Sélectionner une page


Venue tout droit de l’Inde, l’Ayurveda est une médecine traditionnelle ancestrale qui pourrait même favorisé le bonheur. Dans cet article, on vous en dit plus, notamment sur les différents profils ayurvédiques et rituels associés.Petit tour d’horizon sur cette médecine multi-millénaire.

 

Ayurveda , quelles sont ses origines ?

 

Médecine traditionnelle reconnue par l’OMS et pratiquée principalement en Inde et dans une grande partie de l’Asie du Sud, l’ayurveda puise ses racines dans le Véda, un ensemble de textes sacrés vieux de plus de 4000 ans.

Dans un pays où le moderne et la tradition se côtoient, l’ayurveda est officiellement promue par le gouvernement indien et le ministre du yoga Shripad Yesso Naik, nous montrant ainsi un bel exemple de co-existence entre la médecine dite « classique » ou allopathique, et les médecines traditionnelles.

 


Selon les principes de l’ayurveda, l’homme est constitué de nombreux « composants » différents, à savoir :

 

 

  •  Les cinq grands éléments ou Mahabhutas: Akasha, Vayu, Agni, Jala et Prithivi pour l’éther, l’air, le feu, l’eau et la terre.

 

  • De sept dhatus ou tissus: Rasa le plasma, Rakta le tissu sanguin, Mamsa les muscles, Meda les tissus adipeux, Asthi le système osseux, cartilagineux, les cheveux et les ongles, Majja, le système nerveux et la moelle osseuse et Shukra les tissus reproducteurs.

 

  • De trois énergies primordiales, issues de l’association des cinq éléments, les fameux doshas: Pitta ( feu + eau ), l’énergie de transformation, Vata (éther + air), l’énergie du mouvement et kapha (eau + terre), l’énergie de cohésion.

 

  • Et de seize Shrotas ou canaux internes, qui participent notamment à la circulation des Doshas.

 

 

La maladie selon l’ayurveda

 

Selon les principes de l’ayurveda, l’origine de toute maladie est liée à un déséquilibre des différents doshas chez un individu. Il faut savoir que ces énergie sont présentes différemment selon les individus, formant un équilibre qui sera totalement personnel qui déterminera ses forces et ses faiblesses, mais aussi ses tendances pathologiques.

 

Crédits image : Indian et Sens Ayurveda

 

Suivant la répartition des doshas, on peut observer différentes constitutions ou Prakrutis, qui nécessitent une hygiène de vie et une alimentation spécifique afin de rester en bonne santé.

Le rôle du vaidya, le médecin pratiquant l’ayurveda sera de déterminer le Prakruti de son patient, mais surtout d’identifier les doshas déséquilibrés ainsi que les causes de ce déséquilibre.

Pour rétablir ce déséquilibre, le vaidya pourra alors recommander certains aliments ou plantes spécifiques, mais également des changements dans l’hygiène de vie du malade.

 


Les bases de l’ayurveda

 

La médecine ayurvedique comprend 8 Ashtangas ou disciplines distinctes:

 

  • Kaya-chikits ou la médecine générale
  • Shalya-chikitsa ou la chirurgie
  • Salakyam, le traitement des maladies de la tête et du cou
  • Bhuta vidya qui concerne plus particulièrement la psychiatrie et la possession démoniaque
  • Kaumarabhrtyam, la pédiatrie
  • Agadatantram, la toxicologie
  • Rasayanam, la science de la longévité et du rajeunissement
  • Vajikaranam, l’utilisation des aphrodisiaques pour la sexualité et la fertilité.

 

 

Ayurveda, les différents profils

 

Comme vous avez pu le lire précédemment, cette pratique holistique considère que notre bien être vient aussi du “bonheur d’être soi” et résulte d’un bon équilibre entre le corps et l’esprit. Pour la mise en pratique, il faut donc déterminer son profil/ “dosha”.

 

Vata, Pitta, Kapha définissent notre constitution. En fonction de celle-ci, on pourra suivre de petits rituels adaptés, en voici quelques uns :

 

Vata

Vous êtes Vata : de type liane, toute légère, comme le vent qui caractérise votre dosha, vous pétillez.Votre point faible, vos nerfs sont fragiles. Résultat, Vata est souvent surmenée. 

Votre rituel forme : faites couler un bain apaisant aux essences de roses que vous prendrez en savourant une tisane de sauge ou de cannelle.

 

Pitta

Vous êtes Pitta : de type dynamique, comme le feu qui caractérise votre dosha, vous êtes sûre de vous. Attachée à votre image, sportive, vous pouvez parfois être agressive !

Votre rituel forme : pensez à méditer, et usez des bains de mélisse ou de camomille. En diffusion atmosphérique, l’huile essentielle de santal vous aidera à rassembler vos énergies.

 

Kapha

Vous êtes Kapha : de type plantureuse, vous êtes d’une grande sensualité. Votre point faible : une lymphe un peu paresseuse ainsi qu’une tendance à la mélancolie.


Votre rituel forme : pour relancer votre énergie et renforcer votre tonus à votre âme, diffusez dans l’atmosphère des huiles essentielles d’eucalyptus radié, de sauge et de musc.

Ces petits conseils sont bien entendu non exhaustifs et je vous recommande vivement de consulter un praticien en Ayurveda si vous souhaitez aller plus loin dans cette démarche !

 

 

Mes recommandations lectures : 

 

 

 

 

Sources et sites de référence : 

– « Le livre de l’Ayurveda » Judith H. Morrisson – Editions le Courrier du livre.

– « Agenda du Bonheur 2021 » Chris Martin-Passalacqua – Editions Grancher

La ferme Divali, lieu de repos que j’ai vivement apprécié et où on y pratique les soins ayurvédiques.

ayurvana.fr  :  laboratoire de compléments alimentaires et cosmétiques issus de l’Ayurveda.

– le blog indianetsens-rlemoine pour leurs excellents articles.

 

 

L'auteur :

Naturopathe et auteure de plusieurs ouvrages, Chris partage depuis 2014 sa vision de la naturopathie : 100% pragmatique et 0% mysticisme via son Blog Nana-Turopathe afin de rendre le "Mieux-être" accessible à tous.

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet