Que diriez-vous d’une nouvelle forme de vitamine C hautement assimilable ? On en entend parler mais sait-on réellement ce que c’est la vitamine C liposomale ?

Depuis 2004, une nouvelle configuration de vitamine C est apparue sur le marché : la vitamine C liposomale ! Mise au point selon une technologie d’encapsulation liposomale, elle permettrait d’augmenter la dose de vitamine C absorbée dans l’organisme par rapport aux autres formes prises par voie orale.

Pourquoi la vitamine C ?

La vitamine C est l’un des nutriments les plus puissants pour renforcer le système immunitaire. Mais, c’est avant tout un donneur d’électrons ! Cela signifie qu’il peut fonctionner comme un antioxydant, en attaquant les radicaux libres nuisibles. La vitamine C agit en outre comme un cofacteur en donnant des électrons à des enzymes contenant le fer et le cuivre. Ces enzymes utilisant la vitamine C comme cofacteur influencent généralement notre niveau d’énergie et notre ADN. La supplémentation en vitamine C constitue ainsi une alternative raisonnable pour combler le manque de vitamine C dans notre corps.

Mais de la bonne manière…

Malheureusement, notre corps ne peut pas absorber de grandes quantités de vitamine C et ce, majoritairement à cause de son incapacité à résister au processus digestif. Une grande quantité de vitamine C ingérée oralement est alors chassée par les urines. Des doses excessives de vitamine C peuvent en outre causer des troubles gastriques, des gaz, des crampes et des diarrhées. Grâce à la vitamine C liposomale, un système d’administration spécialement conçu et utilisant la nanotechnologie pour administrer une nutrition ciblée, il est désormais possible de prendre une vitamine C par voie orale, mais en veillant à ce que celle-ci atteigne parfaitement les cellules cibles.

Comment ?

vitamine C liposomaleLa technologie liposomale permet d’augmenter l’absorption des nutriments en gardant les ingrédients actifs (ici la vitamine c) au centre de membranes protectrices dites « liposomes ». En raison de leur structure spéciale, parfaitement identique aux molécules phospholipidiques de nos membranes cellulaires, ces liposomes permettent à la vitamine C de contourner le suc digestif, tout en la protégeant de l’oxydation et de la dégradation qui peuvent survenir en cours du processus. Ceci évite les troubles gastro-intestinaux et assure par la même occasion une biodisponibilité de presque 100 %.

 

Là où la supplémentation en vitamine C liposomale se justifie

Grâce à la nanosphère intelligente qui protège la vitamine c de la dégradation, le liposome dépose la vitamine c au cœur de la cellule endommagée. Cela en fait une forme d’administration ludique pour certaines infections chroniques telle la maladie de Lyme. Prise en grande quantité, elle diminue efficacement les marqueurs inflammatoires des maladies articulaires. Dans le cas du cancer, la vitamine C liposomale exerce un effet pro-oxydant sur les cellules tumorales, tout en gardant intactes les cellules saines, autrement détruites par la chimiothérapie.

Encore faut-il bien choisir son supplément en vitamine C liposomale

Toute formule liposomale comporte trois éléments essentiels :

Le phospholipide : la source commune de phospholipide liposomal est la lécithine de soja ou de tournesol. Plus la lécithine est purifiée, plus les liposomes sont petits et bien enrobés. Cherchez donc de préférence la mention « phospholipides issus de lécithine » !

La vitamine C : la forme synthétique la plus connue est l’acide ascorbique. Bien qu’elle soit efficace, elle peut, à fortes doses, provoquer des crampes et de la diarrhée. L’ascorbate de sodium (formule tamponnée d’acide ascorbique) constitue une deuxième option moins connue, mais plus douce.

L’édulcorant : optez pour de la stévia, xylitol ou agave qui sont des exemples de sources respectueuses du corps. Éliminez tout ce qui est à base de saccharose, fructose, glucose, dextrose, maltose ou lactose. Il serait inutile de fournir à votre corps une dose additionnelle de sucre dont il n’a pas besoin !

Source : https://www.dynveo.fr/vitamine-c-liposomale.html