Découvrez l’huile de krill, l’une des sources les plus importantes d’Oméga 3. L’huile de krill est un antioxydant et un anti-inflammatoire puissant.

 

Pour prévenir les troubles cardiaques, diminuer l’inflammation, réduire l’hypertension ou encore combattre la dépression et l’anxiété, l’huile de poisson est souvent recommandée pour sa richesse en Oméga 3. Les Oméga 3 sont des acides gras polyinsaturés (dits « essentiels ») que l’on trouve en abondance dont certains aliments dont les poissons gras : saumon, sardine, maquereau… Les Oméga 3 sont également proposés sous forme de compléments alimentaires en capsules. Chaque capsule contient alors une huile issue des tissus biologiques des poissons. Mais il existe aujourd’hui encore mieux que l’huile de poisson : l’huile de krill.

 

Qu’est-ce que l’huile de krill ?

Beaucoup ne la connaisse pas encore mais l’huile de krill pourrait bien supplanter l’huile de poisson. Cette huile est issue d’un crustacé, le krill, vivant dans les eaux froides et profondes. S’il est présent dans tous les océans du monde, c’est le krill Antarctique qui est recherché pour obtenir la fameuse huile. Il est consommé en tant que crustacé depuis des siècles par les peuples d’Asie (Chine, Japon). Mais, aujourd’hui, le krill est plébiscité pour la formulation de compléments en tant qu’apport supplémentaire en Oméga 3. Attention toutefois : la demande est telle que la pêche intensive de krills menace certaines régions. Pour choisir votre huile de krill, privilégiez une huile issue d’une pêche durable qui préserve les ressources marines (certification « Friend Of The Sea – Sustainable seafood »). Les études consacrées à l’huile de krill ont permis de mettre en évidence sa composition d’une richesse exceptionnelle.

Les bienfaits de l’huile de krill

L’huile de krill contient notamment les 3 variétés d’Oméga 3-6-9 de l’ordre de 15:1:6. Les Oméga 3 constituent donc une grande partie de sa composition. Ils sont présents sous forme de EPA (acide eicosapentaénoique) et de DHA (acide docosahexaénoique). Tous deux présentent d’abord une action bénéfique sur le cœur en agissant sur le taux de cholestérol. En 2014, les résultats d’une étude sont particulièrement encourageants. Chez les patients ayant reçu une supplémentation en huile de krill, le cholestérol total a diminué de 13% à 18% contre 6% pour chez ayant consommé de l’huile de poisson. L’huile de krill semble être particulièrement bénéfique sur le taux de mauvais cholestérol : – 32% à 39% (contre -5% pour l’huile de poisson). Le taux de bon cholestérol a, quant à lui, augmenté de 42% à 60% !

 

 

L’huile de krill contient également des phospholipides, des lipides qui offrent une bonne absorption dans l’organisme car ils se dissolvent facilement. Les phospholipides sont chargés de transporter les éléments nutritifs, dont les Oméga 3, vers les cellules. Enfin, l’huile de krill est composée d’un puissant antioxydant appelé astaxanthine. Sa présence constitue une différence majeure entre l’huile de krill et l’huile de poisson. Selon une étude de 2010, cet antioxydant exercerait notamment des effets anti-inflammatoires. L’huile de krill serait ainsi particulièrement intéressante en cas d’arthrite inflammatoire et de troubles musculo-squelettiques.

 

Source : huiledekrill.fr

L'auteur :

Chris Martin-Passalacqua Créatrice de NanaTuropathe

Naturopathe, enseignante, auteure de plusieurs ouvrages ainsi que de programmes de formation en ligne. Chris partage depuis 2015 sa vision de la naturopathie : 100% pragmatique et 0% mysticisme via son Blog Nana-Turopathe afin de rendre le "Mieux être" accessible à toutes ! (Et tous!)

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet