabe qui un matin est venu s’inviter sous son aisselle pour squatter le terrain quelques mois ! 40 c’est le nombre de jours où Sonia a du prendre des décisions et se remettre en questions :

« Vais-je rester là à me morfondre, être victime ou vais-je devenir actrice de ma santé ? Participer à ma guérison ou augmenter mes chances de guérison»

Après avoir abrité Monsieur Crabe (le squatteur) sous son aile, Sonia a décidé d’agir pour sa santé  !  Elle sera plus forte et c’est elle qui tirera les ficelles !

naturo sonia bellouti portrait

Photographie Henri Kaufman

Ce livre retrace avec humour et tendresse, le parcours d’une femme qui, face à la maladie, a décidé d’être actrice de sa vie, avec ses hauts, ses bas et surtout beaucoup d’humilité. Son traitement, les failles, les aides naturelles accompagnantes, garder sa féminité malgré la mammectomie; autant de questions que toute femme est en droit de se poser dans ces moments difficiles de la maladie.

Ce livre est une vraie bouffée d’oxygène, où comment positiver une maladie des plus graves. Pas à pas on découvre le bouleversement physique et psychologique qu’engendre cette maladie.

Plus qu’un simple témoignage, Sonia partage avec le lecteur des conseils précieux sur son hygiène de vie, l’alimentation et ce qui l’a aidé pour accompagner la médecine conventionnelle et limiter les dégâts occasionnés par les traitements lourds.

Ce livre c’est la vie de Sonia pendant 1 an, qui tel un Phénix  renaîtra plus forte; et comment elle a transformé cet événement dramatique dans la vie d’une femme, en vraie force. 

Nana-Turopathe a eu le plaisir d’interviewer Sonia Bellouti,

auteur du livre « Les Tétons Flingueurs ».

 

naturo icone interviewQuel fut le déclic qui t’orienta vers l’écriture de ce livre ? Ce livre, un exutoire ?

Sonia : « J’en étais à ma 3 ème chimio quand je me suis rendu compte, en rencontrant des femmes qui comme moi étaient en traitement, que l’on pouvait être affecté de la même maladie tout en l’abordant de manières très différentes voire opposées. On peut être atteinte du même mal, dans un contexte assez similaire et le vivre de façon très différente.

C’est là que l’idée d’aider et de partager mon expérience a commencé à germer. Je parlais de mon suivi thérapeutique aux infirmières, aux autres patientes qui partageaient la même salle de chimio. Après mes traitements, l’envie d’écrire m’a prise. C’était une évidence, plus forte que toutes mes interrogations, que mes hésitations et qui a résisté à plusieurs interruptions dans sa rédaction. »

naturo icone interviewLes médecines dites « douces » faisaient-elles parties de ta vie avant ton « aventure » avec Monsieur Crabe ?

Sonia : « Quand le cancer m’a été diagnostiqué, et après la courte période d’abattement qui a suivi, je me suis demandée clairement « qu’est-ce que je peux faire pour m’aider à surmonter les traitements lourds et guérir ? ». »

Je me suis mise  à chercher des praticiens qui allaient pouvoir m’aider, ceux qui pouvaient constituer une équipe choc face au crabe : médecine chinoise, quantique, anthroposophique, ostéopathe, coupeurs de feu… Je ne compte pas uniquement sur la médecine allopathique que je trouve techniquement très au point mais « holistiquement » déficiente. Cela me rassure de me savoir suivie pour traiter le terrain dans sa globalité ; le corps, mais aussi l’esprit et les énergies, dans leur ensemble

tetons flinguers sonia belloutii

naturo icone interviewQu’est ce qui t’a poussé à te tourner vers ce type de médecines ?

Sonia : « J’ai été par le passé consultante bien-être (praticienne en massage holistique et experte Feng Shui) et j’ai découvert les médecines traditionnelles comme l’Ayurveda et la médecine chinoise.  Je suis une grande fan de phytothérapie et je fais confiance à la puissance des plantes.  Par ailleurs je ne peux concevoir que l’on traite une maladie sans traiter l’individu dans son entièreté. Je me suis naturellement tourné vers des pratiques qui lient le corps, le cœur et l’esprit. Par cœur j’entends toute la dimension émotionnelle.« 

naturo icone interviewConcrètement qu’est ce qui t’as accompagné pendant ton « aventure » ?

Sonia : « J’ai revu mon alimentation que j’ai beaucoup « basifié » grâce aux conseils d’une naturopathe et le soutien de Arletty Abady (La gourmandise qui guérit) une américaine spécialiste de l’alimentation vivante.

Dès le diagnostic posé, j’ai consulté un docteur en médecine chinoise spécialiste des cancers  que je continue à voir au moins une fois par trimestre. J’ai aussi eu la chance d’être reçue par le plus grand spécialiste de l’homéopathie anthroposophique le Dr Robert KEMPENICH qui exerce sur Strasbourg, qui m’a donné un traitement connu pour ses bienfaits contre le cancer. Je poursuis encore aujourd’hui avec un praticien sur Paris de cette même discipline. Ce sont d’abord des médecins allopathes, qui combinent homéopathie, phytothérapie et aromathérapie en plus des traitements conventionnels. Encore une fois, prenons le meilleur dans chaque discipline au nom d’une synergie intelligente. »

naturo icone interviewQue penses-tu du mouvement « anti-chimio » qui prend de plus en plus d’ampleur sur la toile ?

Sonia : « Mon avis n’est pas tranché et tout en nuances. Je suis sensible à ce discours, je lis tout ce qui s’écrit sur le sujet. Aujourd’hui en toute honnêteté je ne suis pas convaincue qu’il faut exclure une médecine au bénéfice des autres méthodes. Les médecins « holistiques » qui m’ont suivi ne m’ont à aucun moment dit d’arrêter la chimio, en revanche ils m’ont proposé de soutenir la guérison avec un travail de terrain, de fond sur la maladie.  Je pense qu’il faut jouer la carte de la complémentarité des médecines.

L’erreur à mon sens est de ne pas croire à l’une ou à l’autre, c’est se donner moins de chance de guérison. L’accompagnement des médecines holistiques permet de minimiser les effets secondaires et indésirables à court terme (nausées, fatigue, douleurs articulaires, baisse de l’immunité) et à long terme comme les problèmes hormonaux, la détérioration du sommeil, du microbiote, … »

sonia bellouti

Photographie Frederic Auclair

naturo icone interviewAujourd’hui que gardes-tu comme « rituel » d’hygiène vitale ?

Sonia : « Médecine chinoise et homéopathie holistique dite « anthroposophique » essentiellement. Une alimentation saine, raisonnée et raisonnable. Des moments de calme et un bon sommeil ; pas moins de 8h par nuit. »

naturo icone interviewDes futurs projets ?

Sonia : « Un nouveau livre en perspective ? Des projets ? Rien de concret pour le moment, donc je ne peux absolument pas en dire plus … disons que j’ai beaucoup d’idées pour le moment (sourire)

tetons flingueurs sonia bellouti

naturo icone interviewEt maintenant ce cancer ? Il est sous contrôle ?

Sonia : « J’approche des 3ans ½ de rémission. RAS/TVB comme on dit ! « 

naturo icone interviewTa devise ? Et petit mot de la fin ?

Sonia : « Croire en Soi, croire en la Vie, croire en l’Amour… »

Retrouvez Sonia Bellouti sur son blog : psychologeek.fr

Ainsi que ses chroniques sur FemininBio.com

tetons flingueurs sonia belloutibouton je commande

Je remercie infiniment Sonia de m’avoir accordé du temps et pour sa simplicité.

smiley super

L'auteur :

Stéphanie Mezerai - Naturopathe & Praticienne en ventouses

Mon intérêt pour les plantes et « le » naturel a toujours été présent dans ma vie surtout à la naissance de mes enfants. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée au fil des années, vers cette formation de naturopathe et d’iridologue, qui est venue consolider mes connaissances personnelles en la matière. Ma première profession étant auxiliaire de puériculture formée en soutien à l’allaitement, cela me permet une approche différente auprès des jeunes mères et aux femmes enceintes. Egalement thérapeute en ventouses (Hijama)
Naturopathe-iridologue, je consulte sur Montauban (82)

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet