Peut-être entre 2 giboulées, sentez-vous la nature se réveiller de sa douce hibernation ?

Les premiers parfums des arbres, de l’herbe fraîche, c’est pour très bientôt ! Je vous invite à laisser votre nez vous guider lors de vos sorties, à la recherche de cette première fois de l’année, cette première caresse de la nature dans vos fosses nasales, à la rencontre de votre nature intérieure.

Alors, prêt(e) pour le voyage…?

La destination : A l’intérieur de Vous. Le véhicule : Le Temps.

Quel est votre Temps ? Celui de la société ? Celui de l’Ayurveda ? La femme aurait-elle une autre dimension du temps ? C’est par Ici pour la suite de cette exploration, avec une guide inspirante : Miranda Gray, auteure de Lune Rouge et Femme optimale…

Pour vous, qu’est-ce que le temps ? Avez-vous l’impression que parfois, les choses s’alignent, comme un projet qui se matérialise, ou une histoire compliquée qui se délie soudain naturellement, sans que vous n’ayez à fournir le moindre effort ? Alors qu’à d’autres moments, tout s’accumule, vous avez beau vous dégagez du temps pour tout planifier, les impératifs se rajoutent, votre seul rêve est d’avoir 24h de plus par jour pour arriver à atteindre vos objectifs ? Le temps serait-il variable ? Ou serait-ce plutôt la perception que nous avons de lui qui peut varier ? Quels sont les mécanismes derrière ce mystère qui peut parfois rendre schizophrène ?

changement-d-heure

Dans l’antiquité, les grecs avaient déjà distingué trois types de temps, qui ne répondent pas aux mêmes lois.

Chronos : le temps métrique que les êtres humains ont construit pour favoriser l’essor des sociétés

Kairos : un temps plus métaphysique impliquant un ressenti intérieur, intuitif que c’est le moment juste pour faire quelque chose.

Aiôn : le temps cyclique, basé sur les différents rythmes de la nature (les saisons, les cycles jours/nuits, la respiration, le sommeil).

Si, depuis tous jeunes, nous avons appris à fonctionner avec Chronos, par notre mental, nous réalisons avec le temps (lequel des 3 d’ailleurs… ?) que d’autres parties de notre corps recherchent un autre temps. Peut-être notre intuition, notre créativité sont plus fondées sur Kairos ? Et notre corps physiologique (physique et énergétique) nous envoie-t-il des signaux pour que l’on se réaccorde à Aiôn ?

 

De même, en Ayurveda (sagesse de la vie selon la médecine indienne plus de 3 fois millénaire, traduction que je lui donnerai bien aujourd’hui : BIO-logie) le temps du vivant est différent du temps défini par nos conventions sociales qui sont fondées sur des composantes mentales (et à des fins de rentabilité productive).

Ainsi, le vivant (donc nous aussi) est soumis aux différents cycles de la nature (AIôn)

 

– le cycle jour/nuit (rythmé par la terre tournant sur elle-même en 24h)

– le cycle lunaire (rythmé par la lune en rotation autour de la terre)

– le cycle des saisons (rythmé par la rotation de la terre autour du soleil)

 

L’être humain ayant aussi le potentiel de l’intuition et de la créativité, nous  sommes aussi sensibles au Kairos…

 

Quel en est l’impact sur notre organisme, et sur nos états émotionnels et mentaux ?

Quelque soit notre nature de base (hyperactive, contemplative, organisée…) il y a des moments optimaux pour faire telle ou telle chose, des moments d’activité intense, couplés à des phases plus régénérantes, ou le repos est indispensable pour entamer le prochain cycle avec le meilleur de nous-mêmes, tout en respectant notre fonctionnement.

Et oui… Même si nos têtes nous imposent des échéances régulières, des résolutions de problèmes, d’ordre privé ou professionnel, dans un cadre de temporalité linéaire, nos corps sont eux soumis à une temporalité circulaire, avec des pics réservés à des activités productives, orientées vers l’extérieur et « logiques », entrecoupés de périodes « off », régénératrices et tournées vers l’intérieur.

 

Du temps linéaire au temps circulaire… Pourquoi est-ce une donnée fondamentale en matière de santé et de bien-être ?

Vous sentez sûrement de manière intuitive une réponse pointer le bout de son nez. Si nous fonctionnons toujours sur le bouton ON, même quand nous avons besoin du bouton OFF, nous atteignons un état de surcharge, où le corps perd ses repères, ne peut plus s’aligner avec la nature, et perd petit à petit son intelligence innée à l’autorégulation, l’équilibre et la vitalité. Vous avez beau prendre des vitamines, manger sain, faire une activité physique régulière, mais vous sentez que vous tirez sur la corde. Pour certains, la poussée d’eczéma, d’herpès, ou des troubles digestifs chroniques ne sont pas loin. Un message de votre corps pour vous obliger à appuyer sur le bouton OFF. Mais doit-on attendre d’en arriver là pour agir ? Non, l’Ayurveda par exemple nous donne des pistes à explorer.

femme sacree

 

Y a-t-il une recette miracle ?

Et non… Le seul miracle, c’est vous, qui respirez pendant que vous être en train de lire ces lignes. Et bien que l’Ayurveda nous indique les grandes lignes d’un rythme de vie équilibré, c’est avant tout par votre propre expérience que vous allez mieux vous connaître.

Comment faire avec nos impératifs familiaux, de travail, de la société… ?

J’ai la chance depuis un an de travailler à mon compte. Ce luxe me permet de me fixer mes propres temps de travail et de récupération (je préfère d’ailleurs les appeler : Phase créative et Phase contemplative). Mais si vous travaillez tous les jours (et les nuits pour certains…), pourquoi ne pas vous poser un jour par semaine (voire par un jour par mois), un dimanche, pour ne rien faire : Deepak Chopra appelle cette journée la journée de tous les potentiels (Les sept lois spirituelles du Yoga). Pour cette journée spéciale, le guide, c’est votre corps (et pas votre tête). Pas d’alarme le matin, laissez votre corps vous réveiller, demandez-lui ce qui lui ferait du bien (un truc que j’adore faire : du yoga improvisé sur le tapis rouge tout doux de mon salon), invitez vos 5 sens dans cette découverte. Aucune programmation. Être, tout simplement, pendant 24h, votre Corps. C’est une expérience pour toucher en pleine conscience votre temps circulaire. Si une journée entière c’est trop pour vous, essayez un après-midi. Ca vaut le coup, pour synchroniser tous vos axes physiologiques, qui, par l’hypothalamus dans votre cerveau, dépendent pleinement des rythmes de la nature.

 

Pour aller plus loin… Où est notre montre intérieure en tant que femme ? Rencontre d’une belle Âme, Miranda Gray…

J’ai expérimenté cette logique du temps circulaire durant mon enfance à Pondichéry, sans vraiment savoir, puis de manière plus consciente depuis que je me passionne pour l’Ayurveda… Je ressens une connexion harmonieuse entre mes besoins physiques, mes clés émotionnelles et mon mental hyperactif. Au quotidien, je me connecte à ces ressources.

Cependant, depuis quelques temps, je sentais comme un maillon manquant dans la chaine, un décalage entre ce que je m’impose et ce dont j’ai réellement envie. Comme si j’occultais une partie de moi-même, un de mes cycles encore inconnu et que je me privais de son intelligence propre.

Je reviens vers les cycles en Ayurveda, fais mes petites recherches, mais difficile de trouver des pistes sur le cycle lunaire de la femme, écrit par une femme et expérimenté par une femme. Le mot clé qui va me mener vers ma solution est : « le féminin sacré ».

D’un cercle de femmes autour d’une artiste peintre mettant son art au service de la nature, de la vie et du féminin sacré (Gaia Orion), je me retrouve à la conférence de Miranda Gray, auteure, enseignante spirituelle et illustratrice anglaise qui parcourt le monde avec pour mission de reconnecter la femme à son trésor  le plus précieux, et ainsi de reconnecter toutes les femmes à ce trésor unique : notre cadeau du cycle menstruel.

Jamais j’aurai cru écrire et percevoir mon cycle comme un cadeau. Depuis mon adolescence, étant une ado très Pitta (tempérament de feu en Ayurveda), l’arrivée de mes premières règles a été un obstacle pour moi : je me sentais inférieure aux garçons, et vivais ces moments mensuels comme une punition, rêvant qu’un jour quelqu’un découvre un moyen de stopper les règles. D’ailleurs, notre corps est si bien fait, comment se fait-il qu’il n’ait pas pensé à se créer une sorte de sphincter, qui, comme pour la vessie, pourrait éliminer le sang menstruel comme on élimine ses urines ?  Des années de frustration, à vivre quelques jours par mois comme une fatalité (« Pourvu qu’elles ne tombent pas pendant les prochaines vacances… »).

 

Et bien Miranda est l’exemple parfait d’une phrase qui me suit depuis un an :

« Prends ce qui t’arrive comme une opportunité pour grandir plutôt qu’un obstacle à ton épanouissement ». Et oui, je me rappelle de moi, ado, et me dis aujourd’hui, 20 ans plus tard, que la nature est très bien faite. Elle nous a fait cadeau, à nous, les femmes, d’une montre intérieure, qui nous relie à notre être profond, à la Nature, et aux cycles de la Lune.

Notre cycle menstruel suit une BIO-logique , qui, quand nous connaissons les clés de base, nous offre l’opportunité d’adapter nos impératifs de vie en fonction de la phase dans laquelle nous nous trouvons, car chaque phase est plus optimale pour un état particulier. Cette bio-logique s’applique aussi pour les femmes ménopausées, et celles qui n’ont plus de cycles naturels. Nous avons toutes, à un moment donné dans notre cycle, une phase dynamique, une phase expressive, une phase créative et une phase contemplative. Apprendre à les identifier nous permet de mieux vivre, et de mieux nous organiser dans notre quotidien, en nous acceptant pleinement, avec nos hauts et de bas.

sexualite-epanouie

 

Ses livres nous guident vers la création de notre propre cadran lunaire, outil de suivi et de compréhension de nous-mêmes. Le parallèle avec les rythmes en Ayurveda est flagrant. La phase pré-ovulatoire correspondrait à l’élément feu actif pendant cette phase. Puis suit le pic ovulatoire, où la femme se reconnecte et se nourrit avec la terre, et l’eau. Ensuite, c’est son élément air qui se manifeste  durant la phase prémenstruelle. Enfin, les règles invitent l’espace, le vide, l’intériorité dans le vécu de la femme. Les 5 éléments participent donc à part entière dans le déroulement d’un cycle complet, et l’apport de l’Ayurveda sera de renforcer les influences favorisant l’élément clé de la phase, ou au contraire de l’apaiser quand il est trop fort.

Et pour les hommes ?

Si vous êtes entouré de femmes (compagne, filles, collègues de travail), de connaître la nature cyclique des femmes vous permettra de rentrer en communication avec elles de manière plus fluide, et douce. D’autre part, vous êtes aussi soumis aux rythmes de la lune, et qui sait, peut-être que vous expérimentez des phases expressives, en alternance avec des phases d’intéroception ?

Cette rencontre avec Miranda a été un moment « Aha » !  Comme diraient les anglo-saxons (une révélation, une épiphanie). Elle m’a apporté le maillon manquant dans ma perception du temps circulaire, car elle m’a présenté l’héroïne de mon temps intérieur : mon cycle lunaire, mon féminin sacré, la porte de mon Âme… L’envie d’incorporer cette spécificité du féminin dans la santé est une urgence pour moi, et me voilà déjà partie pour une élaboration d’un programme de santé intégrative  au féminin. Je vous en dirais plus très bientôt… D’ici là, je vous souhaite une belle découverte de Miranda, de ses œuvres, et vous invite à un événement qui unit plus de 80000 femmes (de chez vous), pour une journée de connexion méditative autour du féminin sacré. Ce sera le 29 aout , et les inscriptions se font par ICI :http://www.wombblessing.com/french-invitation.html.

 Pour aller plus loin…

* Lune Rouge, Femme Optimale :

2 livres de Miranda Gray :http://www.mirandagray.co.uk/

** Si le chemin du féminin sacré vous inspire, je vous conseille le blog de Cathy Maillard, journaliste, auteure et éditrice : http://cathymaillard.unblog.fr/, elle invite chaque mois une femme du monde qui vit le féminin sacré à sa manière (peintre, artiste, thérapeute….), et qui souhaite le partager avec d’autres femmes….

*** Et enfin si l’expérience créative de vos cycles par l’Ayurveda vous intéresse, abonnez-vous à la bulle intégrative de l’iSi, par ICI, pour recevoir les infos sur  » L’Ayurveda au féminin, petit Kit de surVie pour femmes du monde créatives… » A paraitre en septembre.

 

Namasté,

Nathalie Geetha BABOURAJ, MD

Coach de Santé Intégrative

Fondatrice de l’ISI

http://www.institutdesanteintegrative.com

Page FaceBook : Institut de Santé Intégrative

@ nathalie@institutdesanteintegrative.com

Vous souhaitez participer à la prochaine webconférence gratuite sur

 » Comment créer sa pause intégrative au travail « , animée par Nathalie Geetha?

C’est le mercredi 13 mai de 13h à 14h, et l’inscription c’est par ici !

(Même si vous n’êtes pas disponible en direct, inscrivez-vous! Vous recevrez le lien vers l’enregistrement qui sera disponible ensuite 😉

L'auteur :

Chris Martin-Passalacqua Créatrice de NanaTuropathe

Naturopathe, enseignante, auteure de plusieurs ouvrages ainsi que de programmes de formation en ligne. Chris partage depuis 2015 sa vision de la naturopathie : 100% pragmatique et 0% mysticisme via son Blog Nana-Turopathe afin de rendre le "Mieux être" accessible à toutes ! (Et tous!)

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet