Mémé du blog « Mémé dans ses orties » se met au végétarisme et te raconte ses aventures culinaires. Tachons donc chère lectrice d’être indulgente avec cette sympathique mamie. Aujourd’hui, elle s’essaie pour toi au  » Végé Burger « , le burger version veggie.

Le végé burger, pourquoi ?

Avant toute chose, petit topo afin de faire comprendre au lecteur le pourquoi-du-choix-de-cette-première-recette : le végé burger.

Résumé des faits :

Tu es motivée pour investiguer en matière d’alimentation végétarienne et t’y connais rien. T’as un Jules adepte de la malbouffe, détestant les légumes, et difficile à rassasier.

Ton but :

1) Aimer ta propre cuisine (le contraire serait un peu dommage quand même)

2) Réussir à faire avaler ce que tu cuisines à Jules sans qu’il est l’idée de finir le repas par des tartines au Ketchup en guise de dessert sous prétexte qu’il a encore faim (si si, ça existe j’vous jure…).

Applications aux faits :

Evidemment, tu décides de commencer progressivement dans le changement alimentaire, et tu ne vas certainement pas lui présenter du jour au lendemain une poêlée de légumes (pas folle la guêpe). Si Jules est adepte des fastfood et capable de d’avaler 4 burgers d’un trait, tu tenteras de le bouler en lui en présentant un végé burger fait maison en oubliant bien évidemment, de lui dire qu’il n’y a pas de « barbac » dedans. Les légumes ? Tu les planques, ni vu ni connu, j’t’embrouille.

Végé burger – La recette

Pour 2 Burgers, tu utiliseras donc :

  • 4 feuilles de salades
  • 1 tomate
  • 4 cornichons
  • 2 pains burger ( ils en existent sans gluten si besoin)
  • 2 tranches de fromages à burger
  • 1 cuillère à soupe de petits pois (tu n’aimes pas les petits pois)
  • 1 cuillère à soupe de maïs (Jules n’aime pas le maïs)
  • 1 oignon
  • 1 œuf
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • 3 cuillères à soupe de chapelure
  • sel, paprika
  • Ketchup ( oups )
vege burger

Le résultat en image (on se moque pas !)

Première étape, bien évidemment et pas des moindres puisqu’il va s’agir du cœur de ton végé burger, la galette qui fera office de « steak haché ».

  • Tu passes tes petits pois, ton maïs, ton oignon et ton œuf au mixeur (restez au premier degré quand vous lisez cette phrase svp).
  • Dans un saladier, tu verses cette composition en y ajoutant ; les épices, la farine et la chapelure. Tu touilles, tu touilles et tu retouilles jusqu’à obtention d’une pâtes épaisse.
  • Dans une poêle bien chaude avec un chouilla d’huile, tu formes tes galettes et tu fais en sorte que ça ressemble à quelque chose de « rond » ou pas, à près tout, fais c’que tu veux. Tu laisses à feu moyen pendant 15 minutes en les retournant de temps à autre quand t’y penses. Avant de les retirer du feu, tu déposes tes tranches de fromage sur les galettes histoire qu’elles fondent un peu.
  • Tu peux même te payer le luxe de passer rapidos tes pains à la poêle, ou alors au four si tu considères que du pain ne se met pas dans une poêle.
  • Ensuite, tu peux composer tes burgers comme bon te semble. Tu optes de ton côté pour l’ordre suivant : pain/ Ketchup/ salade/ galette/ fromage/salade / tomate (en rondelle les tomates hein) / cornichons / pain.

 

Végé burger – le verdict

Ton avis :

Tu détestes les petits pois mais tu peux dire que ce burger est une véritable tuerie (et pourtant, nulle besoin de tuer qui que ce soit pour le réaliser). Tu prends conscience qu’avoir un steak dans ton burger n’est finalement pas nécessaire. C’est bon, ça tient au corps et t’as plus faim.

Au passage, t’es fière de toi dans la mesure où tu savoures ta propre cuisine.

L’avis de Jules-le-Cobaye :

8/10, because les galettes étaient trop grosses et donc trop consistantes (la recette ci-dessus à été réadapté pour ne pas que le lecteur se retrouve avec des pavés).
C’est seulement après avoir englouti les trois quarts de son burger que Jules te diras : « il est bizarre ce steak quand même » Silence « ah mais c’est pas un vrai steak en fait ? c’est ça ? » Silence.

Après cela, il n’aura plu faim et boudera même les galettes de pommes de terres qui faisaient office de garniture (galettes qu’il adore pourtant). Pas de tartine de Ketchup en dessert. Victoire !!!!!

Le lendemain, quand il te demandera pourquoi il y a du maïs dans le frigo (outrage), tu lui expliqueras qu’il ne s’agit d’autre, que des restes de ce qu’il a mangé la veille, il sera en état de choc, mais te dira : « tu pourras en refaire ? ».

Alors, cette première mission accomplie ou bien ?

 Si toi aussi tu as envie de t’y mettre, je te recommande vivement :

ma cuisine veggiebouton je commande

L'auteur :

Mémé - La tambouilleuse Cosméto

Adepte des soins au naturel, Mémé n'est autre que la petite soeur de Nana (dans la vie, la vraie hein). Toujours en recherche de nouvelles recettes cosmétiques, elle partagera avec vous ses trouvailles et expériences dans la rubrique "Nana se pomponne" !

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet